Avertir le modérateur

28/07/2011

Rallycross Europe (Belgique-Maasmechelen) : de Keersmaecker veut mater le Diable

de keersmaecker michael portrait.jpgde keersmaecker michael 2011.JPGPremier pilote du Royaume de Belgique au classement du championnat d'Europe de Rallycross, Michael de Keersmaecker occupe le 17ème rang de la catégorie "SuperCars", avant d'aborder sa manche nationale sur la Butte du Diable de Maasmechelen.

 


 

En quatre épreuves disputées cette saison, seule la manche française d'Essay aura épargné le double champion d'Europe de Rallycross. Auteur d'une Finale B, Michael pouvait même envisager de prolonger plus loin l'expérience, si Philippe Tollemer ne s'était signalé au nez et à la barbe de tous.

Septième à Essay, ces 10 points seront les seuls que le pilote Belge sera en mesure d'inscrire. Le reste de saison sera marqué, elle, d'une succession de problèmes techniques auxquels le résident de Turnhout souhaiterait rapidement mettre un terme, avant de poursuivre ses aventures européennes dans le Limbourg, à l'occasion de la manche Belge du championnat d'Europe de Rallycross.

"Cela ne peut pas venir du matériel. Cette année, j'ai beaucoup investi pour acheter ce qu'il se fait de mieux. Le moteur, les suspensions, la boîte ... C'est le même matériel qu'Isachsen. Mais nous rencontrons sans arrêts des petits problèmes. C'est désespérant. Je pense avoir la pointe de vitesse pour atteindre la Finale A mais pour cela, il faudrait que la voiture soit au top ..." poursuit l'intéressé, avant d'aborder une nouvelle piste. Intéressé par les performances affichées par les "pilotes clients", de Keersmaecker pourrait s'intéresser de près à cette option pour l'avenir.

"Toomas Heikkinen est vraiment très rapide. Il a des trajectoires très pures et on remarque tout de suite qu'il vient de la monoplace. Mais ce que l'on peut remarquer, c'est que des jeunes qui louent des voitures dans des équipes déjà expérimentées parviennent à se battre pour la victoire. Lysen est client chez Walfridsson, Foust chez Eriksson, Timerzyanov et Doran chez Hansen tandis qu'Heikkinen a choisi l'option Eklund. Je pense que cela doit constituer une formule idéale. Ces jeunes peuvent profiter de l'expérience de ces pilotes de haut niveau pour affiner les réglages de leurs montures ainsi que leurs stratégies de course. En SuperCars, mon équipe et moi-même avons trop peu d'expérience au niveau technique et ce sont sur ces petits détails que nous accusons un lèger déficit par rapport à la concurrence. Par le passé, j'ai beaucoup appris au contact de Guino Kenis, que ce soit en circuit ou en Rallycross au sein des catégories Super1600 ou TouringCars."

 

Pour l'instant, de Keersmaecker avoue vouloir rester concentré sur l'échéance belge de Maasmechelen. Michael compte d'ailleurs arriver en bonne forme sur la Butte du Diable. Auteur d'une Finale C la saison passée, ce dernier ne souhaite pas rééditer pareille mésaventure devant son public.

"J'envisage plusieurs options. J'ai contacté Kenneth Hansen pour voir si je pouvais louer sa Citroen DS3. J'ai également demander le support de Michael Jernberg qui se concentre cette année sur le Global Rallycross aux Etats-Unis. Je voudrais faire une bonne séance d'essais avec lui et éventuellement faire appel à sa structure pour aligner notre Focus. Avant Maasmechelen, nous allons, quoiqu'il arrive effectuer des essais en France avec les gens de chez Ohlins, Julian Godfrey pour le moteur, ainsi que Michael Jernberg et les ingénieurs de Sellholm pour la partie transmission. Atteindre la Finale A est notre objectif principal pour la manche de Maasmechelen. "

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu