Avertir le modérateur

22/04/2009

Rallycross Europe : Lydden Hill pense déjà au futur

Alors que le championnat d'Europe de Rallycross était de retour pour la première fois depuis plus d'une décennie sur les terres britanniques, pour la manche d'ouverture de l'ERC, les organisateurs anglais ont déjà le regard tourné vers l'avenir.

La situation actuelle des organisateurs n'est pas simple dans le nouveau contexte de concurrence effrénée entre les circuits. La Finlande et la Russie tentent de mettre en place depuis deux saisons des structures à mêmes d'accueillir une manche du championnat d'Europe, le circuit allemand de Buxtehude a refait son apparition la saison dernière tandis que, dans le même temps, bon nombre de pilotes de pointe de l'ERC ont mené une campagne en faveur de la limitation du calendrier à seulement dix épreuves.

Devant ce constat, on comprend mieux la satisfaction des organisateurs de Lydden Hill devant le succès rencontré avec plus de 20 000 spectateurs lors du weekend de Pâques. Mais on perçoit également un semblant d'inquiétude dans leurs paroles. En effet, si la dévotion de la famille Doran est pour une grande part dans le retour du Royaume-Uni au sein du championnat d'Europe, Anthony Watts (directeur du circuit), souhaite et espère que cette expérience ne soit pas qu'un coup d'essai. C'est certain qu'à la vue des sommes investies (on parle de 1,2 millions d'euros) depuis 2007, on verrait d'un mauvais oeil du côté anglais qu'on ne reconduise pas le mandat du circuit pour les prochaines saisons.

S'exprimant dans les colonnes du journal local « Kent News», Watts voulait malgré tout se montrer confiant une semaine tout juste après l'épreuve. Satisfait d'avoir su montrer que le circuit de Lydden Hill pouvait produire des évènements de qualité, les organisateurs doivent malgré tout attendre les observations des organisateurs de la FIA qui, à première vue, semble plus que positif.

Néanmoins, la concurrence promet d'être relevée lors de la prochaine inter saison pour connaître les pays hôtes du championnat d'Europe 2010. Valkenswaard (Pays-Bas), Momarken (Norvège) et Greinbach (Autriche) faisaient parti des recalés cette saison après avoir montré certaines limites du point de vue de la sécurité ces dernières saisons, mais reviendront sans aucun doute à la charge pour retrouver l'organisation d'une manche européenne.

Si cela semble bien parti pour le circuit autrichien qui s'est mis dernièrement en action, en débutant les travaux de mise à niveau, on voit mal Valkenswaard et son organisation aux limites du supportable capable de relever le challenge. Il faut bien dire que certains dirigeants semblaient plus enclins aux défilés de matériel militaire issus de la seconde guerre mondiale d'un goût plutôt douteux, et par les liasses d'argent liquide, que par les conditions de (in)sécurité dans lesquelles évoluaient les pilotes.

En revanche la Norvège a un bon coup à jouer tant on voit mal le championnat se passer très longtemps du pays qui offre le plus contingent de pilotes. La Russie et la Finlande risquent, quant à eux, de patienter avant d'obtenir le statut d'hôtes potentiels, tandis que le Portugal risque quant à lui de perdre son épreuve dès l'année prochaine. Entre Lousada qui, pressé par la pression foncière risque de disparaître rapidement de la carte du Rallycross, et la fronde des pilotes nordiques opposés à des déplacements lointains vers des destinations qui ne drainent pas de pilotes nationaux réguliers dans le championnat européen. L'avenir pourrait donc subitement et rapidement s'éclairer du coté de Lydden Hill.

 

 

12:13 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rallycross, erc, championnat d'europe, european championship, lydden hill | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

11/04/2009

Rallycross Europe : Lydden Hill en ouverture

 

 

August_25_2008_119.JPGAugust_25_2008_34.JPG
Le championnat d’europe de rallycross 2009 fait sa rentrée ce week-end sur le circuit britannique de Lydden Hill (Kent) et véritable comble de l’histoire, sur les lieux mêmes qui ont vu naître la discipline un beau jour de 1967.  Après une année 2008 qui fleurait bon l’époque des fameuses groupe B, tant en terme de qualité que de quantité, cette nouvelle saison, sur fond de crise économique, semble ne pas déroger à la règle, et s’annonce tout aussi excitante et passionnante que la précédente.


Retour aux sources pour l’ERC

Douze ans que tout le Royaume-Uni attendait cela, 12 ans de purgatoire pour des pilotes et amateurs de batailles viriles mais toujours correctes. La dernière fois que la caravane du championnat d’Europe de rallycross avait posé ses valises outre-manche, c’était en 1997, sur le circuit gallois de Pembrey.
Mais Pat Doran, ancienne gloire du championnat d’Europe et toujours en activité au volant d’une Ford Fiesta WRC, a depuis repris les rennes du circuit et permis à celui-ci d’évoluer afin de s’adapter aux normes désormais drastiques de la FIA depuis le terrible accident du Norvégien Morten Bermingrud, à Valkenswaard, au mois d’août dernier. Doran portera donc, le temps d'un week-end, la double casquette de pilote-organisateur.



Crise ou pas crise ?

Alors que les contrats de sponsoring dans le monde sportif sont passés en mode ralenti ces derniers mois avec des exemples probants aussi bien dans le monde de la Formule 1 que de la voile, la lecture de liste des engagés semble ne pas souffrir, pour l’instant, d’un mal que l’on pensait global.

Ainsi en consultant la liste des engagés pour ce week-end, seuls cinq pilotes de premier plan seront absents pour l’ouverture du championnat. Le français Olivier Anne et sa C4 WRC ont d’ores et déjà déclaré forfait pour la saison, préférant se concentrer sur ses activités professionnelles après une décévante douzième place finale au championnat 2008.

Pour d’autres, comme les norvégiens Bermingrud (C4 WRC) et Sachweh (Astra WRC) terminent à la fois leur convalescence ainsi que la construction de leurs nouvelles montures. Sachweh a d’ailleurs assuré qu’il ne serait pas présent avant la troisième manche de la saison, au mois de mai en France, sur le circuit d’Essay (Orne).

Deux autres absents de marque sont à signaler avec les pilotes Russes de Kazan, Rustam Minnikhanov et Ayrat Shaymiev. Cependant pour Minnikhanov, premier ministre de la république du Tatarstan, et Shaymiev, fiston du président de la république, les prévisions moroses qui font état d’une chute de 60% des ventes d’automobiles pour l'année 2009, ajoutées aux difficultés que traverse le constructeur Tatar de camions Kamaz, qui vient de supprimer 7000 postes au mois de mars compliquent singulièrement leur programme 2009. Dans ces conditions, on voit mal comment les deux compères pourraient venir "parader" en championnat d'europe cette saison.

En revanche, si Kjell Arne Smerud et sa Xsara WRC ne seront pas à Lydden Hill après une saison 2008 marquée par quelques coups d'éclats, on ne peut que se féliciter de l'arrivée du Finlandais Jussi Pinomaki au volant de la Citroen C4 2008 du champion d'europe en titre, Kenneth Hansen.

Tous les ingrédients semblent réunis, pour faire, du retour du championnat d'europe de rallycross sur les lieux mêmes de ses origines, un week-end qui permettra d'esquisser quelques pistes pour cette nouvelle saison 2009, qui, entre crise économique et nouveautés, sera riche en enseignements, quoi qu'il se passe...

 

18:17 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erc, rallycross, lydden hill, european championship, hansen, pailler, eriksson, gronholm, wrc, c4 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu