Avertir le modérateur

12/05/2011

Rallycross France : Bonnaud poursuit son apprentissage

bonnaud medhi portrait.jpgbonnaud mehdi faleyras 2011.JPGNouveau venu cette saison sur les pistes du championnat de France de Rallycross, Mehdi Bonnaud poursuit son apprentissage au sein de la catégorie « Super1600 ».


Le week-end passé, sur une piste de Faleyras qu'il connaît bien pour y avoir remporté la manche 2010 du Championnat de France d'Autocross, le pilote de la Citroën C2R2 Mtechnologies aurait pu récolter sa première qualification directe pour une Finale B.

Dixième à l'issue des deux premières manches qualificatives, le pilote Vendéen se fera finalement déposséder de son bien, par le retour en trombe d'Eric Guillemette et de Guillaume Bergeon, lors de l'ultime manche qualificative.

« J’ai terminé mes deux manches qualif en seconde position de ma série mais il m’a manqué un peu de pointe de vitesse pour entrer directement parmi les dix meilleurs. Je me retrouve en première ligne de la finale C, exactement comme à Dreux, il y a quinze jours. » précise Medhi.

Parti depuis la première ligne de la Finale C, Bonnaud devra finalement s'incliner au terme d'une lutte musclée qui le verra perdre quelques positions au profit de Bernard Renet et d'Anne-Sophie Lemonnier, diablement à son aise dans sa gestion de la trajectoire extérieure dans le premier droite du circuit, tandis que Denis Rousse empochait lui, son sésame pour la Finale B.

Finalement quatrième au moment de couper la ligne d'arrivée, Mehdi s'en sortait avec une 14ème place finale, récoltant trois points supplémentaires au championnat. Désormais dans le ventre mou au général, Bonnaud occupe la 14ème place dans une égalité parfaite avec son adversaire du jour, Anne-Sophie Lemonnier. Mais avec neuf pilotes répartis en huit points seulement, la lutte promet déjà dans une Division 1A ultra-compétitive.

« Nous avons bien progressé aujourd’hui et j’ai découvert le potentiel de la C2 sous la pluie. C’est un environnement que je connais mal et j’ai encore besoin de roulage pour exploiter au mieux les qualités de la C2. » précise Bonnaud.

Un constat largement partagé par Stéphane Orré, patron et ingénieur de la structure Mtechnologies :

« Le potentiel est là mais nous devons continuer à travailler les automatismes pour franchir un nouveau palier. Nous regardons à lui organiser une séance d’essai spécifique qui lui sera bénéfique. Le garçon est appliqué et nous sommes ravis de lui permettre de courir pour la première fois en Championnat d’Europe dans 15 jours. Ce sera à coup sûr un grand moment pour lui et toute l’équipe ! »

 

 

 

 

 

Orré veut revoir Dubourg

 

Pour sa première apparition en Rallycross, Jean-Baptiste Dubourg n'a pas manqué ses débuts. Privé d'essais libres le samedi matin, le pilote de la Citroën Xsara « Mtechnologies » a dû se contenter d'observer les performances de ses adversaires depuis le bord de piste.

 

Malgré tout, l'enfant du pays parvenait à décrocher une significative cinquième place lors des essais chronométrés.

 

Finalement, au terme d'une troisième manche homérique face à Fabien Pailler dont le moteur de la 207 "Axel Fermetures" était en proie à une sérieuse alerte, Dubourg signait un septième chrono, synonyme de seconde ligne sur la grille de la Finale B.

 

Auteur d'un bon départ, Dubourg ne pouvait rien face à l'expérimenté Hervé Knapick, qui, pour l'occasion, pilotait la Peugeot 207 habituellement dévolue aux mains de Jean-Luc Pailler sur le front européen. Mais la Xsara du pilote "STVE" se rapprochait irrémédiablement de la 207 "Salaun Holidays", signant même son meilleur chrono du week-end en 38.091 au cours de cette Finale B.

 

Si Hervé Knapick, en bon gestionnaire s'appliquait à surveiller ses trajectoires, un dernier contact dans l'épingle du circuit de Faleyras mettra un terme définitif à l'aventure des deux hommes. En effet, si "JB" parvenait à déposséder ce dernier de la première place, le leadership du pilote de Rauzan ne sera que de courte durée puisque quelques mètres plus loin, la Xsara stoppait net sur problèmes électroniques, laissant Christophe Wilt s'adjuger le dernier accessit pour la grande Finale.

 

« Je n’ai jamais trouvé le rythme le samedi et les essais libres tronqués ne m’ont pas aidé. Grâce à l’équipe, j’ai pu me remettre en selle le dimanche et retrouver la confiance et le plaisir pour redevenir digne de piloter cette merveilleuse voiture. » souligne Dubourg, qui d'ailleurs, pourrait bien revenir animer les rangs de la Division 1 dans le cadre du championnat de France de Rallycross. C'est en tout le souhait émis par Stéphane Orré, qui s'occupe également de l'exploitation de la Clio III du jeune homme sur la glace du Trophée Andros.

 

"JB a montré qu’il méritait ce weekend. Nous devons le revoir dans la voiture. Il a fait preuve d’une implacable maîtrise le dimanche et nous a montré sa grande capacité d’écoute et d’application. Pour avoir travailler avec lui sur le Trophée Andros, cela ne m’a pas trop surpris même si je dois avouer qu’il m’a bluffé ce week-end."

 

 

15:10 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu