Avertir le modérateur

12/05/2011

Rallycross France : Pas d'affolement pour Pailler

pailler fabien portrait.jpgpailler fabien dreux 2011.JPGSeptième à Dreux, le pilote de la Peugeot 207 « Axel Fermetures » attendait beaucoup de ce second rendez-vous de la saison à Faleyras. Hélas, à l'image de Mickael Poirier, qui n'a pas été en mesure de transformer en points ses performances entrevues sur la piste, Fabien Pailler devait, en plus, se contenter de suivre la Finale B, pour laquelle il était qualifié, depuis le bord de piste.


Il faut également dire, que rarement la Division 1 ne nous aura offert un spectacle et des performances aussi resserrées. Car hormis Christophe Wilt et Gaétan Sérazin, qui sont parvenus à signer deux tours « hors normes » en 37.499 et 37.607, le reste de la troupe semble préférer les espaces sévèrement confinés.

Ainsi, les meilleurs performances du week-end se tiennent en moins de trois dixièmes, Mickael Poirier prenant le soin de mener le peloton avec un tour conclu en 37.871.

C'est dire que Pailler n'a pas démérité à Faleyras. En dépit de départs tonitruants tout au long du meeting, Fabien, placé sur les lignes extérieures de la grille lors des manches qualificatives, ne profitait guère de cet avantage.

Contraint de suivre le rythme de Samuel Peu en seconde manche qualificative, le sociétaire de la structure « Pailler Compétition » profitait de la dernière manche qualificative, pour prendre enfin la mesure de ses adversaires au départ. Malheureusement, une alerte moteur mettra un terme prématuré à son week-end. Attaqué de toutes parts par un Jean-Baptiste Dubourg incisif, Pailler résistera néanmoins jusqu'au bout aux assauts du spécialiste de la glace.

Si ses chronos du week-end installaient la Peugeot 207 en seconde ligne de la Finale B, aux côtés de ce même Dubourg, c'est en civil que Pailler assistait aux débats. Le timing serré entre la fin des manches qualificatives et le début de la Finale B, ne permettant pas aux mécaniciens de remettre la monture du brestois en ordre de marche.

Après une septième place récoltée à Dreux, ce nouvel éclat pris à Faleyras n'affolait pas outre-mesure Fabien, lucide quant au potentiel affiché par sa Peugeot 207 « SuperCar », avant d'aborder la prochaine manche franco-européenne d'Essay.

« Ces moments difficiles sont aussi riches en enseignements. Il faut en tirer le maximum. Pour la suite, nous savons que nous avons la pointe de vitesse et que nos départs sont excellents. Avec l'équipe on attend Essay avec impatience. L'année dernière c'était la première fois que je roulais dans une manche de l'ERC et j'ai adoré ça. Je pense que le plateau français de cette année peux réserver quelque surprises eux européens. En ce qui nous concerne il faudra être intelligent et jouer placé, car l'objectif reste le championnat de France. »

12:06 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu