Avertir le modérateur

03/07/2011

Rallycross Europe (Suède-Holjes) : La victoire et le championnat pour ... Tanner Foust

AFFICHE HOLJESBANAN 2011.jpgfoust tanner essay 2011.JPGTanner Foust est devenu le premier pilote à s'imposer pour la deuxième fois cette saison, pour la cinquième manche du Championnat d'Europe de Rallycross, sur le circuit d'Holjes, devant Kenneth Hansen et Toomas Heikkinen qui complètent le podium.

Lire la suite

15/05/2011

Rallycross Europe (Portugal-Montalegre) : Premier succès pour Tanner Foust

foust tanner portrait irwindale 4 jtb.jpgfoust tanner seattle 2011.jpgLe champion US 2010 de Rallycross alias Tanner Foust, a coiffé une première victoire historique cet après midi, sur le tracé Portugais de Montalegre. Le pilote Olsbergs-MSE s'impose devant Andreas Eriksson.

Lire la suite

18/10/2009

Rallycross : Hirvonen se verrait bien en Rallycross

hirvonen portrait.jpgHirvonen_Argentina_action_jump_top_180x144.jpgA quelques jours de la dernière manche du WRC au Pays de Galles, où il disputera le titre de champion du Monde des Rallyes à Sebastien Loeb, Mikko Hirvonen s'est livré aux questions du journaliste australien Petter McKay, du quotidien « Sydney Herald Morning ».

Alors que son interlocuteur lui demandait s'il était attiré par d'autres disciplines différentes du Rally, où le principal adversaire reste le chronomètre, le leader du championnat du Monde des Rallyes à simplement répondu qu'il se verrait bien tenté par le Rallycross : « J'aimerais bien m'essayer au Rallycross. Là au moins, j'aurais sûrement la chance de pouvoir pousser une autre voiture en dehors de la piste ».

A défaut d'une couverture médiatique adéquate, il semble que le lobbying en faveur du Rallycross mené, entre autres, par les frères Solberg ou Eriksson par le biais de Marcus Gronholm, porte progressivement ses fruits, en direction d'une plus grande démocratisation de la discipline.

12:20 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross, mikko hirvonen, wales rally, rac rally, solberg, gronholm, eriksson | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

12/09/2009

Rallycross Europe Sosnova : Lutte à tous les étages : Pailler pour un Top 5 ?

81405670.jpgrallycross-europe-1-a.jpgSi les divisions 1A et 2 ont déjà livré leurs verdicts depuis la semaine passée en Pologne, la catégorie reine de  la division 1 devra, quant à elle,  patienter jusqu’ à dimanche après-midi pour connaître le successeur de Kenneth Hansen pour la saison 2009.

 

Skoda à domicile

Outre le duel auquel vont se livrer Sverre Isachsen et Michael Jernberg pour le titre, seul Kenneth Hansen est assuré de terminer, au minimum, à la  troisième place finale du championnat. Pour le reste, l’incertitude reste totale. D’Andréas Eriksson, 4ème,  à Frode Holte, 9ème,  tous ont encore mathématiquement une chance de conforter, pour certains, ou de chiper, pour d’autres, une place dans le top 5 final du général.

 

Cependant, rien ne sera simple pour tous ces pilotes. En effet, avec 38 pilotes en D1 pour ce week-end Tchèque, les effectifs ont plus que doublé depuis la Pologne, il y a une semaine. Mieux, la présence d’Henning Solberg, au volant de la Fiesta 2008 d’Eriksson pour cette finale de l’ERC assurera incontestablement une audience intéressante, à la fois autour du circuit, mais également aux alentours de la salle de presse de Sosnova.

 

Pailler doit franchir le cap

Jean-Luc Pailler, notre seul et unique représentant français en ERC depuis 1992, devra se sortir « les tripes » après ses échecs successifs aux portes de la finale A cette saison. Le pilote « Peugeot Total », avec seulement deux qualifications pour la grande finale cette année, aurait paradoxalement pu « bétonner » sa place dans ce fameux Top 5 avant même Sosnova. Auteur d’un excellent début de championnat, ponctué par deux podiums en Angleterre, puis au Portugal, Pailler avait les cartes en main pour légitimement se mêler au Top 3, en performance pure tout au moins.

 

Légitimement, sur les 8 épreuves que Pailler a disputé jusqu’ici, à cinq reprises, soit autant qu’Eriksson ou Hunsbedt, le pilote Peugeot aurait pu s’élancer en Finale A. Battu pour quelques centièmes pour une qualification directe en Hongrie puis en Autriche, Jean-Luc a également laissé passer sa chance en Pologne il y a 6 jours. Tassé par Frode Holte dans le virage le plus lent et le plus glissant du circuit, le pilote de la 207 n’avait d’autres choix que de laisser le norvégien s’envoler vers la « A » après un sous-virage qui sembla durer des heures.

 

En quête d’avenir

Sur un circuit tchèque qu’il connaît comme sa poche, le pilote au palmarès le plus impressionnant de l’histoire du Rallycross français doit absolument ramener un Top 5 à la France. Seul tricolore à pouvoir lutter sérieusement et régulièrement pour la victoire en ERC, Jean-Luc devra surtout compenser, hormis Anne et Bossard, la frilosité de ses compatriotes à venir affronter de manière régulière le gratin du Rallycross européen. En effet, la France, avec un taux de représentation très faible en ERC par rapport aux autres nations, pourrait, à terme, perdre sa manche européenne au profit de nouvelles destinations. Dans un contexte de concurrence effrénée entre organisateurs et accouplée à la très mauvaise image véhiculée par le circuit d’Essay lors de l’ERC au mois de mai, c’est un peu de l’avenir du Rallycross national qui se joue ce week-end en Tchéquie. Allez Jean-Luc !!!

13:34 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross tchéquie, rallycross sosnova, europe, erc, henning solberg, pailler, hansen, eriksson, holte | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

08/09/2009

Rallycross Europe (Tchéquie-Sosnova) : Une finale explosive !

jernberg 2008 free.jpgisachsen 2008 sosnova.jpg

Qui succédera à Kenneth Hansen, dimanche prochain en fin d'après-midi ? C'est en somme la question à laquelle tous les aficionados de la discipline aimeraient pouvoir répondre. Si le champion en titre 2008 semble avoir mis fin à ses derniers espoirs de titre, le vrai duel opposera la Norvège à la Suède par l'intermédiaire de Sverre Isachsen et Michael Jernberg.

Avec cinq points d'avance sur Sverre Isachsen (126 points contre 121), Jernberg aurait de quoi passer une semaine relativement tranquille. Mais les apparences demeurent parfois trompeuses. En effet, avec l'obligation de retirer son plus mauvais résultat lors des 5 dernières manches de l'ERC, c'est Isachsen (121 points contre 115) qui occupe virtuellement la tête du championnat, et qui pourrait rejoindre Lysen et Borseth sur le toit de l'Europe le week-end prochain.

Pour vaincre, les choses sont relativement simples pour Jernberg puisqu'il devra absolument terminer devant Isachsen dans tous les cas de figures. En revanche, si ce dernier se contente de contrôler Jernberg dans ses pare-chocs, c'est le norvégien d'Hokksund qui sera titré.

Présent depuis 1991 en ERC, Jernberg a déjà connu par deux fois cette situation. En 2004 et 2005, il avait été le seul à pouvoir contester la suprématie de Kenneth Hansen en terminant à la seconde place du championnat, mais jamais le suédois n'avait été aussi proche du titre qu'en 2009. « C'est tellement serré que c'est pratiquement impossible de prédire ce qui peut se passer. Je ferai tout pour être champion mais Sverre est un adversaire costaud et ce ne sera pas simple de le mettre en position d'échec » déclarait hier Jernberg.

Un Isachsen d'autant plus difficile à faire tomber que Jernberg a manqué une occasion de se rapprocher un peu plus du premier cité en laissant échapper la victoire à Eriksson, et trois points supplémentaires dans le dernier tour du week-end polonais :  « J'aurais dû gagner. Une victoire m'aurait forcément donné un avantage non négligeable avant la Tchéquie. Je dois absolument l'emporter la semaine prochaine tout en espérant que Sverre ne fasse pas mieux que 4ème. Nous serons sur les terres de Skoda et le circuit me convient. Ce sera Sverre contre moi. »

Même si Isachsen perdait le titre, il aura été paradoxalement le plus impressionnant depuis le début de saison et peu de pilotes peuvent supporter la comparaison avec lui. Avec cinq meilleurs temps lors des essais chronométrés, 10 victoires en manches qualificatives et quatre pôles positions, le norvégien avait les moyens de sceller l'issue de la saison beaucoup plus tôt. Au lieu de ça, Isachsen a dû attendre seulement la Belgique pour enfin s'imposer avant de doubler la mise la semaine suivante en Allemagne.

 

Crédits photos : www.rallycross-sosnova.cz

 

 

00:52 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross europe republique tcheque, sosnova, erc, tchéquie, isachsen, jernberg, eriksson | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

06/09/2009

Rallycross Europe (Pologne) : Le réveil d'Eriksson

affiche pologne.jpgFiestarallycross1 libre.jpg

Longtemps nous avons attendu le sursaut du suédois. Seule sa victoire surprise au Portugal en début de saison avait jusqu'ici sauvé la saison d'Andréas Eriksson.

En réalité, Andréas a connu l'enfer depuis le mois de juillet et sa misérable 28ème place à Holjes. Préoccupé par son programme nord-américain le menant de Pikes Peak au Colorado jusqu'à la Californie et Los Angeles pour les X-Games, le déclic s'est produit après l'épreuve belge de Maasmechelen. Arrivé dernier de la Finale C, Eriksson ne pouvait guère tomber plus bas : « Après Maasmechelen, nous avons décidé de modifier totalement notre façon de travailler avec la voiture et nous sommes allés à contre sens des solutions techniques adoptées jusqu'ici. Le changement est clair et je prends bien plus de plaisir au volant de la Fiesta. ».

Après une seconde place derrière Isachsen en Allemagne alors que la victoire lui tendait les bras , Eriksson revient en forme pour la fin de saison. D'ailleurs, les apparences peuvent être trompeuses puisque Andréas compte plus de victoires en manches qualificatives cette saison que Kenneth Hansen, actuel 3ème du championnat et encore en lice pour le titre (3 contre 2).

01:34 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erc pologne, rallycross europe pologne slomczyn, eriksson, pikes peak, x-games | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

19/07/2009

Pikes Peak : Tajima toujours au top (vidéo)

nobuhiro-tajima.jpgnobuhiro-tajima-races-the-suzuki-sx4.jpgSans surprise, c'est le japonais Nobuhiro « Monster » Tajima et son modèle Suzuki qui se sont imposés au sommet du Pikes Peak cette après-midi. Il devance facilement Marcus Gronholm avec plus d'une minute d'avance tandis que Mark Rennison parvient à décrocher la troisième place au détriment d'Andréas Eriksson. En revanche le record 2007 de Tajima en 10' 01"408 , véritable fantasme pour les concurrents de la catégorie Unlimited, n'est pas tombé lors de cette édition 2009.

 

Côté Eriksson, c'est une nouvelle sortie de piste qui est venue ruiner les (quelques) derniers espoirs du pilote suédois, cinq kilomètres à peine après le départ, dans un virage relativement connu des spécialistes de par sa difficulté. Manque de chance pour Eriksson puisque ses divers ennuis lors des essais l'avaient justement empêché de s'essayer sur cette portion d'asphalte. Quant à son équipier, le finlandais Marcus Gronholm, il ne pouvait guère espérer meilleur résultat que sa seconde place après que le turbo de sa Fiesta ait rendu l'âme cinq kilomètres avant le sommet.

Malgré la déception, Eriksson et Gronholm ont déjà promis de revenir dès l'année prochaine. Preuve est donc faite que cette épreuve est, comme l 'annonçait le fantasque Nobuhiro Tajima les semaines précédentes, une affaire d' « initiés ».

Résultats (unlimited)005_fiestapikespeak.jpg

1-Tajima 10:15.368
2-Gronholm 11:28.963
3-Rennison 12:11.561

 

19:40 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pikes peak video international hill climb, eriksson, gronholm, live, rennison, tajima, record, resultat | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Pikes Peak : Les dernières vidéos

A quelques heures de l'ouverture de l'épreuve, retrouvez les dernières vidéos de l'évènement.

 

 

10:15 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vidéo pikes peak, ppihc, gronholm, eriksson, tajima, rennison, colorado spring | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

17/07/2009

Pikes Peak : Au tour de Gronholm

001_fiestapikespeak.jpgcov-09fiesta3m.jpgLa troisième et dernière journée d'essais à Pikes Peak ne s'est pas mieux terminée que lors des deux précédentes séances de mercredi et jeudi pour l'équipe MSE-Olsbergs. Eriksson est resté à quai toute la journée après sa sortie de la veille en attendant que sa Fiesta puisse être en mesure d'avaler à nouveau les virages du Colorado. Du côté de Mark Rennison, en attente de pièces en provenance d'Angleterre pour soulager le moteur de sa mythique Ford RS 200, le britannique a dû se contenter du rôle de spectateur assidu des deux dernières voitures de la catégorie « unlimited ». En effet, seuls Gronholm et Tajima étaient en mesure ce matin de s'élancer sur le dernier tronçon chronométré du jour. Sans surprises, c'est bien évidemment l'ancien directeur du programme WRC chez Suzuki, Nobuhiro Tajima, qui a réalisé le meilleur temps en 04:36.230 contre 04:45.462 pour Marcus «Flying Finn » Gronholm.

Du travail en perspective si les trois rookies que sont Rennison, Eriksson et Gronholm, veulent faire tomber le spécialiste de l'épreuve , Tajima. De plus, la Fiesta de Gronholm a connu des problèmes inquiétants de surchauffe moteur sitôt l'arrivée de son troisième essai. « Tout se passait bien avant cet incident » déclarait Gronholm. « Nous allons chercher ce qui s'est passé ». A deux jours du « D-day », Tajima est donc toujours « LE »  favori de l'épreuve.

 

22:53 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pikes peak international hill climb, eriksson, gronholm, tajima, rennison | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

16/07/2009

Pikes Peak : Mission impossible ?

eriksson roof.jpgrennison pikes peak.jpgCette seconde journée d'essais à Pikes Peak a permis de confirmer une seule chose : il sera difficile d'aller déloger le spécialiste japonais de l'épreuve, Nobuhiro Tajima, d'une nouvelle victoire dimanche. Mark Rennison, englué dans les problèmes moteurs depuis la veille avec sa RS 200, semble ne pas être en mesure de suivre le rythme de Suzuki et de son pilote, qui se félicitait déjà du meilleur temps réalisé aujourd'hui.

Pour l'équipe Olsberg-MSE, le constat n'est guère différent des tracas rencontrés par le britannique. Déjà gênés par des problèmes d'exploitation moteur tout au long de la première journée, Gronholm et Eriksson ont dû composer, cette fois, avec une légère sortie de route de ce dernier à la suite d'un choc avec une pierre. L'équipe Ford va donc devoir cravacher sérieusement non seulement pour remettre les voitures en état, mais également pour trouver les réglages parfaits, même si les propos de Marcus Gronholm ne prêtent pas à un enthousiasme débordant. « C'est fini pour ce qui est de franchir la barrière des 10 minutes. Nous allons juste essayer de nouvelles choses pour le moteur ... ». La messe serait-elle déjà dite dans le Colorado ?

23:27 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pikes peak international hill climb, tajima, rennison, gronholm, eriksson, ford, suzuki, rs200 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Pikes Peak : La conférence de presse en vidéo

 

19:18 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vidéo pikes peak, hillclimb, eriksson, gronholm, tajima, rennison | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Pikes Peak : Premiers essais et premiers soucis

Carte_Pikes_Peak.gifLpphighway.jpges trois européens engagés dans la catégorie "unlimited" ont connu des fortunes diverses lors de la première journée d'essais à Pikes Peak. Le double-champion britannique de Rallycross , Mark Rennison et sa Ford RS 200 de 1150 chevaux ont simplement foulé la piste du Colorado le temps de quelques virages? avant que le moteur ne connaisse quelques problèmes. « Notre équipe travaillera toute la nuit s'il le faut mais nous serons de retour pour la seconde séance d'essais » déclarait Rennison.

Du côté de l'équipe scandinave Olsbergs-MSE, aucune difficulté particulière n'est à mentionner même si l'exploitation du moteur semble toujours aussi délicate à appréhender en altitude. Le chemin semble donc être plus long que prévu avant de passer sous la barre des 10 minutes même si Eriksson et Gronholm restent néanmoins confiants . « Nous perdons au minimum deux secondes dans chaque épingle. Nous avons besoin de plus d'expérience pour ce type d'épreuve donc je m'attends à une course difficile dimanche » déclarait Gronholm à l'issue de la première journée.

Pour Eriksson, le constat n'est guère différent de celui du double champion du monde des Rallyes « L'altitude est notre principale difficulté ici, elle nous a causé pas mal de petits soucis ce matin (mercredi) mais nous allons tout faire pour les résoudre. Mais c'est aussi une des raisons pour laquelle nous sommes venus ici avec deux voitures. Cela nous permet de compiler un maximum de données et d'essayer plusieurs options ». Cependant, les avertissements du japonais Tajima à ses concurrents européens sur les subtilités et spécificités de l'épreuve semblent se confirmer pour Eriksson qui s'attend «à un long chemin avant de pouvoir atteindre le sommet ».

11:01 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pikes peak, hill climb, eriksson, gronholm, rennison, tajima, olsbergs, mse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

15/07/2009

Vidéo Pikes Peak : Gronholm et Eriksson se chauffent

LOGO PKES PEAK.jpg

 

Alors que le premier des trois jours d'essais de l'épreuve de Pikes Peak débute aujourd'hui (mercredi), les premières vidéos affluent sur internet. L'occasion pour nous de retrouver Andréas Eriksson et Marcus Gronholm en pleine démonstration sur ... un parking. Cliquez ici pour voir la vidéo.

11:52 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vidéo pikes peak, hillclimb, eriksson, gronholm, rennison, tajima, ford fiesta | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

07/07/2009

ERC Holjes : Descente aux enfers pour Isachsen et Eriksson

holjes09_small.jpgLeader du championnat depuis l'épreuve Portugaise de Montalegre, Sverre Isachsen s'attendait certainement à meilleur sort lors de cette sixième épreuve de l'ERC. Avec quatre secondes places, le pilote d'Hokksund avait pourtant une marge de manoeuvre confortable d'autant plus qu'il s'était signalé jusque ici comme le pilote le plus rapide du championnat. Mais rien n'aura fonctionné comme prévu pour Isachsen qui devra se contenter d'une bien triste 19ème place juste devant le revenant Morten Bermingrud et sa C4. Si ce circuit convient bien au norvégien avec deux victoires ainsi qu'une seconde place, il faut bien souligner que depuis 2008, Isachsen gamberge à Holjes. Déjà hors des points la saison passée, ce dernier s'est à nouveau retrouvé loin de ses standards habituels avec un 11ème chrono en guise de meilleur résultat lors des manches qualificatives. Ce résultat nul détrône Isachsen de son fauteuil de leader au profit de Michael Jernberg, 6ème en suède. Pire, il voit aussi passer devant lui au général, Hansen et Hunsbedt, et compte désormais 9 points de retard sur Jernberg.

 

Le pilote norvégien voyait tout de même des motifs de satisfaction en dépit de son zéro pointé. Un moteur devenu récalcitrant dès la Hongrie avait en effet inquiété du coté du clan Isachsen, mais le mois de repos accordé aux pilotes de l'ERC entre l'Autriche et la Suède, semble avoir redonné des couleurs à la Focus ST. Philosophe, Isachsen analysait son week-end dans les colonnes du quotidien norvégien « Drammens Tidene » comme un mélange de problèmes techniques et d'erreurs d'appréciation dans son pilotage.

 

Grand écart  pour Eriksson

Pour Eriksson, 2009 aura encore été synonyme de rendez-vous manqué avec son épreuve nationale. Déjà en 2008, le pilote avait dû céder sous la pression de sa double-casquette de pilote-team manager. A l'époque, la présence de Marcus Gronholm a ses côtés n'était pas la formule des plus idéales pour se concentrer sur son pilotage, mais Eriksson avait pu au moins s'assurer d'une qualification en finale A, avant de céder sur ennui mécanique. Pourtant, samedi soir encore, Eriksson trouvait le moyen de pester contre une 3ème place en première manche qualificative qu'il jugeait décevante, estimant qu'il avait les moyens d'aller plus vite encore. Mais le suédois, poussé par Holte en seconde manche, réduisait à néant ses chances de bien figurer lorsque des problèmes électriques vinrent ruiner sa troisième manche qualificative. Dès lors, il n'était plus question de penser aux finales pour Eriksson qui n'avait plus que, pour seule satisfaction, la 4ème place finale d'Henning Solberg avec une Fiesta version 2008.

 

Le bouillonnant suédois pouvait dès lors se tourner exclusivement sur son départ vers les Etats-Unis et le Colorado, où il commencera sous peu ses premiers essais grandeur nature de la « course aux nuages » de Pikes Peak, en compagnie de Gronholm. Un emploi du temps d'autant plus chargé pour le sociétaire de l'équipe MSE-Olsberg, que, dans le cadre du lancement de la nouvelle Fiesta aux USA, Eriksson s'est également engagé à fournir deux modèles dérivés du Rallycross pour les célèbres X-Games de la chaine US ESPN. Il est d'ailleurs à noter que ce programme largement diffusé en Europe, sera l'occasion de voir, ou revoir, Kenny Brack à l'oeuvre puisqu'il a été choisi pour occuper un des deux volants disponibles.

18:00 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erc holjes, rallycross suede, europe, eriksson, isachsen, pikes peak, gronholm, solberg | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

30/06/2009

Pikes Peak : Gronholm et Eriksson prêts à en découdre

min_20-gare-tajima.jpgpikes peak eriksson gronholm.jpgEriksson et Gronholm ont terminé une séance de deux jours de tests en Suède avant de s'envoler sitôt la sixième manche de l'ERC à Holjes terminée pour le Colorado, théâtre de la plus grande course de côte au monde, à Pikes Peak. Le double champion de monde WRC Marcus Gronholm a en profité pour livrer ses premières impressions à l'hebdomadaire britannique « Autosport ».

« La voiture est globalement bonne mais les 800 chevaux restent difficiles à exploiter » souligne Gronholm. «Il reste du travail à faire mais nous y verrons certainement plus clair après les premiers tests aux Etats-Unis  mais le fait de prendre en main la voiture m'aura au moins permis de voir à quoi j'aurai à faire ».

La course qui aura lieu le 19 juillet sera précédée de trois jours de tests pour les concurrents mais le recordman de l'épreuve, l'ancien directeur du programme Suzuki en WRC, Nobuhiro « Monster » Tajima prévient ses futurs adversaires. « Je souhaite la bienvenue à Andreas, Marcus et Mark (Rennison) (…) mais Pikes Peak est avant tout une affaire de spécialistes ». Tajima souligne que Pikes Peak n'est pas un circuit de Rallycross à grande échelle. De plus, trouver le bon « set-up » demande une grande expérience selon Tajima pour une course qui demeure « unique au monde ».

 

Sources : Fordteamrs.se, autosport.com

 

23:41 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pikes peak, gronholm, eriksson, tajima | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

27/05/2009

Gronholm et Eriksson s'attaquent à Pikes Peak !

 

ppihc2008.jpg960_x1005200920090.jpgC'est officiel depuis ce matin, Marcus Gronholm et Andréas Eriksson ont été choisi par Ford pour disputer la course de côte la plus célèbre au monde au mois de juillet prochain, dans le cadre du lancement de la nouvelle Fiesta sur le marché nord américain en 2010.

Deux voitures de 800 chevaux seront mis à disposition par les structures Motor Sport Evolution et Olsbergs. L'objectif avoué des deux hommes est tout simplement de battre le record de l'épreuve détenu par le japonais Nobuhiro Tajima en 10,01,408 à bord de sa Suzuki XL7 en 2007.

Ce n'est pas la première fois que des pilotes de Rallycross participent à cette épreuve mythique. Tor Holm, au début des années 1990 puis plus récemment, Per Eklund, en 2000, avaient déjà pris part à l'évènement. On voit mal comment Eriksson et Gronholm pourraient être mis en danger par la concurrence sur le tracé aux 156 virages. Une excellente manière de lancer la Fiesta de l'autre côté de l'Atlantique tout en démontrant le savoir faire des Nordiques dans une compétition dans laquelle, Ford, concourra dès le premier rendez-vous en 1916, avant de décrocher un premier succès en 1922.

19:38 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gronholm, eriksson, pikes peak, erc, ford, mse, olsbergs | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

01/05/2009

Rallycross Europe : Seul contre tous

rallyx_3_l.jpg

Dans un communiqué de presse, la firme Cooper Tire, qui produit et commercialise les pneumatiques Avon destinés à la compétition, s’est fendue d’une analyse qui tend à démontrer la supériorité de ses produits sur la concurrence.

En effet, la société basée à Melksham, au Royaume-Uni a mis en évidence que 37 des 38 pilotes ayant marqué des points pour la première manche de la saison, à Lydden Hill, étaient tous chaussés en Avon.

 

Qui est donc ce « dangereux » dissident ?

Difficile de répondre à une telle question puisque même le pilote « Bf Goodrich », Andréas Eriksson avait privilégié l’option « Avon », comme on peut clairement l’observer sur les images.

Si vous avez des suggestions, et, que vous vous sentez une âme d’enquêteur, n’hésitez pas à nous communiquer vos résultats dans la partie « commentaires » du présent blog.

 

10:43 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : portugal, montalegre, avon tires, cooper tires, european rallycross championship, eriksson, lydden hill | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

11/04/2009

Rallycross Europe : Lydden Hill en ouverture

 

 

August_25_2008_119.JPGAugust_25_2008_34.JPG
Le championnat d’europe de rallycross 2009 fait sa rentrée ce week-end sur le circuit britannique de Lydden Hill (Kent) et véritable comble de l’histoire, sur les lieux mêmes qui ont vu naître la discipline un beau jour de 1967.  Après une année 2008 qui fleurait bon l’époque des fameuses groupe B, tant en terme de qualité que de quantité, cette nouvelle saison, sur fond de crise économique, semble ne pas déroger à la règle, et s’annonce tout aussi excitante et passionnante que la précédente.


Retour aux sources pour l’ERC

Douze ans que tout le Royaume-Uni attendait cela, 12 ans de purgatoire pour des pilotes et amateurs de batailles viriles mais toujours correctes. La dernière fois que la caravane du championnat d’Europe de rallycross avait posé ses valises outre-manche, c’était en 1997, sur le circuit gallois de Pembrey.
Mais Pat Doran, ancienne gloire du championnat d’Europe et toujours en activité au volant d’une Ford Fiesta WRC, a depuis repris les rennes du circuit et permis à celui-ci d’évoluer afin de s’adapter aux normes désormais drastiques de la FIA depuis le terrible accident du Norvégien Morten Bermingrud, à Valkenswaard, au mois d’août dernier. Doran portera donc, le temps d'un week-end, la double casquette de pilote-organisateur.



Crise ou pas crise ?

Alors que les contrats de sponsoring dans le monde sportif sont passés en mode ralenti ces derniers mois avec des exemples probants aussi bien dans le monde de la Formule 1 que de la voile, la lecture de liste des engagés semble ne pas souffrir, pour l’instant, d’un mal que l’on pensait global.

Ainsi en consultant la liste des engagés pour ce week-end, seuls cinq pilotes de premier plan seront absents pour l’ouverture du championnat. Le français Olivier Anne et sa C4 WRC ont d’ores et déjà déclaré forfait pour la saison, préférant se concentrer sur ses activités professionnelles après une décévante douzième place finale au championnat 2008.

Pour d’autres, comme les norvégiens Bermingrud (C4 WRC) et Sachweh (Astra WRC) terminent à la fois leur convalescence ainsi que la construction de leurs nouvelles montures. Sachweh a d’ailleurs assuré qu’il ne serait pas présent avant la troisième manche de la saison, au mois de mai en France, sur le circuit d’Essay (Orne).

Deux autres absents de marque sont à signaler avec les pilotes Russes de Kazan, Rustam Minnikhanov et Ayrat Shaymiev. Cependant pour Minnikhanov, premier ministre de la république du Tatarstan, et Shaymiev, fiston du président de la république, les prévisions moroses qui font état d’une chute de 60% des ventes d’automobiles pour l'année 2009, ajoutées aux difficultés que traverse le constructeur Tatar de camions Kamaz, qui vient de supprimer 7000 postes au mois de mars compliquent singulièrement leur programme 2009. Dans ces conditions, on voit mal comment les deux compères pourraient venir "parader" en championnat d'europe cette saison.

En revanche, si Kjell Arne Smerud et sa Xsara WRC ne seront pas à Lydden Hill après une saison 2008 marquée par quelques coups d'éclats, on ne peut que se féliciter de l'arrivée du Finlandais Jussi Pinomaki au volant de la Citroen C4 2008 du champion d'europe en titre, Kenneth Hansen.

Tous les ingrédients semblent réunis, pour faire, du retour du championnat d'europe de rallycross sur les lieux mêmes de ses origines, un week-end qui permettra d'esquisser quelques pistes pour cette nouvelle saison 2009, qui, entre crise économique et nouveautés, sera riche en enseignements, quoi qu'il se passe...

 

18:17 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erc, rallycross, lydden hill, european championship, hansen, pailler, eriksson, gronholm, wrc, c4 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu