Avertir le modérateur

15/04/2011

Global Rallycross : Quel avenir pour Gronholm ?

gronholm portrait irwindale.jpggronholm marcus irwindale jump.jpgL'arrivée de Brian Deegan au sein de la structure Olsbergs-MSE, lors de la manche 3 du Global Rallycross n'est pas sans amener son lot d'interrogations, au rang desquelles, celle ayant trait à l'avenir de Marcus Gronholm au sein de cette série.


En effet, remplacé officiellement pour « raisons personnelles » par Andreas Eriksson, ce week-end, pour la manche "Twin Peaks" de Seattle, on ne sait pas de quoi sera fait l'avenir du finlandais. En effet, la structure Olsbergs-MSE ne dispose pas de Ford Fiesta MK7 en nombre suffisant, de l'autre côté de l'atlantique, pour permettre à tout ce petit monde de trouver un baquet compétitif en vue des X-Games. Le désir de Deegan de prendre le train en marche n'est certainement pas fait pour amener une clarté évidente au problème soulevé ici.

 

Problème de popularité pour Gronholm ?

En plus du nombre de véhicules disponibles, un autre élément peut également jouer en défaveur du « Géant » finlandais. Si le double champion du Monde des Rallyes est connu, et même reconnu, en Europe, ce constat est beaucoup moins prégnant en Amérique du Nord, où le championnat du Monde des Rallyes n'a jamais posé ses valises.

D'ailleurs, la manche d'Irwindale s'est soldée par un résultat décevant en terme d'affluence spectateurs, preuve que la culture du sport automobile aux Etats-Unis est radicalement différente de celle du vieux-continent, et que le seul nom de "Gronholm" n'est peut-être pas suffisant pour rameuter les foules. Une vision proprement impensable vue d'Europe …

D'autant plus, qu'une semaine après la manche d'Irwindale, les tribunes étaient combles pour accueillir le "show" du « Metal Mulisha », qui rassemblait plusieurs sportifs de « l'extrême », et battant tous pavillon pour la marque de textiles du même nom et crée par Brian Deegan lui-même.

Quels peuvent donc être les scénarios envisageables pour la suite ? Une chose demeure certaine, jamais les X-Games ne se passeront de leurs stars, qui ont contribué à construire la légende des sports extrêmes à travers le monde. En d'autres termes, Gronholm, aussi titré soit-il, jamais ESPN ne se passera des Deegan, Block, Foust ou Pastrana réunis.

 

La piste (provisoire) « Ken Block » ?

block fiesta rallycross2.jpgCertes, la Ford Fiesta habituellement dévolue à Ken Block reste bien sûr disponible pour permettre à Deegan de venir se frotter à la concurrence en juin prochain, et ainsi préserver la place de Gronholm, mais le pilote US qui officie en WRC depuis 2010, n'a t-il pas, lui aussi, fait part de son intention de s'aligner sur une manche du Global Rallycross avant les X Games ?

Absent de la 4ème épreuve du WRC sur les routes de Jordanie, la seule opportunité pour Ken Block, de se produire sur le Global Rallycross sera ce week-end, à Seattle, puisque la manche de Pikes Peak, en juin prochain, coïncidera avec le rendez-vous Grec du championnat du Monde des Rallyes.

On peut donc, éventuellement, imaginer que Deegan saute dans le baquet de la Fiesta de Ken Block, laissé libre par ce dernier, pour Pikes Peak, mais cela ne résout en aucun cas le problème « Gronholm », qui, dans un tel contexte, pourrait bien se retrouver « à pieds » pour les X Games.

De plus, avec un contrat fraîchement signé en faveur de Ford, il semble peu probable que « Le Général » Deegan, puisse échouer au volant d'une version antérieure de la Fiesta, d'autant que les X Games font partie de ses objectifs concrets de la saison. Pas la peine de préciser non plus, qu'avec 30 millions de foyers US raccordés à ESPN, une grande partie de la popularité des athlètes US se jouera lors de ce rendez-vous incontournable.

 

Eriksson joue-t-il avec le feu en s'alignant à Seattle ?

eriksson portrait 2010 recadre.jpglogo fia rallycross championship for drivers.gifLa seule alternative pour que Gronholm s'aligne aux X-Games, pourrait être, en définitive, qu'Andreas Eriksson laisse de côté son implication sur le front européen, permettant ainsi à l'ancien pilote WRC d'être présent à Los Angeles, en juillet prochain.

Le suédois ne s'est jamais caché que ses objectifs en ERC pour 2011, seraient revus à la baisse, du fait même de la combinaison entre l'émergence du Global Rallycross et celle de son rôle de team manager au service de Tanner Foust.

D'ailleurs, l'annulation, au dernier moment, de la participation de Knut Ove Borseth pour la manche de Seattle, pourrait, sauf volte-face de la FIA, définitivement régler le cas Eriksson dans le cadre du Championnat d'Europe. En effet, les problèmes de « paperasserie » qui, ont semble-t-il, bloqué le dossier de Borseth [et entraîné des menaces quant à l'annulation de la licence de ce dernier par la Fédération internationale du sport automobile] entre la FIA et le Global Rallycross, pourrait bien déboucher sur une guerre de clochers entre les deux entités. La FIA, qui n'apprécie guère les initiatives qui échappent à son contrôle, pourrait bien faire peser cette menace sur l'ensemble des pilotes « déserteurs » enjoués à l'idée de rejoindre la bannière du « Global Rallycross ».

Une chose est certaine, si Eriksson prend le volant ce week-end à Seattle, on verrait mal comment le suédois pourrait éviter de tomber sous le coup de sanctions émanant de la FIA. Le patron d'Olsbergs-MSE, un des instigateurs du projet « Global Rallycross », a toujours souligné son envie de faire bouger les lignes. Sa volonté de faire sortir la discipline du silence médiatique auquel le championnat d'Europe de Rallycross est cantonné depuis des décennies est une réalité. Cette hypothèse, qui grèverait provisoirement l'avenir d'Eriksson en ERC, aurait en revanche, le mérite de libérer la Fiesta dont le suédois se sert sur le front européen, et d'ainsi relancer la participation de Marcus Gronholm pour les X-Games.

Bref, si l'arrivée de Brian Deegan suscite beaucoup de questions, il n'existe que trop peu de pistes à l'heure actuelle pour tenter d'y répondre. A suivre ...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu