Avertir le modérateur

01/06/2011

Rallycross Europe : Maintenant ou jamais !

tohill derek portrait essay 2011 2.JPGtohill derek essay 2011 1.JPGVainqueur surprise d'une catégorie "TouringCars" dans laquelle l'irlandais a surclassé tous les favoris la saison dernière, Derek Tohill n'a pas entamé la saison 2011 comme il l'entendait.


Quatrième du championnat avec 39 points, Tohill accuse un retard de 21 unités sur le leader, Lars Oyvind Enerberg. Pour comparaison, à la même époque l'an passé, Tohill occupait le second rang, en compagnie de Nottveit et n'était distancé que de 10 longueurs par le vainqueur des deux premiers rendez-vous, Knut Ove Borseth. Mieux, ou pire, l'irlandais avait réussi à scorer huit points de plus que cette saison après trois épreuves disputées. Alors, la maison du champion en titre brûle-t-elle, ou ces résultats moyens ne constituent qu'une simple alerte sur la feuille de route du champion d'Europe 2010 ?

Pourtant, les absences de Knut-Ove Borseth, parti à la recherche de nouvelles sensations et de nouveaux défis avec les monstres du "SuperCar", ou d'Ole-Kristian Nottveit, manifestement peu emballé à l'idée de replonger une saison supplémentaire en "TouringCar", après avoir connu les honneurs d'une sixième place finale au sein de la catégorie reine en 2008, avaient de quoi laisser songeur en début de saison. En effet, on voyait mal qui pourrait venir altérer la domination du pilote irlandais, à la vue du niveau de forme qui était le sien en fin de saison 2010. Avec trois victoires sur les quatre dernières courses du dernier exercice , Tohill avait frôlé le score parfait, totalisant 77 des 80 points disponibles sur la seconde partie de saison. Bref, il existait trop peu d'inconnues avant l'ouverture du championnat pour oser parier contre Tohill.

enerberg lars oyvind essay 2011 2 hubches.JPGpauwels koen essay 2011 1 hubchesn.JPGCertes, Lars Oyvind Enerberg s'était lui aussi montré à son avantage en 2010 et faisait office de challenger numéro un face au pilote « Tractive Transmissions ». Auteur de trois succès pour sa première saison sur le front continental, le norvégien avait néanmoins légèrement faibli sur la fin, payant au prix fort son retrait précoce de la manche finlandaise de Kouvola, en raisons de soucis mécaniques. De plus, Enerberg repartait avec une monture, assurément éprouvée aux rigueurs du championnat d'Europe, mais que l'on pensait potentiellement un peu "courte" face à la machine de l'homme de Dublin.

Même constat concernant Koen Pauwels. Nouveau propriétaire de la Ford Fiesta ex-Borseth, personne n'attendait le pilote belge à pareille fête en ce début de championnat. Avec trois podiums en autant de courses, Pauwels est, à chaque fois, parvenu à inverser la tendance lors des finales, en dépit de qualifications plutôt moyennes, traduisant sans doute, le même besoin d'adaptation dont avait eu besoin Nottveit, suite à son passage du "SuperCar" au "TouringCar".

tohill derek grille de depart essay 2011.JPGPendant ce temps, Tohill ne cessait, lui, de se débattre avec des problèmes moteur à Lydden Hill. Comme à Essay, l'irlandais réussissait un bon départ. Manque de chance, Tohill sera rapidement rattrapé par la "patrouille". Terminant sa course dans une dérive mal maîtrisée, la manche française s'achèvera sur le même goût d'inachevé qu'en Angleterre, et toujours doublée par d'insolubles soucis de propulseur, nettement moins flamboyant qu'en 2010.

Avec deux sixième places, largement éloignées des standards attendus pour un champion d'Europe sortant, seule la manche portugaise de Montalegre aura été en mesure de procurer un peu de « baume au cœur » de Tohill. Certes, ce dernier y a encore subi la domination sans partage d'Enerberg, mais Tohill aura, au moins, eu le mérite de conclure, pour la première fois de l'année, son week-end sur une course "propre". Avec une seule seconde place comme résultat probant en 2011, Tohill devra rapidement se faire violence, sous peine de voir son trophée échouer dans les mains d'un autre. Un constat d'échec que le champion 2010 assumait néanmoins parfaitement au lendemain d'une nouvelle désillusion subie lors de la manche française de l'ERC.

"Encore une fois, nous menons une course que nous ne sommes pas capable de terminer autrement qu'au sixième rang. Nous sommes un peu dans le creux de la vague pour le moment, mais, si nous gagnons ensemble, nous perdons ensemble également. Le point positif est que les choses ne peuvent aller qu'en s'améliorant et ces résultats me donnent juste la motivation et la détermination de travailler et de continuer à progresser ...). Ces prochaines semaines qui nous séparent des rendez-vous scandinaves vont nous donner l'occasion de travailler dur" souligne Tohill.

habjorg ole 2011 rune johannesen.JPGDerek le sait, les manches qui se profilent à l'horizon seront loin d'être aussi simples, avec une catégorie "TouringCars" qui dépassera allègrement la vingtaine de pilotes. La Norvège puis la Suède sont en effet d'importants fournisseurs de pilotes aux profils de vainqueurs potentiels. Certaines pointures des championnats nationaux, Ole Habjorg en tête, ne se priveront en aucune manière d'accrocher un succès à leur palmarès, qui plus est, à proximité de leurs bases. Plutôt parsemés jusqu'ici depuis le retrait de Guino Kenis, Nottveit ou Borseth tout autant que de l'attente des retours à plein temps de Jos Sterkens et Pedro Bonnet sur leurs Volvo C30, les rangs du « TouringCars » risquent portant de s'étoffer dangereusement, interdisant ainsi le moindre faux-pas, sous peine de se retrouver distancer au général du championnat. Le réveil de Tohill devra être rapide et efficient lors des deux prochains rendez-vous du championnat d'Europe, car c'est bien là, que pourrait se voir jouer un des tournants de la saison.

 

Crédit photo : Rune Johannessen/Hubert Chesneau/RallycrossRebels

 

14:05 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu