Avertir le modérateur

07/06/2009

Rallycross Europe (Melk) : Jernberg dans la confusion

Cette cinquième épreuve de la saison marquait la mi-saison du championnat d'Europe de Rallycross sur le circuit de Melk en Autriche. Ainsi, et comme le prévoit le réglement de l'ERC, chaque pilote devra décompter sa plus mauvaise performance dans son total de points au classement général. Mais la réalité du championnat s'est effacée par rapport à une autre donnée, celle de la sécurité des pilotes et de la gestion catastrophique des officiels, incapables de sauvegarder le peu de crédibilité qu'il lui restait.

 

Un choc à 120 km/h

Samedi après-midi et la première manche qualificative du week-end constituait un premier avertissement avec un accident impliquant Pinomaki (C4) et Munnich (Fabia). Per Eklund dont la Saab venait de s'immobiliser sur la trajectoire fut violemment percutée au passage suivant par la C4 de Pinomaki et la Skoda de René Munnich, dans l'incapacité d'apercevoir la voiture du suédois, noyée dans un nuage de poussière. Pendant ce temps là, seuls les drapeaux jaunes furent de sortie du côté de la direction de course, alors que le rouge, synonyme d'arrêt, était la seule option envisageable à ce moment là. On peut donc se poser les questions qui s'imposent par rapport aux officiels, dont la réactivité est censée être la qualité première. Pinomaki et Munnich furent évacués en direction de l'hôpital. Pour ce dernier, la situation est lourde de conséquences avec des complications au niveau des vertèbres et une saison d'ores et déjà terminée. Quant à Pinomaki, il échappait quant à lui à des blessures plus sérieuses après une nuit d'observation sous l'œil attentif des médecins.

Puis ce fut au tour de la Division 1A de venir marquer les esprits de tous avec l'impressionnante série de tonneaux, dont Johansson fut victime, suite à une touchette avec Jarda Kalny. Se précipitant au secours de son collègue envoyé dans les airs, Kalny, sous le choc, s'en pris directement à "un circuit de merde" dont les trous creusés au fur et à mesure du week-end, ajoutés à la poussière, rendaient toute tentatives de dépassements dangereuses. Touché au dos, David Johansson fut lui aussi évacué vers l'hôpital après une intervention de plusieurs dizaine de minutes pour désincarcérer le pilote de sa 206 S1600.

 

Luttes de classe

Déjà sérieusement remontés samedi après l'accident de Pinomaki et Munnich, une partie des pilotes est semble-t-il montée au front pour tenter de faire valoir leurs droits face à une direction de course tout aussi irresponsable qu' aphasique. Menacés par l'attitude stupide de cette dernière, les pilotes de l'ERC ont bien failli nous faire le remake de Valkenswaard, consécutif à l'accident de Morten Bermingrud, en prenant le parti de la "grève" face à des officiels dont l'incompétence menaçait directement leur intégrité physique.

Finalement, dans la confusion générale suite à plus de 30 minutes de discussions, fut prise la décision de reprendre les débats ... sur la piste cette fois-ci. Il faut bien souligner que le directeur de course avait réussi dans un ultime élan de connerie profonde à faire valoir ses arguments. "Si la course s'arrête maintenant, les primes et les points ne seront pas distribués" déclara ce dernier, croyant avoir à faire face à une bande de sages écoliers qui n'attendaient que cela, alors que trois de leurs collègues s'étaient déjà envolés en direction de ... l'hôpital. Poussant la rhétorique plus loin, ce cher Radovan Novak exprima de manière plus prononcée son mépris envers ceux qu'il était censé protéger de par sa fonction de directeur de course, enjoignant, pour simplifier, les pilotes à se contenter du rôle qui était le leur.

 

Isachsen toujours à la recherche de sa première victoire

Si Jernberg remporte coup sur coup sa seconde victoire de la saison, Isachsen s'est une nouvelle fois fait remarquer par son incapacité à achever un travail pourtant très bien entamé. Auteur de la pôle position, le norvégien devait céder au 4ème tour sur crevaison, laissant le peloton composé de Jernberg, Kenneth Hansen, Walfridsson, Hunsbedt et Eriksson, lui passer devant. Au championnat, Jernberg engrange évidemment de gros points avec deux victoires en autant de week-ends et s'empare de la seconde place d'Hansen au classement, tout en revenant à deux petits points du leader Isachsen. Rien à signaler derrière si ce n'est le regroupement de quatre pilotes en moins de 7 points avec respectivement, Hunsbedt (56pts), Pailler et Eriksson tous deux à 50 points, et Pinomaki (49).

 

Russian connection

La division 1A fut elle aussi sacrément secouée ce week-end, ce qui n'a manifestement pas empêché Eduard Leganov d'empocher, comme Jernberg, sa seconde victoire en 2009. Il est accompagné sur le podium par ses deux compatriotes Tatars, Timur Timerzyanov et Ildar Rakhmatullin. Le leader de la catégorie, le jeune Mats Lysen se contente de la 5ème place du jour mais en profite pour se maintenir en tête du général avec trois points d'avance sur Leganov.

Dommage pour Olivier Bossard, après sa victoire en Hongrie la semaine passée, le pilote "Bos Engineering" avait les clés pour faire mieux qu'une septième place, échouant de fait aux portes de la finale A. Il est désormais rattrapé au championnat par un Timerzyanov de plus en plus dangereux.


Borseth termine en trombe

Si le norvégien délaisse la place de leader au profit du belge, Jos Sterkens, Melk était pour Borseth synonyme de 3ème victoire en 5 épreuves cette saison. Un petit exploit qui ne lui suffit pas malgré tout pour arriver en tête à mi-championnat. Peu attractive par le faible nombre d'engagés, même si celui-ci évolue favorablement ces derniers temps, la Division 2 le fut encore plus dans un week-end riche en rebondissement, rappelant aux irréductibles que le sport automobile demeure une activité dangereuse et ne s'improvise pas. Seul Per-Niklaas Loov sera en mesure dans la seconde partie de saison de s'interposer dans le duel opposant Borseth et Sterkens.

 

Prochaine épreuve dans un mois,en Suéde, dans le temple du Rallycross nordique de Holjes.


Division 1 : 1-Jernberg / 2-Hansen / 3-Walfridsson / 4-Hunsbedt / 5-Eriksson / 6-Isachsen
Championnat : 1-Isachsen 68 pts / 2-Jernberg 66 pts / 3-Hansen 62 pts


Division 1A : 1-Leganov / 2-Timerzyanov / 3-Rakhmatullin / 4-Petrakovits / 5-Lysen / 6-Cermak
Championnat : 1-Lysen 69 / 2-Leganov 66 pts/ 3-Bossard 60 pts

Division 2 : 1-Borseth / 2-Sterkens / 3-Loov / 4-Castoral / 5-Kenis / 6-Mertens
Championnat : 1-Sterkens 74 pts / 2-Borseth 73 pts / 3-Mertens 57

 

 

23:55 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : melk europe rallycross erc resultats autriche | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu