Avertir le modérateur

30/06/2009

Pikes Peak : Gronholm et Eriksson prêts à en découdre

min_20-gare-tajima.jpgpikes peak eriksson gronholm.jpgEriksson et Gronholm ont terminé une séance de deux jours de tests en Suède avant de s'envoler sitôt la sixième manche de l'ERC à Holjes terminée pour le Colorado, théâtre de la plus grande course de côte au monde, à Pikes Peak. Le double champion de monde WRC Marcus Gronholm a en profité pour livrer ses premières impressions à l'hebdomadaire britannique « Autosport ».

« La voiture est globalement bonne mais les 800 chevaux restent difficiles à exploiter » souligne Gronholm. «Il reste du travail à faire mais nous y verrons certainement plus clair après les premiers tests aux Etats-Unis  mais le fait de prendre en main la voiture m'aura au moins permis de voir à quoi j'aurai à faire ».

La course qui aura lieu le 19 juillet sera précédée de trois jours de tests pour les concurrents mais le recordman de l'épreuve, l'ancien directeur du programme Suzuki en WRC, Nobuhiro « Monster » Tajima prévient ses futurs adversaires. « Je souhaite la bienvenue à Andreas, Marcus et Mark (Rennison) (…) mais Pikes Peak est avant tout une affaire de spécialistes ». Tajima souligne que Pikes Peak n'est pas un circuit de Rallycross à grande échelle. De plus, trouver le bon « set-up » demande une grande expérience selon Tajima pour une course qui demeure « unique au monde ».

 

Sources : Fordteamrs.se, autosport.com

 

23:41 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pikes peak, gronholm, eriksson, tajima | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

23/06/2009

ERC Holjes : Retour aux affaires pour de Keersmaecker

normal_Michael_De_Keersmaecker.JPGnorkus-dulkes_lenkija.jpgLe double champion d'Europe de Rallycross, le belge Michael de Keersmaecker, fera son retour à la compétition en Division 1 dans moins de quinze jours pour la sixième manche de l'ERC à Holjes. Cette information révélée aujourd'hui par erc24.com a effectivement de quoi surprendre puisque de Keersmaecker avait fait part de son intention de prendre du recul en 2009 afin de préparer au mieux 2010 dans la catégorie reine de la discipline.

Il pilotera la Ford Focus ST appartenant à Michael Jernberg. Vue la saison dernière aux mains du lituanien Linas Norkus, de Keersmaecker se lance donc dans son nouveau challenge avec un peu d'avance. Il ne participera pas cependant à la totalité de la fin de saison puisque seules les épreuves Belges, Tchèques, et donc Suèdoises, seront à son programme.

Michael de Keersmaecker devait à l'origine participer à l'intégralité de l'ERC en D2 au volant d'une toute nouvelle BMW avant de renoncer à quelques jours de l'ouverture du championnat en Angleterre. A l'époque, le champion en titre se disait peu motivé par la perspective de disputer un championnat complet trop peu compétitif à son gout. Finalement, ce fut son compatriote "pistard", Guido Kenis, qui récupéra le bacquet laissé libre par de Keersmaecker dès l'épreuve Portugaise de Montalegre.

23:22 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : de keersmaecker, jernberg, holjes, ford focus st, norkus, kenis | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

19/06/2009

ERC : Solberg y croit

norden.jpg

Alors que ce week-end se déroule la deuxième manche des « Norden Series » sur le circuit de Trondheim du Lånke Motorsenter, Henning Solberg a profité de l'occasion pour apporter son soutient à la candidature de ce dernier pour l'organisation de la manche norvégienne de l'ERC dès 2010.

Le pilote de Spydeberg appuyait ses propos sur les progrès effectués par les organisateurs pour être désormais en mesure d'accueillir l'épreuve européenne la Henning_Solberg_zorate.jpgsaison prochaine. Solberg estime de toute façon qu'il n'y a pas d'autres circuits en Norvège à même de prétendre à l'ERC (mis à part Momarken) tout en soulignant que la discipline ne pourra se passer très longtemps d'un pays dont les pilotes occupent pour l'instant le leadership dans chacune des trois divisions.

Avec la venue de délégués de la FIA en charge de juger différents aspects de l'organisation ce week-end, la réponse ne devrait pas tarder à tomber du côté de la Norvège. Pas sûr que les responsables de la FIA puissent se passer indéfiniment de la Norvège dont le contingent de pilotes figure parmi les plus importants du championnat. Il est certain que l'absence de ce pays au calendrier 2010 pourrait fragiliser non seulement les pilotes locaux dans leur quête de partenaires mais également le championnat tout entier. Il semble donc entendu que ce type de données jouera certainement un rôle majeur dans les semaines à venir, d'autant plus que les prévisions économiques les plus récentes et les plus optimistes tablent sur un ralentissement prolongé de l'activité économique.

Cette fameuse « Norden Series », dont la seconde manche se tiendra samedi n'est autre que la résultante de conflits latents entre certains organisateurs et la fédération suédoise du sport automobile. En association avec d'autres circuits norvégiens, cette nouvelle série n'est pas un championnat puisque aucun titre ne sera décerné à l'issue de la saison. Plus calqué sur le mode de la « Golden League » si chère à l'athlétisme, des primes de victoire plutôt importantes et inédites dans la discipline seront donc la principale motivation des pilotes engagés. Au rayon des bonnes nouvelles, il faudra noter le retour de Morten Bermingrud sur une toute nouvelle C4. Le norvégien fera sa première apparition depuis le mois d'aout 2008 et son terrible accident.

 

00:42 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : norden series solberg henning trondheim lanke motorsenter bermin | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

16/06/2009

Formule BMW Europe : Timmy Hansen poursuit son apprentissage

TH09-Zandvoort practice close photo.jpgTH09-Zandvoort practice uddeholm.jpgAprès des débuts encourageants il y a un mois sur le circuit  de Barcelone en marge du Grand-Prix de F1, Timmy Hansen avait de nouveau rendez-vous avec la Formule BMW Europe ce week-end, cette fois-ci aux Pays-Bas, sur le rapide et valloné circuit de Zandvoort.

Déjà crédité d'une probante neuvième position lors de la course 2 à Barcelone, le fils de Kenneth Hansen n'a pu réediter son exploit catalan avec une 11ème place dans la course 2 de Zandvoort, après une décevante avant dernière place lors de la course 1 devant le français Grégoire Demoustier. Cependant, les motifs de satisfactions sont présents du côté du pilote suèdois appartenant à la prestigieuse écurie allemande du Mucke Motorsport. En effet, Hansen a profité d'une course 1 en apparence décevante pour signer le cinquième meilleur chrono en piste.


En revanche, au classement des Rookies, Timmy Hansen est déjà distancé par le duo de tête composé du néerlandais Robien Frijns du "Josef Kaufmann Racing" et  du britannque Jack Harvey du "Fortec Motorsport", et doit se contenter pour l'instant de la quatrième place.
En dépit de résultats alternatifs, Timmy Hansen continue son apprentissage de la série parrainée par BMW. Connue pour avoir propulsée de nombreux champions sur la voie de la F1, la Formule BMW Europe et le team Mucke ont permis l'éclosion de véritables espoirs du sport automobile mondial, de Vettel à Markus Winckelhock ou encore Nico Rosberg. Prochaine épreuve pour Hansen, le week-end prochain sur le circuit de Silverstone

02:03 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : formula bmw europe zandvoort timmy hansen silverstone | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

07/06/2009

Rallycross Europe (Melk) : Jernberg dans la confusion

Cette cinquième épreuve de la saison marquait la mi-saison du championnat d'Europe de Rallycross sur le circuit de Melk en Autriche. Ainsi, et comme le prévoit le réglement de l'ERC, chaque pilote devra décompter sa plus mauvaise performance dans son total de points au classement général. Mais la réalité du championnat s'est effacée par rapport à une autre donnée, celle de la sécurité des pilotes et de la gestion catastrophique des officiels, incapables de sauvegarder le peu de crédibilité qu'il lui restait.

 

Un choc à 120 km/h

Samedi après-midi et la première manche qualificative du week-end constituait un premier avertissement avec un accident impliquant Pinomaki (C4) et Munnich (Fabia). Per Eklund dont la Saab venait de s'immobiliser sur la trajectoire fut violemment percutée au passage suivant par la C4 de Pinomaki et la Skoda de René Munnich, dans l'incapacité d'apercevoir la voiture du suédois, noyée dans un nuage de poussière. Pendant ce temps là, seuls les drapeaux jaunes furent de sortie du côté de la direction de course, alors que le rouge, synonyme d'arrêt, était la seule option envisageable à ce moment là. On peut donc se poser les questions qui s'imposent par rapport aux officiels, dont la réactivité est censée être la qualité première. Pinomaki et Munnich furent évacués en direction de l'hôpital. Pour ce dernier, la situation est lourde de conséquences avec des complications au niveau des vertèbres et une saison d'ores et déjà terminée. Quant à Pinomaki, il échappait quant à lui à des blessures plus sérieuses après une nuit d'observation sous l'œil attentif des médecins.

Puis ce fut au tour de la Division 1A de venir marquer les esprits de tous avec l'impressionnante série de tonneaux, dont Johansson fut victime, suite à une touchette avec Jarda Kalny. Se précipitant au secours de son collègue envoyé dans les airs, Kalny, sous le choc, s'en pris directement à "un circuit de merde" dont les trous creusés au fur et à mesure du week-end, ajoutés à la poussière, rendaient toute tentatives de dépassements dangereuses. Touché au dos, David Johansson fut lui aussi évacué vers l'hôpital après une intervention de plusieurs dizaine de minutes pour désincarcérer le pilote de sa 206 S1600.

 

Luttes de classe

Déjà sérieusement remontés samedi après l'accident de Pinomaki et Munnich, une partie des pilotes est semble-t-il montée au front pour tenter de faire valoir leurs droits face à une direction de course tout aussi irresponsable qu' aphasique. Menacés par l'attitude stupide de cette dernière, les pilotes de l'ERC ont bien failli nous faire le remake de Valkenswaard, consécutif à l'accident de Morten Bermingrud, en prenant le parti de la "grève" face à des officiels dont l'incompétence menaçait directement leur intégrité physique.

Finalement, dans la confusion générale suite à plus de 30 minutes de discussions, fut prise la décision de reprendre les débats ... sur la piste cette fois-ci. Il faut bien souligner que le directeur de course avait réussi dans un ultime élan de connerie profonde à faire valoir ses arguments. "Si la course s'arrête maintenant, les primes et les points ne seront pas distribués" déclara ce dernier, croyant avoir à faire face à une bande de sages écoliers qui n'attendaient que cela, alors que trois de leurs collègues s'étaient déjà envolés en direction de ... l'hôpital. Poussant la rhétorique plus loin, ce cher Radovan Novak exprima de manière plus prononcée son mépris envers ceux qu'il était censé protéger de par sa fonction de directeur de course, enjoignant, pour simplifier, les pilotes à se contenter du rôle qui était le leur.

 

Isachsen toujours à la recherche de sa première victoire

Si Jernberg remporte coup sur coup sa seconde victoire de la saison, Isachsen s'est une nouvelle fois fait remarquer par son incapacité à achever un travail pourtant très bien entamé. Auteur de la pôle position, le norvégien devait céder au 4ème tour sur crevaison, laissant le peloton composé de Jernberg, Kenneth Hansen, Walfridsson, Hunsbedt et Eriksson, lui passer devant. Au championnat, Jernberg engrange évidemment de gros points avec deux victoires en autant de week-ends et s'empare de la seconde place d'Hansen au classement, tout en revenant à deux petits points du leader Isachsen. Rien à signaler derrière si ce n'est le regroupement de quatre pilotes en moins de 7 points avec respectivement, Hunsbedt (56pts), Pailler et Eriksson tous deux à 50 points, et Pinomaki (49).

 

Russian connection

La division 1A fut elle aussi sacrément secouée ce week-end, ce qui n'a manifestement pas empêché Eduard Leganov d'empocher, comme Jernberg, sa seconde victoire en 2009. Il est accompagné sur le podium par ses deux compatriotes Tatars, Timur Timerzyanov et Ildar Rakhmatullin. Le leader de la catégorie, le jeune Mats Lysen se contente de la 5ème place du jour mais en profite pour se maintenir en tête du général avec trois points d'avance sur Leganov.

Dommage pour Olivier Bossard, après sa victoire en Hongrie la semaine passée, le pilote "Bos Engineering" avait les clés pour faire mieux qu'une septième place, échouant de fait aux portes de la finale A. Il est désormais rattrapé au championnat par un Timerzyanov de plus en plus dangereux.


Borseth termine en trombe

Si le norvégien délaisse la place de leader au profit du belge, Jos Sterkens, Melk était pour Borseth synonyme de 3ème victoire en 5 épreuves cette saison. Un petit exploit qui ne lui suffit pas malgré tout pour arriver en tête à mi-championnat. Peu attractive par le faible nombre d'engagés, même si celui-ci évolue favorablement ces derniers temps, la Division 2 le fut encore plus dans un week-end riche en rebondissement, rappelant aux irréductibles que le sport automobile demeure une activité dangereuse et ne s'improvise pas. Seul Per-Niklaas Loov sera en mesure dans la seconde partie de saison de s'interposer dans le duel opposant Borseth et Sterkens.

 

Prochaine épreuve dans un mois,en Suéde, dans le temple du Rallycross nordique de Holjes.


Division 1 : 1-Jernberg / 2-Hansen / 3-Walfridsson / 4-Hunsbedt / 5-Eriksson / 6-Isachsen
Championnat : 1-Isachsen 68 pts / 2-Jernberg 66 pts / 3-Hansen 62 pts


Division 1A : 1-Leganov / 2-Timerzyanov / 3-Rakhmatullin / 4-Petrakovits / 5-Lysen / 6-Cermak
Championnat : 1-Lysen 69 / 2-Leganov 66 pts/ 3-Bossard 60 pts

Division 2 : 1-Borseth / 2-Sterkens / 3-Loov / 4-Castoral / 5-Kenis / 6-Mertens
Championnat : 1-Sterkens 74 pts / 2-Borseth 73 pts / 3-Mertens 57

 

 

23:55 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : melk europe rallycross erc resultats autriche | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Rallycross Europe (Melk) : Jernberg l'emporte

Division 1 : 1-Jernberg / 2-Hansen / 3-Walfridsson / 4-Hunsbedt / 5-Eriksson / 6-Isachsen
Championnat : 1-Isachsen 68 pts / 2-Jernberg 66 pts / 3-Hansen 62 pts


Division 1A
: 1-Leganov / 2-Timerzyanov / 3-Rakhmatullin / 4-Petrakovits / 5-Lysen / 6-Cermak
Championnat : 1-Lysen 69 / 2-Leganov 66 pts/ 3-Bossard 60 pts

Division 2 : 1-Borseth / 2-Sterkens / 3-Loov / 4-Castoral / 5-Kenis / 6-Mertens
Championnat : 1-Sterkens 74 pts / 2-Borseth 73 pts / 3-Mertens 57

18:53 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : resultats melk autriche rallycross europe erc | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Rallycross Europe (Melk) : La course arrêtée ?

Suite au terrible accident dont a été victime le suédois David Johansson en finale B de la Division 1A, les pilotes ont manifesté leur intérêt de stopper là leur week-end sans disputer les finales restantes. Touché par Jaroslav Kalny au 4ème tour, la 206 S1600 est partie dans une impressionnante série de tonneaux. Johansson a été extrait de son véhicule conscient mais avec de fortes douleurs au niveau du dos qui ont impliqué de longues minutes d'intervention avant d'être dirigé vers l'hôpital.

Si la course devait s'arrêter ici, ce serait la seconde fois en moins d'un an après l'épisode Valkenswaard 2008, que les pilotes prennent leurs responsabilités en faisant valoir leur droit de retrait généralement peu en vogue dans les sports dits "individuels". Jarda Kalny, catastrophé d'avoir éjecté ainsi son collègue faisait quant à lui savoir l'état lamentable de la piste et notamment de la partie de terre. Plus qu'un coup de force, cet arrêt possible de l'épreuve souligne bien les véritables valeurs du Rallycross en terme de solidarité entre les protagonistes de l'ERC.

D'une bêtise jusque là incontournable depuis le début du week-end, le directeur de course s'est fendu d'un commentaire peu adéquat en critiquant l'action collective menée par les pilotes de l'ERC. Pire, il osait même déclarer à l'issue de son intervention, que si l'épreuve s'arrêtait ici, ni les points ni les primes de victoire ne seraient distribués, soulignant une fois de plus, une mentalité abjecte, alors que déjà trois pilotes ont achevé leur week-end à l'hôpital. Devant l'inconscience paradoxale d'une direction de course censée assurer la sécurité de tous les protagonistes, la mise en danger de l'intégrité physique des pilotes n'est pas acceptable et http://erc.20minutes-blogs.fr s'associe et soutient l'initiative menée par les pilotes.

 

 

 

 

17:28 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross melk autriche erc europe résultats | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Rallycross Europe (Melk) : L'heure de vérité pour Isachsen

Manche 3

Division 1:
1. Sverre Isachsen (N)
2. Michael Jernberg (S)
3. Kenneth Hansen (S)
4. Andréas Eriksson (S)
5. Jean-Luc Pailler (F)
6. Stig-Olov Walfridsson (S)
7. Frode Holte (N)
8. Ludvig Hunsbedt (N)
9. Jos Kuypers (I)
10. Guttorm Lindefjell (N)
11. Kevin Procter (GB)
12. Alois Höller (A)
13. Koen Pauwels (B)
14. Ayrat Shaymiev (RUS)
15. Helmut Wild (D)
16. René Derfler (A)
...
Division 1A:
1. Zdeněk Čermák (CZ)
2. Olivier Bossard (F)
3. Ildar Rakhmatullin (RUS)
4. Timur Timerzyanov (RUS)
5. Mats Lysen (N)
6. Manfred Beck (A)
7. Eduard Leganov (RUS)
8. David Johansson (S)
9. Václav Veverka (CZ)
10. Jaroslav Kalný (CZ)
11. Pavel Vimmer (CZ)
12. Václav Veverka Jr. (CZ)
13. Harrie Deelen (NL)
14. Ondřej Smetana (CZ)
15. Gábor Bánkuti Jr. (H)
16. Dennis Remans (B)
...
Division 2:
1. Jos Sterkens (B)
2. Per Niklas Lööv (S)
3. Roman Častoral (CZ)
4. Guino Kenis (B)
5. Josef Strobl (A)
6. Patrick Mertens (B)
7. Ivo Van Den Brandt (B)
8. Viktor Mužík (CZ)
-. Knut Ove Børseth (N)
-. Jouko Kallio (FIN)
-. Josef Iro (CZ)

D1
Finale A : Isachsen/Jernberg/Hansen/Walfridsson/Eriksson
Finale B : Pailler/Kuypers/Procter/Hunsbedt/Lindefjell
Finale C : Wild/Holte/Nottveit/Kounty/Ramler/Pauwels

D1A
Finale A : Leganov/Timerzyanov/Lysen/Rakhmatullin/Cermak
Finale B : Petrakovits/Johansson/Bossard/Beck/Kalny
Finale C : Ververka jr/Ververka/Kalna/Smetana/Bankuti/Vimmer

D2
Finale A : Borseth/Sterkens/Loov/Castoral/Kenis

13:58 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : resultats melk autriche rallycross europe erc | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Rallycross Europe (Melk) : Jernberg et Isachsen se distinguent

Le point après deux manches qualificatives :

 

 

 

P

Division 1

Pts

 

P

Division 1A

Pts

1

Jernberg

4

 

1

Leganov

6

1

Isachsen

4

 

2

Petrakovits

7

3

Walfridsson

8

 

3

Rakhmatullin

11

4

Hansen

11

 

4

Johansson

13

5

Procter

13

 

5

Veverka Jr

15

5

Kuypers

13

 

6

Kalny

16

7

Wild

18

 

7

Veverka

18

7

Pailler

18

 

7

Timerzyanov

18

9

Eriksson

19

 

9

Cermak

19

10

Nottveit

21

 

10

Bossard

20

11

Ramler

24

 

10

Lysen

20

12

Hunsbedt

26

 

12

Kalna

21

13

Pauwels

27

 

13

Smetana

22

14

Holte

29

 

14

Bankuti

24

14

Shaymiev

29

 

15

Schorghuber

28

16

Minnikhanov

31

 

16

Remans

36

17

Fodor

34

 

16

Deelen

36

18

Koutny

86

 

18

August

39

19

Lindefjell

87

 

19

Galuska

41

20

Derfler

99

 

20

Beck

94

21

Holler

109

 

21

Ujhazi

100

 

 

 

 

22

Klaenhardt

101

 

 

 

 

23

Linneman

104

 

 

 

 

24

Vimmer

105

 

13:08 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : resultats melk autriche rallycross europe erc | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Rallycross Europe (Melk), Manche 2 : Hansen se refait

Manche 2

Division 1:
1. Kenneth Hansen
2. Sverre Isachsen
3. Michael Jernberg
4. Jean-Luc Pailler
5. Stig-Olov Walfridsson
6. Jos Kuypers
7. Guttorm Lindefjell
8. Ludvig Hunsbedt
9. Kevin Procter
10. Helmut Wild
11. Peter Ramler
12. Ole Kristian Nøttveit
13. Ayrat Shaymiev
14. Andréas Eriksson
15. Koen Pauwels
16. Rustam Minnikhanov
...
Division 1A:
1. Mats Lysen
2. Timur Timerzyanov
3. Eduard Leganov
4. Manfred Beck
5. Jaroslav Kalný
6. Christian Petrakovits
7. Ildar Rakhmatullin
8. Václav Veverka Jr.
9. Václav Veverka
10. Ondřej Smetana
11. David Johansson
12. Olivier Bossard
13. Zdeněk Čermák
14. Gábor Bánkuti Jr.
15. Wolfgang Schörghuber
16. Michaela Kalná
...
Division 2:
1. Knut Ove Børseth
2. Per Niklas Lööv
3. Roman Častoral
4. Guino Kenis
5. Jos Sterkens
6. Jouko Kallio
7. Josef Strobl
8. Patrick Mertens
9. Viktor Mužík
10. Ivo Van Den Brandt
-. Josef Iro

 

12:00 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : melk résultats rallycross europe erc autriche | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Rallycross Europe (Melk) : Jernberg matinal

La première manche de D1 s'est finalement déroulée ce matin et à permis à Michael Jernberg avec une première place devant Isachsen. Derrière, chamboulement pour le moins inhabituel puisque les têtes de série sont toutes tombées et seul Waldfridsson, rapide depuis le début de saison, parvient à confirmer ses aptitudes dans le traffic ,avec une belle 3ème place.

Lindefjell, Jean-luc Pailler, Kenneth Hansen et Ludvig Hunsbedt ont tous été écarté du Top 10 et devront se refaire absolument dans quelques minutes pour le départ de la seconde manche ,même si les absences conjuguées de Munnich et Pinomaki peuvent jouer sur les esprits pour la suite  du week-end. Si le passage à l'hôpital et malgré une nuit en observation semblent n'avoir révélé aucune blessures sérieuses pour le pilote "Mad Croc" Jussi Pinomaki, c'est en revanche un peu plus sérieux pour Renné Munnich avec des vertèbres mal en point.

Manche 1-D1
1- Jernberg
2- Isachsen
3- Walfridsson
4- Procter
5- Eriksson
6- Koutny
7- Kuypers
8- Wild
9- Nottveit
10- Hansen
11- Holte
12- Pauwels
13- Ramler
14- Pailler
15- Minnikhanov
16- Shaymiev
17- Fodor
18- Hunsbedt
19- Pauwels
20- Lindefjell

10:17 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross erc europe melk division 1 manche qualificative résul | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

06/06/2009

Rallycross Europe (Melk) : L'incompétence des officiels

La première manche qualificative de D1 a dû être repoussée à dimanche matin à la suite de l'incident impliquant Pinomaki et Munnich. Les pilotes de la catégorie ne devraient certainement pas en rester et des explications devront être fournies pour tenter de justifier la "connerie" ambiante, et apparemment communicative d'un circuit à l'autre cette saison, émanant de la direction de course.

Plus aptes à sanctionner Frode Holte sur des motifs fallacieux suite à un faux départ discutable la semaine dernière, les directions de course se suivent et se rassemblent surtout autour de la même bêtise. Incapable de prendre la décision de stopper la course lors de la première manche qualificative de D1 cette après-midi, alors que Per Eklund était au milieu de la piste, celle-ci est directement responsable de l'accident du jour entre Pinomaki et Munnich.

De quelle bêtise répond le fait de n'avoir agité que les drapeaux jaunes, en lieu et place du rouge, alors qu'un véhicule était stoppé sur la trajectoire ? Une voiture détruite pour Pinomaki, et des dommages corporels qui auraient sans doute pu être plus lourds. En une semaine seulement, les officiels de l'ERC viennent de perdre toute crédibilité alors que celle-ci avait déjà été sérieusement entachée la saison dernière après le grave accident de Bermingrud. Cette dernière s'était en effet opposée au fait que les pilotes souhaitent stopper là leurs prestations alors qu'un de leur collègue se trouvait dans un état grave. Il est donc temps que leurs incompétences additionnées soient montrées du doigt et sévèrement réprimées devant les risques inconsidérés que ceux-ci font prendre aux pilotes en piste.

Au delà du manque de respect, le mépris affiché par cette pseudo-caste dont le seul talent semble de faciliter l'obtention de licence aux circuits poubelles, bordés de murs en béton, tels Valkenswaard, et de mettre en jeu l'intégrité physique des pilotes doit être dénoncée et ne plus bénéficier de complaisances dont l'origine est manifestement douteuse.

 

19:04 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crash pinomaki munnich melk rallycross europe officiels incompét | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Rallycross Europe (Melk) : La première manche en suspend à Melk

La première manche qualificative de Division 1 a dû être stoppé avant la fin suite au crash impliquant Eklund, Pinomaki et Munnich. Il restait 3 séries dans cette catégorie qui ne reprendra que demain à 9h30. La poussière semble être à l'origine de l'incident entre les trois hommes. A noter que les séries disputées jusqu'à l'incident ne seront comptabilisées que dans le cas où les conditions de piste n'évoluent pas entre ce soir et demain matin. Dans la situation contraire, tous les pilotes de D1 devront reprendre la piste et les séries déjà disputées seront annulées. Jussi Pinomaki et René Munnich ont été transporté à l'hôpital suite à la violence du choc.

 

Position

Division 1A

Division 2

1

 

Petrakovits

Borseth

2

 

Johansson

Sterkens

3

 

Leganov

Loov

4

 

Rakhmatullin

Castoral

5

 

Kalna

Kenis

6

 

Cermak

Kallio

7

 

Ververka JR

Strobl

8

 

Bossard

VD Brandt

9

 

Veverka

Muzik

10

 

Bankuti

 

11

 

Kalny

 

12

 

Smetana

 

13

 

Schorgubher

 

14

 

Linneman

 

15

 

Vimmer

 

16

 

Timerzyanov

 

18:25 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : melk europe rallycross erc manche qualificative accident pinomak | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Rallycross Europe (Melk) : Eriksson, Lysen et Loov en tête après les essais

Division 1:
1. Andréas Eriksson (S)
2. Jean-Luc Pailler (F)
3. Sverre Isachsen (N)
4. Jos Kuypers (I)
5. Michael Jernberg (S)
6. Kenneth Hansen (S)
7. Ludvig Hunsbedt (N)
8. Guttorm Lindefjell (N)
9. Frode Holte (N)
10. Ole Kristian Nøttveit (N)
11. Stig-Olov Walfridsson (S)
12. Kevin Procter (GB)
13. René Münnich (D)
14. Per Eklund (S)
15. Jussi Pinomäki (FIN)
16. Pavel Koutný (CZ)
Division 1A:
1. Mats Lysen (N)
2. Johan Larsson (S)
3. Eduard Leganov (RUS)
4. Olivier Bossard (F)
5. David Johansson (S)
6. Ildar Rakhmatullin (RUS)
7. Christian Petrakovits (A)
8. Timur Timerzyanov (RUS)
9. Jaroslav Kalný (CZ)
10. Václav Veverka (CZ)
11. Pavel Vimmer (CZ)
12. Gábor Bánkuti Jr. (H)
13. Zdeněk Čermák (CZ)
14. Wolfgang Schörghuber (A)
15. Manfred Beck (A)
16. Ulrik Linnemann (DK)
Division 2:
1. Per Niklas Lööv (S)
2. Knut Ove Børseth (N)
3. Jouko Kallio (FIN)
4. Roman Častoral (CZ)
5. Jos Sterkens (B)
6. Guino Kenis (B)
7. Josef Strobl (A)
8. Patrick Mertens (B)
9. Ivo Van Den Brandt (B)
10. Viktor Mužík (CZ)

15:33 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essais chronométrés melk erc championnat d'europe de rallycross | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

03/06/2009

Rallycross : Pavel Koutny accidenté

accident koutny 1.JPGaccident koutny 2.JPGDéjà secoué à Nyirad par Guttorm Lindefjell, Pavel Koutny et son motorhome ont été percuté par un camion sur le chemin du retour de l'épreuve hongroise. Rien de grave, mais une grosse frayeur pour l'équipe Tchèque. Percuté par la remorque d'un poids-lourd peu avant Prague dont le chauffeur s'était manifestement endormi, les dégats sur les photos sont tout de même important. Beaucoup de travail en perspective pour le pilote "Patraco-Mediasport". Ces évenements ne devraient pas, en principe, remettre en cause sa participation le week-end prochain à la 5ème manche de l'ERC sur le circuit autrichien de Melk.

16:53 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pavel koutny accident melk nyirad | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Rallycross ERC : L'Estering menacé par les lobbies écologistes

estering_big.jpgCertains sont tombés, d'autres en tremblent encore et un pourrait bientôt trépasser. En effet, le circuit hôte du championnat d'Europe de Rallycross au mois d'aout prochain connait actuellement des difficultés à cause de groupes de pression environnementaux.

Une fois de plus, le mouvement écologiste fait parler de lui et indirectement du tracé de Buxtehude. C'est hier, mardi, que se tenait une rencontre importante qui pourrait menacer à terme le développement et les activités du circuit. Sous l'impulsion d' Anne-Dore Völkers, conseillère municipale écologiste, les Verts et les associations de riverains se plaindraient des nuisances sonores générées par les épreuves mécaniques. Toujours issue de la même mouvance hypocrite, les lobbies s'inquiéteraient également des pollutions potentielles des plans d'eau situés à proximité du tracé.

Les Verts et associations de riverains demandent des aménagements destinés à absorber les nuisances sonores. Alors que l'Estering avait déjà consentit d'importants travaux pour récupérer l'organisation du Championnat d'Europe la saison dernière, il semble que l'équipe dirigée par Andreas Steffen doive de nouveau mettre la main au porte-monnaie . Seule solution pour calmer les ardeurs (et les oreilles) des riverains  de Buxtehude qui paraissent s'enfoncer tous les jours un peu plus dans un état dépressif sévère au point de ne plus supporter le bruit de "la vie".

Avec la disparition probable de Lousada sur fond de pression foncière, celle de l'Estering contribuerait à redéfinir la carte de l'ERC en éliminant, de fait, deux des plus anciens circuits du championnat.

 

11:44 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : buxtehude estering ecologie lobbies rallycross | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

02/06/2009

Rallycross ERC : La lassitude de Frode Holte

Le talentueux norvégien se dit "fatigué". La raison ? Un week-end hongrois qui semblait parfaitement réussi pour celui qui après une belle carrière en supernational avait choisi de rejoindre, la division 1, en ERC, en rachetant la vieillissante Volvo S40 du Team Bergteamet. Remportant la finale B sur le circuit de Nyirad hier, la fin d'après-midi de Holte s'annonçait sous les meilleurs auspices. Comme la saison dernière, Frode empochait une qualification pour la dernière finale du jour pour la première fois de la saison sur un circuit qui semble lui convenir.

 

Problème, problème...

Mais au moment de se postionner sur la grille de départ de la finale A,, le pauvre Holte se voit écarter au dernier moment par la direction de course. Sous le motif avancé d'un départ anticipé en Finale B, Holte voit ses derniers espoirs s'envoler en fumée lorsque la décision fut prise de faire repartir cette dernière. Excédé, Holte n'avait donc d'autres choix que de laisser filer la Fiesta d'Eriksson en s'emparant du dernier ticket disponible que le norvégien avait pourtant obtenu de façon légitime sur la piste. Pire, incapable de rééditer son exploit du premier départ, Holte devait se contenter de la 8ème place derrière Jean-Luc Pailler.

 

Big Brother is watching you

Devant les protestations de Frode Holte, la direction de course lui assène le coup le plus fumeux de la saison. Pour les officiels, la vidéo de la finale B est nette, Holte a volé le départ et doit donc céder sa place sur la grille à Eriksson. Holte, sûr de son fait, demanda naturellement à visionner les images pour stopper la polémique, ce que la direction de course lui refusa.

Quand la direction de course fait son cinéma

Holte se disait fatigué après la course de ne pas se sentir respecté de la même manière que ses camarades de la Division 1. Malgré le soutien de Lindefjell ou Hunsbedt, le norvégien avouait une certaine lassitude. "Investir autant d'argent pour être traité de la sorte, je me demande réellement si cela vaut la peine de continuer" soulignait Holte, remettant en cause sa participation à l'épreuve Autrichienne de Melk le week-end prochain.

Tout le paradoxe de l'ERC repose ici, entre permettre aux pilotes de réparer leurs montures après un départ houleux, comme le prévoit le règlement et comme ce fut le cas à Essay, et refuser le droit à d'autres de visionner les images où ils sont mis en cause.

C'est un des points auquel l'ERC doit prendre garde : ce sont les pilotes qui créent l'évènement et non les officiels, souvent trop préoccupés à courir après un moment de gloire dans le corps d'un « Super Flic » dans une vie bien terne. Pourquoi avoir attendu que le norvégien se présente sur la grille de départ pour lui signifier son exclusion de la finale A ? Si les cellules sensées détecter les pilotes trop pressés d'en découdre n'ont rien signalé au starter, pour quelles raisons faire appel à la vidéo ? Les officiels ont-ils effectué la même manœuvre de visionnage pour chacun des départs du week-end ? Si le départ anticipé de la Volvo était bien effectif, pourquoi avoir refusé la requête d'Holte de pouvoir avoir accès aux images, ce qui aurait stopper de fait, une polémique naissante? Si Eriksson, Hansen ou un autre poids lourd du championnat s'était retrouvé dans le même cas que Frode Holte, la direction de course aurait-elle eu la même détermination à sanctionner ces pilotes sur des arguments qui semblent infondés et qui plus est, invérifiables? Autant de questions qui doivent trotter dans la tête de Frode Holte à l'heure actuelle.

Bernie le Magnifique

Si le cadre magnifique de Nyirad se prête parfaitement à l'organisation d'une manche de l'ERC de par la qualité de ses structures, en revanche ce n'est pas la première fois que les procédures de départ posent problèmes. Ce fut même l'une des recommandations adressée à l'organisateur hongrois la saison dernière par l'observateur de la FIA. Bref, il faut absolument rétablir la situation du côté de Nyirad sous peine de fatiguer les pilotes victimes de décisions arbitraires. Une telle attitude teintée de zèle voire de malveillance ravirait à coup sûr ce cher Bernie Ecclestone. Mais l'ERC n'est pas la F1, et la discipline n'est certainement pas assez"riche" pour se priver de la présence d'un pilote de la carrure de Frode Holte. Les propos du norvégien sont certes durs, mais cruellement réalistes.

*Cet article a été modifié suite à la judicieuse et pertinente remarque de Steven Schoonjans qui faisait justement référence au fait que Holte n'avait pas été exclu de la Finale B mais que celle-ci avait été relancée par la direction de course. Vos critiques permettant de progresser, n'hésitez donc pas à intervenir.

 

23:49 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : frode holte erc nyirad polémique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

01/06/2009

ERC Hongrie (Nyirad) : Jernberg frappe fort

Michael Jernberg a remporté sa première victoire cette saison sur le circuit Magyar de Nyirad dimanche. Pourtant mal en point après les deux épreuves de début de championnat, le suèdois remonte à la quatrième place au classement général en subtilisant pour deux petits points cette dernière au détriment de Jean-Luc Pailler, désormais 5ème. Isachsen et Pinomaki complètent le podium, dont Hansen, se retrouve une nouvelle fois exclu en échouant à la 4ème place.

 

D1 : Un championnat « chaud brûlant » !

Quatrième vainqueur différent en autant de manche, le championnat en Division 1 ne manque pas de piquant. D'ailleurs, le leader de l'ERC, Sverre Isachsen affiche toujours un compteur vierge de toute victoire et collecte à l'issue de ce week-end les 17 points de la seconde place pour la quatrième fois de rang. Pourtant, le norvégien est passé plusieurs fois près de la correctionnelle en cassant coup sur coup deux moteurs. Autant d'évènements qui auraient pu en exaspérer plus d'un dans le paddock, mais le travail acharné de son équipe permet à Isachsen, au soir du rendez-vous hongrois, d'augmenter un peu plus son capital points au général.

 

Jernberg : Hold-up sur le championnat

Michael Jernberg, en signant le premier succès d'une Skoda Fabia en 2009, a très certainement réussi le « coup du jour ». Les 20 points de la victoire l'envoient, certes, à la 4ème place du classement, mais, avec l'obligation de décompter son plus mauvais résultat à l'issue des cinq premières épreuves de la saison, Jernberg devient le dauphin potentiel d'Isachsen dans la course au titre. A une semaine de l'Autriche, sur le circuit de Melk, Jernberg réalise tout simplement la meilleure opération comptable du jour et vient d'effacer des tablettes son début de championnat poussif.

 

D1-A : Bossard l'a fait !

Il courait après depuis Lydden Hill. Un mois et demi de patience pour celui qui apparaissait comme l'ultime favori de la catégorie,depuis le départ de Pinomaki vers la D1, avant enfin, de signer son unique succès de 2009. Bossard revient donc au classement sur les talons de Mats Lysen ,qui, à 17 ans, fait preuve d'une maturité exceptionnelle. La plus mauvaise performance du norvégien se limitant à une 3ème place en France, il devrait logiquement atteindre la mi-championnat dans une confortable situation de leader, même si le duo de tête demeure toujours à portée de fusil des russes Leganov et Timerzyanov. Derrière, les suédois Johansson, pourtant bien placé avant ce week-end, et Johan Larsson marquent le pas, et ne semblent pouvoir prétendre à autre chose qu'aux miettes laissées par le quatuor de tête.

 

 

D2 : Borseth capitule, Sterkens accumule

Cette catégorie réservée aux véhicules à propulsion avait fait hérisser les cheveux de nombreuses personnes en début de saison face à la pauvreté dramatique du plateau. Même le belge Michael DeKeersmaecker avait renoncé à prendre part au championnat, préférant offrir son volant à Guido Kenis, afin de préparer au mieux son arrivée en D1 pour 2010. Cependant, au fur et à mesure que la saison avance, les plateaux se garnissent chaque fois un petit peu plus. Certes, il apparaît clairement que peu semblent à même de pouvoir se mêler à la lutte opposant Borseth, Kenis et Sterkens, mais il faut reconnaître que le retour de Per Niklaas Loov sur sa surprenante Xsara, apporte un grand bol d'air frais à la série.

Forfait à l'issue de la troisième manche du jour, Knuth Ove Borseth laisse filer le leadership vers le vainqueur du jour, Jos Sterkens, mais les écarts constatés au classement sont minces d'autant que la présence de Loov, en tant que redoutable trouble fête, pourrait bien être l'occasion de redistribuer quelques cartes dans une Division 2 qui semble enfin prendre forme.

 

Classement général

Division 1 : 1-Isachsen 68 / 2-Hansen 57 / 3-Hunsbedt 53 / 4-Jernberg 52 / 5-Pailler 50

Division 1-A : 1-Lysen 69 / 2-Bossard 59 / 3-Leganov 56 / 4-Timerzyanov 54 / 5-Johansson 46

Division 2 : 1-Sterkens 68 / 2-Borseth 62 / 3-Mertens 56 / 4-Castoral 50 / 5-Kenis 45


01:34 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erc hongrie nyirad rallycross championnat d'europe 2009 jernberg | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu