Avertir le modérateur

09/08/2011

Rallycross Europe : Bakkerud assome Linnemann !

 bakkerud andreas portrait PRFT.jpgbakkerud andreas lanke 2011.jpgA nouveau en retrait lors des manches qualificatives sur le Duivelsberg, cela n'a pas empêché Andreas Bakkerud de porter un sérieux coup à la concurrence. Dernier pilote à encore pouvoir faire douter le norvégien sur la route du titre de champion d'Europe 2011, le danois Ulrik Linnemann a trébuché au pire moment de la saison.


 Difficile de dire de quelle nature peuvent-être les idées qui traversent actuellement l'esprit d'Ulrik Linnemann. Meilleur performer du week-end, le danois est non seulement passé à côté de son premier succès sur le front européen, mais pire que cela, il vient surtout de gâcher une nouvelle opportunité de revenir sur les talons du leader du championnat.

Qualifié en pôle position de la Finale A pendant que Bakkerud s'évertuait à limiter les dégâts en décrochant l'ultime ticket synonyme de qualification directe pour la Finale A à l'issue des manches, Linnemann pouvait virtuellement réduire son retard de moitié. De 16 points de débours, le danois aurait pu, en cas de victoire et d'une défaillance de Bakkerud dans le même temps, revenir sous la barre des 10 points avant d'aborder la manche de Valkenswaard.

Au lieu de ça, les premiers mètres de la Finale A allaient se révéler catastrophiques pour Linnemann, qui partait, en compagnie de Vadim Makarov et Clemens Meyer, pour une séance improvisée de labour, à travers les bacs à sable du Duivelsberg.

Une occasion que ne manquera pas de transformer le patient Andreas Bakkerud. Prudent, le norvégien était conscient que ce n'était pas à lui de faire le « jeu ». Bien lui en a pris ! Avec trois pilotes KO dès la première courbe, celui-ci pouvait tranquillement dérouler sa stratégie.

Bien parti pour l'emporter, Bakkerud qui avait pris soin d'emprunter le « Joker Lap » dès le premier tour, fut bien mal récompensé lorsque la direction de course se décidait à abattre le drapeau rouge avant le terme des six tours de la Finale A.

Second, il devait laisser Julian Godfrey coiffer le premier succès européen de sa carrière sans que celui-ci n'ait jugé utile, à ce moment de la course, d'en passer par le tour alternatif. Un contexte qui laisse Bakkerud sur sa faim, comme nous l'explique le norvégien.

"Je pense que j'avais une victoire tranquille en main si nous avions disputé la totalité de la course. Finalement, cela ne s'est pas fait, et même si j'y pense encore, je me dit aussi que je dois me satisfaire avec les points importants que je viens de prendre au championnat. J'ai vite vu que ce serait serré ici (...). Je n'étais pas totalement concentré lors des premières manches qualificatives. J'ai fait un faux départ, puis sur un autre, j'ai complètement manqué mon envol. Je dois rester concentré à 120% et conserver toute mon envie de manière plus constante tout au long du meeting. Si je veux gagner, le niveau est tellement resserré qu'il n'y a tout simplement pas le moindre espace pour se permettre de faire une erreur." souligne Andreas.

Avec une avance passée de 16 à 20 unités sur Linnemann en une épreuve seulement, Andreas Bakkerud a fait un pas supplémentaire vers le titre. Nul doute qu'un troisième succès à Valkenswaard, ce week-end, assoirait définitivement la domination du pilote de Bergen sur la catégorie « Super1600 ».

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu