Avertir le modérateur

23/06/2011

Rallycross France : Acte(s) manqué(s) ?

theuil alex portrait 2.jpgtheuil alexandre faleyras 2011.JPGA l'image de Philippe Tollemer, sixième à Lavaré, Alexandre Theuil avait potentiellement les moyens de revenir à hauteur de Samuel Peu au classement général du championnat, tout en se rapprochant dangereusement de la main mise de Jérôme Grosset-Janin sur la catégorie « SuperCars ».


Et oui, le week-dernier, le championnat a bien failli basculer à Lavaré. Dominateurs depuis l'ouverture de la saison, Grosset-Janin et Peu ont dévoilé quelques faiblesses dans leur jeu, preuve d'une lutte extrêmement disputée en "SuperCars".

tollemer philippe essay 2011.JPGHélas pour Tollemer et Theuil, la Citroën C4 et la VW Golf des deux hommes se sont contentés du minimum syndical, pendant que Gaétan Sérazin s'emparait, lui, de la première victoire de sa carrière au sein de la catégorie reine.

Disposant de nouvelles pièces moteur et d'une suspension arrière modifiée, le début de week-end du champion de France 2006 se fera en douceur. Neuvième temps des essais chronométrés, Theuil adoptera une approche pour le moins prudente, lors d'une première manche qualificative disputée sur piste humide. Huitième temps, ce n'est que le lendemain que le pilote "Picard Auto" réveillera la bête, non sans difficultés, comme le précise l'intéressé :

"Lors de mon troisième tour [au warm up], j'ai entendu un bruit. Je suis rentré au paddock en me plaignant d'un problème de transmission. Après quelques vérifications, on s'est aperçu que l'arbre primaire qui relie le moteur à la boîte de vitesses avait cédé."

Un contre-temps qui n'empêchera pas Theuil de remporter sa série du dimanche matin avec un quatrième temps à la clé, avant de définitivement entériner sa qualification pour la Finale A, en disposant de Jérôme Grosset-Janin en manche 3.

grosset janin faleyras 2011 manu naud.JPGpeu samuel 2010 3.JPGÉtrangement retenus en Finale B, Jérôme Grosset-Janin et Samuel Peu ont failli, bien malgré eux, mettre un terme prématuré à leur cavalier seul en tête du championnat. Incapables de soutenir la comparaison face à la Citroën Xsara de Jean-Baptiste Dubourg en Finale B, les deux hommes devaient suivre, pour la première fois de la saison, le meeting toucher à son terme sans eux ...

Spectateurs attentifs, Grosset-Janin et Peu étaient conscients qu'avec Tollemer et Theuil qualifiés pour la Finale A, le leader et son dauphin avaient beaucoup plus à perdre qu'à gagner, et que le léger matelas constitué par les deux hommes depuis le début du championnat avaient de grandes chances de s'évanouir à l'issue des six tours de la Finale.

Malheureusement pour les deux outsiders, les deux « chasseurs »vont se retrouver pris au piège de l'agitation du départ. Une ligne droite aura suffit à calmer les ardeurs des deux prétendants. Theuil, victime de multiples contacts, terminait sa procédure de départ dans le bac à sable, tandis que la C4 de Tollemer ravalait son agilité pour les mêmes raisons que le pilote "Picard Auto".

Finalement, Alexandre Theuil parviendra à reprendre l'avantage sur Tollemer, capitalisant ainsi les points de la cinquième place. Une position suffisante pour revenir dans une égalité parfaite avec le « héros » de la manche française du championnat d'Europe.

Pourtant, l'opportunité de revenir à hauteur de Peu et Grosset-Janin n'avait jamais été aussi prégnante. Il est en effet peu probable, sauf problèmes techniques, de penser que les deux hommes forts de début de saison pourront se permettre une nouvelle "escapade" en Finale B d'ici le terme du championnat.

Ainsi, une victoire de Theuil ou Tollemer leur aurait assurément permis de relancer complètement le championnat. Au lieu de cela; en se partageant les points des positions 5 et 6, le duo compte toujours 13 unités de retard sur Grosset-Janin, et huit sur Samuel Peu.

Conscient qu'il aurait pu signer un grand coup à Lavaré, le champion de France 2006 préfère nuancer sa réflexion en adoptant une vision à plus long terme.

"Sur le coup j'étais déçu, mais bon ça fait partie de la course. Malgré tout j'ai repris quelques points et c'est le plus important . On va aborder les épreuves de Lessay et Kerlabo avec une grosse envie. Je peux toujours faire un bon coup sur la piste de Kerlabo, mais aussi à Lessay qui compte 70% de terre, surface que j'affectionne particulièrement précise Alexandre avant de conclure : "J'ai un mois pour me préparer au mieux et je vais tout faire pour arriver à Lohéac dans le bon wagon."

Crédit photo : Manu NAUD

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu