Avertir le modérateur

10/06/2011

Rallycross France : Un leader comblé

olivier david portrait 2.JPGolivier david dreux 2011 3.jpgAuteur d'un quatrième podium en autant de courses disputées cette saison, David Olivier aura parfaitement profité de l'absence de Steven Bossard, parti, pour sa part, arpenter les routes du Limousin dans le cadre du Championnat de France des Rallyes, pour prendre la tête du championnat « Super1600".


Pourtant, rien ne fut simple pour le pilote « Olymeca ». Victime d'un soucis moteur à l'occasion des essais libres, le vice-champion de France de Rallycross 2010 devait procéder au changement de son propulseur avant de s'élancer pour la séance d'essais chronométrés. Sans aucune garantie sur la suite de son week-end, Olivier parvenait néanmoins à signer le cinquième temps, avant de rentrer dans le Top 3 d'une première manche qualificative extrêmement disputée, puisque les cinq premiers pilotes n'étaient séparés que par neuf dixièmes au bout de quatre tours.

Qualifié en seconde ligne de la Finale A après avoir avoir aligné deux derniers chronos dans le Top 5, David Olivier était devancé par Fabien Chanoine et Laurent Chartrain à la sortie d'une première courbe, toujours délicate à négocier sur le circuit des Tourneix. Résistant jusqu'au bout aux intimidations d'Adeline Sangnier, David franchissait la ligne d'arrivée au troisième rang.

"En l'absence de Steven, on visait forcément la victoire, mais il ne faut pas oublier qu'au final notre objectif reste le titre. C'est sûr que tant que Steven sera là, ce sera compliqué. Sur chaque course, mon but reste avant-tout de pouvoir me qualifier pour une Finale A. Exceptée la manche européenne de Kerlabo la saison passée, où je n'étais pas du tout dans le coup, je suis toujours parvenu à me qualifier en Finale A depuis mes débuts en Division 1A."

Nouveau leader avec quatre points d 'avance sur Steven Bossard, le pilote « Olymeca » pouvait s'avouer satisfait des performances alignées depuis le début de saison. Auteur de quatre podiums, Olivier aura, Bossard mis à part, été de loin le pilote le plus régulier depuis l'ouverture du championnat à Dreux. Mieux, la Renault Twingo Super1600 a démontré tout son potentiel lors de la manche européenne réussissant l'insigne exploit de mettre « KO » la voiture « soeur », engagée cette saison dans le cadre de l'ERC par la structure Finlandaise, Set Promotion » , et confiée aux mains du pilote Russe, Ildar Rakhmatullin.

"Le bilan ne peut pas être plus positif. Être en tête du championnat avec une auto tout juste sortie de l'atelier avant l'ouverture de la saison est vraiment une satisfaction. Nous n'avons pas eu le temps d'effectuer la moindre séance d'essais, donc c'est motivant de pouvoir afficher ce niveau de performance et de parvenir à jouer les premiers rôles d'entrée de jeu. La voiture n'est qu'au tout début de son évolution, et nous profiterons des trois semaines de pause après la manche de Lavaré pour approfondir son développement" conclut David Olivier, dont les trois voitures construites par Olymeca ne sont pas passées loin d'un triplé historique. Seul Laurent Chartrain, second à Châteauroux, derrière la Dacia Sandero de Fabien Chanoine, sera venu priver le jeune Maximilien Eveno, quatrième, de la dernière marche du podium.

Avec le retour prévu de Steven Bossard, au moins pour la manche de Lavaré, ce championnat « Super1600 » n'a pas fini de livrer son verdict … et c'est tant mieux …

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu