Avertir le modérateur

14/04/2010

Rallycross France (Essay-Alençon) : La place est libre

affiche2010.jpgfabien pailler.jpgLe championnat de France de rallycross débute ce week-end sur le circuit d'Essay. Marc Laboulle, le champion 2009 de Division 1 ne remettra pas son titre en jeu cette année et orientera ses préférences en direction du championnat d'Europe. La place désormais vacante de numéro un semble avoir aiguisé les appétits de certains...

Autant l'annoncer directement : ceux qui avaient mis un pied sur un circuit de Rallycross français les saisons précédentes risquent de ne plus reconnaître un paddock largement renouvelé en Division 1. Sur les 14 pilotes engagés dans la catégorie pour cette m anche d'ouverture, quatre novices feront leurs grands débuts dans la division reine du Rallycross (Jeanney, Moreau, Heu, Hello). Parmi eux, Davy Jeanney, 3ème du championnat en D1A la saison passée sera assurément l'homme à suivre parmi les Rookies 2010. En héritant de la Xsara ex-Laboulle aux huit victoires l'année passée, Jeanney est assuré de disposer d'un matériel à même de suivre les meilleurs.

Les valeurs sûres de la Division 1 n'ont pas pour autant abandonné leurs ambitions. David Meslier, Hervé Knapick, Mickael Poirier et à un degré moindre, Philippe Tollemer qui étrennera pour l'occasion sa nouvelle C4 fraîchement sortie des ateliers de M-technologies, auront leur mot à dire dans la lutte pour le titre.

Meslier a connu une saison post-titre plutôt difficile. Dépassé en début de saison par une Clio II en bout de développement, son passage à la Clio III en cours d'année n'y ont rien changé ou presque, derrière un Laboulle quasi-invincible. En revanche, Knapick et Meslier sont les deux seuls à avoir faire tomber Marc Laboulle en 2009, à Bergerac pour le premier cité, ainsi qu'à Kerlabo pour le pilote Renault.

Cependant, le danger pour ce trio expérimenté risque bien de venir de la jeune garde du championnat avec un trio d'enfer composé d'Alexandre Theuil, Fabien Pailler et Samuel Peu. Le champion 2006 sera de retour avec une Golf IV vieillissante mais performante tandis que Pailler a prouvé à chaque sortie que la victoire n'était plus très loin des pares chocs de la 207. De plus, Fabien a pu accumuler de l'expérience en visitant la majorité des circuits du championnat depuis ses débuts dans la discipline. L'autre avantage de taille pour le pilote "Axel-Total" sera son sens de la régularité qui en font un pilote à prendre au sérieux dans l'optique d'une victoire finale.

Pour Peu, le contexte est différent .Champion 2009 en Division 1A la saison passée, sa capacité d'adaptation entre une S1600 et une WRC, à Dreux, en fin de championnat, avait fait merveille en 2009. Parti en pôle position de la finale A, Peu avait dû finalement s'incliner devant les références de la catégorie. Si ces performances se concrétisent avec autant de facilité , Samuel Peu, gonflé par son titre 2009 peut venir gâcher la partie engagée par les favoris légitimes que sont Meslier, Theuil ou encore Hervé Knapick.

Quid de l'inconnue Fabien Véricel ? Véritable référence du Rallye français et ancien membre de l'équipe de France FFSA, Véricel est à coup sûr une bonne opération pour le Rallycross et une occasion de faire sortir la discipline de son carcan « normando-breton ». Retiré de la compétition depuis le tragique accident du Rallye de Béthune, Véricel s'est laissé convaincre par Jean-Michel Mure, qui à la différence de l'AFOR, a saisi qu'il ne suffisait pas d'attirer les bimbos à faire palir d'envie les émissions de  "Télé Réalité' les plus trash pour travailler son image. Malheureusement Véricel ne sera présent qu' à deux reprises en 2010 et ne fera ses premiers tours qu'à Kerlabo à l'occasion de la manche française de l'ERC : « C'est juste pour voir. Je ne connais pas les départs en peloton » déclarait Véricel au Progrès. Une belle surprise risque alors d'y attendre le rallyman qui pourrait bien se laisser séduire par le niveau de compétitivité largement au dessus des standards habituels des Rallyes hexagonaux. Mure reconvertit en Team Manager doit déjà s'en frotter les mains...

08/04/2010

BTCC : Débuts difficiles à Thruxton (vidéos)

logo_btcc.gifL'ouverture traditionnelle de la saison du BTCC lors du week-end de Pâques, sur le tracé ultra-rapide de Thruxton, n'aura pas été de tout repos pour Andrew Jordan. Quatrième des essais chronométrés, le plus jeune champion de l'histoire du Rallycross Britannique a jonglé tout au long du meeting entre incidents mécaniques et touchettes plus ou moins volontaires.

Le contextjordan pirtek btcc 2010.jpge difficile dans lequel évolue le BTCC depuis l'annonce du retrait du constructeur historique (Vauxhall) de la discipline, en fin de saison dernière, aurait pu dangereusement déstabiliser ce championnat de voitures de tourisme parmi les plus spectaculaires. Au contraire, sous la férule de son promoteur Alan Gow, le « 2010 Dunlop MSA BTCC » a repris de sérieuses couleurs. La faute à une remise à niveau de la réglementation, faisant de la baisse des coûts le cheval de bataille numéro un des gestionnaires. Désormais, les pilotes qui le souhaitent peuvent bénéficier d'un moteur unique et standardisé, beaucoup plus simple en terme d'entretien, et qui deviendra obligatoire dès 2011.

Jordan, auteur de six podiums depuis ses débuts en BTCC, a également dû composer avec le retrait de son employeur « VX Racing »fin 2009. Désormais soutenu par « Pirtek », Jordan a fait le choix de conserver ses acquis au volant de la Vauxhall Vectra tout en bénéficiant du nouveau moteur 2L Turbo mis à la disposition des pilotes par le BTCC.

« C'est bien de continuer avec la Vectra. Je connais son potentiel, elle est facile à conduire et nous avons réalisés quelques bonnes performances avec. Nous avions en revanche quelques soucis au niveau du moteur et j'espère que le moteur standard fournit par le BTCC ne nous reviendra pas seulement moins cher, mais nous permettra également de nous aligner pour la victoire. »

Certes, les performances alignées d'emblée par le protégé de Will Gollop lors des qualifications ne laissaient pas de doutes particuliers quant aux capacités du garçon à venir jouer les troubles fêtes en haut de la hierarchie. En revanche, les trois courses au programme de cette première manche du BTCC se sont chargées de mettre au diapason les aspirations du pilote « Pirtek ».

Pourtant parti de la quatrième position lors de la course 1, Jordan dû se résigner suite à une touchette avec Onslow-Cole avant de déjanter un pneumatique pendant la course 2 alors qu'il était en lutte avec Matt Neal pour la 5ème place. La dernière épreuve du week-end fut encore plus catastrophique pour Jordan qui devait cette fois composer avec un moteur récalcitrant renvoyant aux oubliettes ses espoirs de sauver un meeting bien mal engagé.

« Aujourd'hui, nous devons nous concentrer sur les éléments positifs. Nous avons été dans le coup tout le week-end, la vitesse était là et l'équipe à parfaitement fonctionné. C'est juste frustrant de ne pas pouvoir confirmer notre potentiel une fois en piste  (…). Thruxton est un circuit réputé difficile pour les pneumatiques mais notre crevaison dans la course 2 est certainement due aux débris présents sur la piste, ce qui est plutôt ennuyeux car je pense que nous avions les moyens de nous battre pour le podium (...)Nous savons que nous pouvons nous battre pour la victoire ».

Le discours de Jordan est réaliste puisque la Vectra « Pirtek » faisait partie des autos les plus rapides en course, mais pas suffisamment pour venir titiller et contrarier la domination d'un Fabrizio Giovanardi proche de la perfection avec deux victoires sur les trois courses prévues. L'autre vainqueur est le pilote BMW, Steven Kane.

 

Course 1

1-Giovanardi / 2-Plato / 3-Jackson

Course 2

1-Giovanardi / 2-Neal / 3-Kane

Course 3

1-Kane / 2-Jackson / 3-Plato

Championnat

1-Giovanardi 38 pts / 2-Plato 31 pts / 3-Jackson 28

 

 

Rallycross Europe : Lanke jette l'éponge

smerud lanke.jpgLe circuit norvégien de Lanke n'en finit plus d'attirer l'attention sur son cas. Après la débâlanke travaux 2.pngcle de la saison passée suite au refus de la FIA d'intégrer le circuit au calendrier du championnat d'Europe 2010, les gestionnaires de Lanke ont tout simplement décidé de ne pas accueillir une des manches du « Nordic Rallycross » qui devait s'y dérouler.

Plusieurs raisons sont invoquées par Loyd Olav Jacobsen (président du circuit) pour expliquer son choix : « Le fait que le climat économique soit tendu et que nous n'ayons aucune garantie sur le futur de cette Coupe Nordique menée par Kenneth Carlsson (promoteur des Nordic Series) font que nous préférons annuler l'évènement ».

Pourtant, la saison passée, la venue des « Nordic Series » sur le tracé de Lanke avait été couronné de succès avec la présence d'Henning Solberg, et laissait présager un bel avenir à ce circuit en ERC après les errements rencontrés les années précédentes sur le site de Momarken. Les gestionnaires de Lanke sont toujours à la recherche des 90 000 Euros nécessaires à la mise en conformité du circuit.

 

04/04/2010

Rallycross GB : Parfum d'Europe à Lydden Hill (Vidéo)

lydden hill banniere circuit.JPGliam doran c4 lydden hill 2010.jpgLa première manche du championnat Britannique de Rallycross va sentir la poudre lors de ce week-end prolongé de Pâques. Avec 21 pilotes inscrits en D1, le circuit de Lydden Hill offrira aux fans un avant goût de championnat d'Europe plutôt séduisant, avec d'une part, la tenue de la seconde épreuve du championnat Belge ainsi que la présence de l'équipe MSE-Olsberg d'Andréas Eriksson.

 

Championnat d'Europe : J - 27

Lydden Hill sera l'objet de tous les regards pendant ces deux jours (dimanche et lundi). A un peu un moins d'un mois de la première manche de l'ERC au Portugal, quelques unes des pointures du championnat n'ont pas laissé passé l'occasion de venir affuter leurs armes.

Parmi eux, l'équipe MSE-Olsberg est certainement celle qui aura le plus retenu l'attention. Avec dans ses rangs le pilote US Tanner Foust, et le norvégien Kjell Arne Smerud, Andréas Eriksson a profité du « Media Day » pour familiariser ses nouveaux protégés avec le pilotage de la Fiesta version … 2009. Toute revêtue de blanc et d'une décoration pour le moins minimaliste, les trois pilotes se sont partagés tour à tour la Fiesta ce jeudi, sans indiquer lequel d'entre eux en prendrait le volant lors du test grandeur nature de ce week-end.

 

Doran Jr « transformé » par la C4

Côté pilotes locaux, Liam Doran qui a rejoint cette saison le KHM Motorsport de Kenneth Hansen, aura l'avantage de jouer à domicile sur un circuit qu'il connait comme sa poche. Nul doute que les caméras de Motors TV, qui retransmettront en direct l'évènement sauront motiver Doran Jr pour sa première véritable sortie avec la Citroën C4. Ses premiers contacts avec la monture rouge venue de Suède semblent avoir totalement chamboulé le britannique : «Je suis vraiment surpris. C'est impossible de décrire à quel point la voiture est tout simplement parfaite. Tout est différent de la Fiesta de la saison passée. La C4 est facile et agréable à conduire. Je vais devoir me concentrer sur mon pilotage et faire en sorte de tirer le meilleur de la voiture ». Liam Doran sera accompagné par Doran Sr qui reprend du service pour l'occasion et du meilleur représentant britannique de l'ERC 2009, Kevin Procter.

 

Des belges à prendre au sérieux

Le quatuor belge composé de Coox, De Keersmaecker, Pauwels et Van Mechelen seront également une vraie plus value pour cette manche de Lydden Hill. Avec le « néerlandais sous licence italienne » et habitué des finales A de championnat d'Europe, Jos Kuypers, on devrait assister à de magnifiques duels sur les terres anglaises. Cette manche de Lydden Hill plait d'ailleurs beaucoup à Jochen Coox qui ne semble pas effrayé par la concurrence et se montre plutôt ambitieux : « C'est un week-end excitant. C'est un mini championnat d'Europe! Avec des gars comme Liam ou Pat Doran qui connaissent chaque centimètre du circuit, je pense que ça risque de batailler sévère pour atteindre la Finale A. La saison passée, j'ai remporté ma plus belle victoire ici, à Lydden Hill, et ce serait pas mal de pouvoir s'y imposer à nouveau ».

 

Bakkerud tranquille ?

En D1A, le norvégien Andréas Bakkerud fera figure d'épouvantail. Venu étrenner sa 206 S1600, Bakkerud ne devrait pas rencontrer de problèmes pour venir à bout de la colonie belge emmenée par Andy Martin, VD Branden et Van Beers. Le norvégien qui vise le top 5 de l'ERC en profitera pour accumuler de l'expérience sur un tracé qu'il ne connaît absolument pas et sur lequel l'ERC posera ses valises à la fin du mois de mai.

Cette manche de Lydden Hill est à suivre en direct sur la chaîne Motors TV le lundi 5 avril à partir de 14 heures.

 

BK RALLYCROSS Lydden Hill 05-04-2010 from BVBA CHRIS COURTEYN on Vimeo.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu