Avertir le modérateur

16/05/2011

Rallycross Europe : Bakkerud prend le large

bakkerud portrait portugal 2010.jpgbakkerud andreas lydden 2011 set promo.jpgVainqueur à Montalegre, Andreas Bakkerud a creusé l'écart en tête du championnat Super1600. Une bonne nouvelle pour le norvégien dont le principal objectif, sur le court terme, sera d'arriver en tant que leader à l'occasion de la manche norvégienne de l'ERC à la fin du mois de juin.


Pourtant, cette seconde victoire consécutive de la saison n'aura pas été de tout repos pour le norvégien. Contrairement à la manche de Lydden, où Bakkerud avait validé son billet pour la finale A dès la seconde manche du dimanche matin, à Montalegre, le pilote Set Promotion a dû s'employer pour arracher un nouveau succès.

Cinquième des chronos, Andreas parvenait à rétablir l'équilibre en prenant les commandes de la manche 1, avant ... d'oublier de passer par le tour joker en seconde manche. Avec une pénalité de 30 secondes infligée au norvégien, il ne fallait donc pas se manquer en manche 3, sous peine de Finale B.

"Il n'y a pas grand chose entre les 6 ou 7 premiers et cela devient compliqué de rejoindre la Finale A. Nous avons manqué le "Joker Lap" et nous avons pris 30 secondes de pénalité. Ça m'a servi de leçon et on ne m'y reprendra plus cette saison"

Un exercice dans lequel Bakkerud obtiendra le 4ème temps, laissant filer, par là même, la première ligne de la "A" à Ulrik Linnemann et Johan Larsson.

Oui, mais voilà, Bakkerud dispose d'une expérience sans faille en dépit de son jeune âge. D'ailleurs, Cermak mis à part, la moyenne d'âge dépassait à peine les 22 ans au départ de cette Finale. De quoi mettre un sacré coup de vieux au pilote Tchèque qui dépasse, pour sa part, tout juste la trentaine !

"J'étais vraiment concentré sur le fait de prendre le meilleur départ de la Finale A avec l'idée de me faufiler dans directement dans le tour joker. Je ne me souviens pas avoir déjà freiné aussi tard" soulignait à l'arrivée un Bakkerud comblé.

Parti depuis la seconde ligne, la concurrence n'aura pas su saisir sa chance de lutter contre la fuite en avant du norvégien au général. Vainqueur devant Linnemann et Daniel Holten, revenu de la Finale B au volant de son efficace C2 "Bos Engineering", ce podium est tout simplement le plus jeune de toute l'histoire de l'ERC. Des trois hommes, seul Linnemann, né en 1988, dépasse à peine la vingtaine.

"D'après ce que j'ai entendu, nous sommes le plus jeune podium de l'histoire de championnat d'Europe, et cela est une bonne chose pour notre sport (...) Nous sommes en bonne en voie pour remplir notre premier objectif de l'année qui est d'arriver en leader à l'occasion de la manche norvégienne de l'ERC. Ça fait bizarre de débarquer en conférence de presse en tant que leader tout autant que de s'asseoir aux côtés d'une superstar comme Tanner Foust qui a remporté la catégorie Supercars. C'est une sensation spéciale à laquelle il faut que je m'habitue." précisait Bakkerud au soir de sa seconde victoire consécutive.

Le norvégien dispose désormais d'une avance de dix unités sur le surprenant pilote danois, Ulrik Linnemann. Mieux, Bakkerud a réussi à creuser un écart relativement conséquent sur Zdenek Cermak, qui compte quant à lui, 15 longueurs de retard au bout de deux courses seulement cette saison.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu