Avertir le modérateur

29/05/2009

ERC Nyirad : Le septième homme

shaimiev.jpgotepaa_ralli_2007.jpgLa quatrième manche du championnat d'Europe de Rallycross fait escale en Hongrie ce week-end. Considéré comme le plus beau tracé de l'ERC, Nyirad et sa terre couleur bauxite, nous rapproche déjà de la mi-saison et des premiers décomptes. Surtout, cette épreuve verra l'arrivée d'un nouveau pilote dans ses rangs, avec le Russe Radik Shaymiev.

Ils sont désormais sept en provenance de Russie à concourir cette saison en ERC. En quelques mois , ce pays jusqu'alors inconnu sur la carte du Rallycross européen a fourni l'un des plus forts contingents de pilotes du championnat. Les derniers russes en date à s'être illustré dans la discipline remonte au milieu des années 90, avec les frères Makarov et leurs surprenantes Renault 21 du constructeur tricolore, spécialiste de l'Autocross, Claude Curien.

La Hongrie sera aussi l'occasion de découvrir Radik Shaymiev. Comme son frère Ayrat, Radik compte un titre de champion d'Europe d'Autocross décroché en 2003, après avoir signé un premier podium final en 2002. Si ses talents de pilote ne sont plus à démontrer, Radik Shaymiev demeure le symbole de la nouvelle oligarchie Russe.

Nouvelle élite

Depuis Elstine et la chute du communisme, il faut bien avouer et constater la naissance d'une certaine élite. Ce phénomène s'est notamment accentué par les prises d'indépendance successives de certaines républiques russes dont le Tatarstan fait partie. Les privatisations des compagnies nationales ont permis de bâtir la fortune personnelle des frères Shaymiev selon l'économiste russe, Constantin Gurdgiev.

Dirigeant de la compagnie pétrolière Tatneft jusqu'en 1999, une des plus grandes du pays, Radik fut soupçonné un temps de mouvements de capitaux occultes. Après le krach d'août 1998, la compagnie avait en effet été renflouée par plusieurs banques à hauteur de 340 millions de Dollars selon la presse russe. Cependant une partie semble s'être évaporée au sein des différentes sociétés satellites de Radik.

Ce dernier, également propriétaire d'un complexe hôtelier de luxe à Kazan, s'est plus récemment illustré du coté sportif, avec quelques participations en championnat du monde des rallyes WRC, dont la Finlande, au volant d'une Peugeot 207 S2000. Cependant, l'homme semble ne plus participer à des championnats complets et s'entiche simplement de quelques apparitions épisodiques comme lors de cette épreuve Magyar.

Coup de force?

On semble en tout cas assister à un véritable coup de force du Tatarstan pour accueillir une épreuve de l'ERC prochainement. La dévotion du gouvernement pour le sport semble être prononcée, et les moyens disponibles, nombreux, pour mettre rapidement aux normes le circuit visité la saison dernière par Andy Lasure lors de la « President's cup ». Avec sept pilotes engagés ce week-end, les russes sont ainsi à égalité en termes de représentants avec la Suède et la Norvège, et à condition de trouver des moyens de transports adaptés, l'ERC ne pourra résister longtemps aux charmes Tatars.

 

 

 

01:26 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : shaymiev, erc, nyirad, hongrie, rallycross, autocross | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu