Avertir le modérateur

31/05/2009

ERC Nyirad Manche 2 : Isachsen signe son retour

Division 1:
1. Sverre Isachsen
2. Michael Jernberg
3. Jussi Pinomäki
4. Andréas Eriksson
5. Jean-Luc Pailler
6. Ole Kristian Nøttveit
7. Ludvig Hunsbedt
8. Stig-Olov Walfridsson
9. Guttorm Lindefjell
10. Pavel Koutný
11. Frode Holte
12. Per Eklund
13. René Münnich
14. Liam Doran
15. Koen Pauwels
16. Zoltán Harsányi
...
Division 1A:
1. Eduard Leganov
2. Zdeněk Čermák
3. Olivier Bossard
4. Johan Larsson
5. Timur Timerzyanov
6. Mats Lysen
7. Ildar Rakhmatullin
8. David Johansson
9. Václav Veverka
10. Christian Petrakovits
11. Ulrik Linnemann
12. Ondřej Smetana
13. ALexandre Anne
14. Julian Godfrey
15. Pavel Vimmer
16. Václav Veverka Jr.
...
Division 2:
1. Guino Kenis
2. Jos Sterkens
3. Roman Častoral
4. Per Niklas Lööv
5. Jouko Kallio
6. Patrick Mertens
7. Viktor Mužík
-. Knut Ove Børseth
-. Josef Iro

12:08 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erc nyirad hongrie resultats manche2 rallycross | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

30/05/2009

ERC Nyirad Manche 1 : Les "Anciens" au pouvoir

058_full.jpg

Kenneth Hansen s'est imposé lors de la première manche qualificative du jour, et ce, pour la toute première fois de la saison. Il devance le trio le plus expérimenté du championnat, composé respectivement de, Jernberg, Hunsbedt et Jean-Luc Pailler.

 

La chute d'Isachsen

Le leader du championnat d'Europe a « croqué » son pain noir aujourd'hui. La faute à deux moteurs récalcitrants qui semblent avoir eu raison des espoirs du Norvégien. La nuit risque donc d'être assez longue du côté de l'ingénieur britnannique, Julian Godfrey, pour tenter d'être fin prêt et compétitif pour la seconde manche. Quant à Eriksson, un accrochage au départ de sa série avec Hansen a ruiné sa course. Celui qui a créée l'événement cette semaine, en confirmant sa participation au mythique Pikes Peak en compagnie de Marcus Gronholm, va devoir cravacher en seconde manche pour que sa victoire au Portugal ne reste pas au rang d'anecdote.

 

Pailler régulier

news_erc0902_11.jpgComme toujours le meilleur pilote français de ce championnat d'Europe vise la régularité. Une belle 5ème place aux essais chronos ponctuée par une 4ème position en première manche suffisent au pilote "Peugeot Total". Depuis le début du championnat, sa capacité à jouer placé à défaut de s'imposer semble être une stratégie efficace. Son duo infernal avec Pinomaki se confirme une nouvelle fois avec le finlandais placé en embuscade, à moins de 2/10ème, sur les quatre tours de la première manche.

 

 

Anne rétrograde

Olivier Anne et la C4 avaient parfaitement débuté le week-end en signant le meilleur chrono des essais, prouvant s'il le fallait encore, qu'il avait les clés pour remporter un premier succès en ERC. Malheureusement pour lui, il n'a jamais été en mesure de rééditer ses bons résultats de l'après-midi en première manche. Parti dans la série la plus compliquée de la journée en compagnie de Pinomaki, Jernberg et Hunsbedt, Anne n'a pu faire mieux qu'une anonyme 14ème position.

 

D1-A : Bossard se réveille

depart d1a bossard johansson petrakovits.jpgMalchanceux cette saison malgré le départ de Pinomaki pour la D1, Olivier Bossard était pourtant la meilleure chance de titre pour la France. Dominant les essais chronos, à l'image d'Olivier Anne, Bossard échoue toutefois à la seconde place derrière le jeune leader du championnat, Mats Lysen et sa Clio S1600. Leganov, Kalny et Timerzyaniov complètent le top 5 tandis que Linneman signe une de ses manches les plus propres de l'année et termine sa M1 en 6ème place.

 

 

D2 : Loov compétitif

Le retour de Per Niklaas Loov en ERC au sein de la catégorie reservée aux véhicules à propulsion à le mérite de redistribuer les cartes. D'ailleurs deux wagons semblent se constituer dans cette division et seul Jokke Kallio semble apte à se mêler à la lutte opposant les leaders, Sterkens, Kenis, Loov et Borseth.

 

Résultats Manche 1

Division 1:
1. Kenneth Hansen (S)
2. Michael Jernberg (S)
3. Ludvig Hunsbedt (N)
4. Jean-Luc Pailler (F)
5. Jussi Pinomäki (FIN)
6. Ole Kristian Nøttveit (N)
7. Frode Holte (N)
8. Stig-Olov Walfridsson (S)
9. László Kiss Jr. (H)
10. Liam Doran (GB)
11. Per Eklund (S)
12. Zoltán Harsányi (H)
13. Rustam Minnikhanov (RUS)
14. Olivier Anne (F)
15. Koen Pauwels (B)
16. Ayrat Shaymiev (RUS)
...
Division 1A:
1. Mats Lysen (N)
2. Olivier Bossard (F)
3. Eduard Leganov (RUS)
4. Jaroslav Kalný (CZ)
5. Timur Timerzyanov (RUS)
6. Ulrik Linnemann (DK)
7. Ildar Rakhmatullin (RUS)
8. Christian Petrakovits (A)
9. David Johansson (S)
10. Johan Larsson (S)
11. Manfred Beck (A)
12. Václav Veverka Jr. (CZ)
13. Pavel Vimmer (CZ)
14. Ondřej Smetana (CZ)
15. Michaela Kalná (CZ)
16. "Duck Dodgers" (I)
...
Division 2:
1. Jos Sterkens (B)
2. Guino Kenis (B)
3. Per Niklas Lööv (S)
4. Knut Ove Børseth (N)
5. Jouko Kallio (FIN)
6. Viktor Mužík (CZ)
7. Patrick Mertens (B)
-. Josef Iro (CZ)
-. Roman Častoral (CZ)

19:01 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erc nyirad manche 1european rallycross championship résultats | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC Nyirad : Bossard et Anne en forme

98_x11052008194.jpg98_x100520083627.jpgEssais chronométrés



Division 1:
1. Olivier Anne (F)
2. Kenneth Hansen (S)
3. Ludvig Hunsbedt (N)
4. Ole Kristian Nøttveit (N)
5. Jean-Luc Pailler (F)
6. Michael Jernberg (S)
7. Andréas Eriksson (S)
8. Jussi Pinomäki (FIN)
9. Frode Holte (N)
10. René Münnich (D)
11. Guttorm Lindefjell (N)
12. Koen Pauwels (B)
13. Pavel Koutný (IRL)
14. Per Eklund (S)
15. Stig-Olov Walfridsson (S)
16. László Kiss Jr. (H)
...
Division 1A:
1. Olivier Bossard (F)
2. Mats Lysen (N)
3. Eduard Leganov (RUS)
4. Ulrik Linnemann (DK)
5. Zdeněk Čermák (CZ)
6. Johan Larsson (S)
7. David Johansson (S)
8. Christian Petrakovits (A)
9. Timur Timerzyanov (RUS)
10. Ildar Rakhmatullin (RUS)
11. Václav Veverka (CZ)
12. Julian Godfrey (GB)
13. Ondřej Smetana (CZ)
14. Pavel Vimmer (CZ)
15. Václav Veverka Jr. (CZ)
16. Michał Guranowski (PL)
...
Division 2:
1. Knut Ove Børseth (N)
2. Jos Sterkens (B)
3. Guino Kenis (B)
4. Jouko Kallio (FIN)
5. Per Niklas Lööv (S)
6. Josef Iro (CZ)
-. Patrick Mertens (B)
-. Viktor Mužík (CZ)
-. Roman Častoral (CZ)

16:03 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hongrie rallycross erc nyirad anne bossard essais chronométrés | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

29/05/2009

ERC Nyirad : Embarquement immédiat

pinomaki montalegre.jpgQue diriez-vous de découvrir le circuit en compagnie du triple champion d'europe Jussi Pinomaki comme si vous y étiez ? Alors installez-vous confortablement et remerciez Mark Szerenyi, du magnifique site Rallycross.hu, pour le travail accompli lors du "Press-Day" de jeudi. Cliquez ICI

12:20 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : video nyirad erc hongrie rallycross pinomaki c4 | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC Nyirad : Le septième homme

shaimiev.jpgotepaa_ralli_2007.jpgLa quatrième manche du championnat d'Europe de Rallycross fait escale en Hongrie ce week-end. Considéré comme le plus beau tracé de l'ERC, Nyirad et sa terre couleur bauxite, nous rapproche déjà de la mi-saison et des premiers décomptes. Surtout, cette épreuve verra l'arrivée d'un nouveau pilote dans ses rangs, avec le Russe Radik Shaymiev.

Ils sont désormais sept en provenance de Russie à concourir cette saison en ERC. En quelques mois , ce pays jusqu'alors inconnu sur la carte du Rallycross européen a fourni l'un des plus forts contingents de pilotes du championnat. Les derniers russes en date à s'être illustré dans la discipline remonte au milieu des années 90, avec les frères Makarov et leurs surprenantes Renault 21 du constructeur tricolore, spécialiste de l'Autocross, Claude Curien.

La Hongrie sera aussi l'occasion de découvrir Radik Shaymiev. Comme son frère Ayrat, Radik compte un titre de champion d'Europe d'Autocross décroché en 2003, après avoir signé un premier podium final en 2002. Si ses talents de pilote ne sont plus à démontrer, Radik Shaymiev demeure le symbole de la nouvelle oligarchie Russe.

Nouvelle élite

Depuis Elstine et la chute du communisme, il faut bien avouer et constater la naissance d'une certaine élite. Ce phénomène s'est notamment accentué par les prises d'indépendance successives de certaines républiques russes dont le Tatarstan fait partie. Les privatisations des compagnies nationales ont permis de bâtir la fortune personnelle des frères Shaymiev selon l'économiste russe, Constantin Gurdgiev.

Dirigeant de la compagnie pétrolière Tatneft jusqu'en 1999, une des plus grandes du pays, Radik fut soupçonné un temps de mouvements de capitaux occultes. Après le krach d'août 1998, la compagnie avait en effet été renflouée par plusieurs banques à hauteur de 340 millions de Dollars selon la presse russe. Cependant une partie semble s'être évaporée au sein des différentes sociétés satellites de Radik.

Ce dernier, également propriétaire d'un complexe hôtelier de luxe à Kazan, s'est plus récemment illustré du coté sportif, avec quelques participations en championnat du monde des rallyes WRC, dont la Finlande, au volant d'une Peugeot 207 S2000. Cependant, l'homme semble ne plus participer à des championnats complets et s'entiche simplement de quelques apparitions épisodiques comme lors de cette épreuve Magyar.

Coup de force?

On semble en tout cas assister à un véritable coup de force du Tatarstan pour accueillir une épreuve de l'ERC prochainement. La dévotion du gouvernement pour le sport semble être prononcée, et les moyens disponibles, nombreux, pour mettre rapidement aux normes le circuit visité la saison dernière par Andy Lasure lors de la « President's cup ». Avec sept pilotes engagés ce week-end, les russes sont ainsi à égalité en termes de représentants avec la Suède et la Norvège, et à condition de trouver des moyens de transports adaptés, l'ERC ne pourra résister longtemps aux charmes Tatars.

 

 

 

01:26 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : shaymiev, erc, nyirad, hongrie, rallycross, autocross | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

27/05/2009

Gronholm et Eriksson s'attaquent à Pikes Peak !

 

ppihc2008.jpg960_x1005200920090.jpgC'est officiel depuis ce matin, Marcus Gronholm et Andréas Eriksson ont été choisi par Ford pour disputer la course de côte la plus célèbre au monde au mois de juillet prochain, dans le cadre du lancement de la nouvelle Fiesta sur le marché nord américain en 2010.

Deux voitures de 800 chevaux seront mis à disposition par les structures Motor Sport Evolution et Olsbergs. L'objectif avoué des deux hommes est tout simplement de battre le record de l'épreuve détenu par le japonais Nobuhiro Tajima en 10,01,408 à bord de sa Suzuki XL7 en 2007.

Ce n'est pas la première fois que des pilotes de Rallycross participent à cette épreuve mythique. Tor Holm, au début des années 1990 puis plus récemment, Per Eklund, en 2000, avaient déjà pris part à l'évènement. On voit mal comment Eriksson et Gronholm pourraient être mis en danger par la concurrence sur le tracé aux 156 virages. Une excellente manière de lancer la Fiesta de l'autre côté de l'Atlantique tout en démontrant le savoir faire des Nordiques dans une compétition dans laquelle, Ford, concourra dès le premier rendez-vous en 1916, avant de décrocher un premier succès en 1922.

19:38 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gronholm, eriksson, pikes peak, erc, ford, mse, olsbergs | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

21/05/2009

Schanche, ce Héros

SchancheRS200-1992.jpgWIWPSOLBERG%3B148.jpgOn savait que l'excellent site wrc.com recelait  de bonnes infos, drôles, décalées mais néanmoins pertinentes. En revanche ce dont on se doutait moins, c'est la réponse avancée par le champion du Monde WRC 2003, Petter Solberg. Se pliant aux désormais traditionnelles interviews précédant chaque épreuve du championnat et  destinées à mieux nous faire découvrir les protagonistes du WRC, Petter Solberg s'est fendu d'un vibrant hommage à l'endroit de  Mister Rallycross.

 

Ainsi, à la question « Qui était votre idole lorsque vous étiez jeune? », Solberg répondit sans ambages, qu'enfant, il était subjugué par l'homme aux six titres de champion d'Europe de Rallycross, Martin Schanche. Subjugué par ses victoires certes, mais également par le coté électrique du personnage, accompagnant ses succès comme ses défaites par la démonstration que le moustachu le plus célèbre du Rallycross n'était pas toujours dans les meilleures dispositions  neurologiques et psychologiques qui soient.

 

1_4020589!img4020589.jpgPetterSolberg.jpgOn comprend donc mieux la folie douce berçant  Petter « Hollywood » Solberg une fois installé dans le baquet de gauche. Comme son « maître à penser », le cadet des Solberg s'est toujours distingué par son sens inné de l'attaque et partage avec son frère, Henning, un véritable sens de la communication doublé d'une extravagance essentiels à la construction d'une véritable personnalité, la mauvaise foi et l'humeur exécrable de Schanche en moins...

 

Surtout, ce témoignage nous permet de mieux comprendre l'attachement des deux frangins au Rallycross. Si Petter a obtenu deux titres successifs de champion de Norvège en 1995 et 1996 avant de partir faire ses premières armes en Rallye, il nous rassure surtout sur l'état de nos mémoires respectives. Non, la vision  toujours surréaliste de Schanche sur la piste n'était donc pas un mirage et semble avoir marqué profondément les consciences collectives de chacun. Du simple aficionado au champion du monde des Rallyes, l'image que l'on retient de Mister Rallycross demeure décidément unique.

23:58 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : petter solberg, wrc, martin schanche, mister rallycross | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

20/05/2009

Andrew Jordan dans l'histoire

Jordan_19.jpgLe britannique est devenu le week-end passé le plus jeune pilote de l'histoire du BTCC à avoir réalisé le meilleur temps d'une séance de qualifications lors du second rendez-vous de la saison sur le circuit de Donington Park.

 

Jordan a certes bénéficié du déclassement de son coéquipier du « Triple Eight », Fabrizio Giovanardi mais à au moins le mérite de marquer les annales du sport automobile moderne une nouvelle fois. Déjà en 2006, Jordan s'était fait remarqué en devenant, là aussi, le plus jeune pilote de l'histoire du Rallycross à remporter une épreuve de Division 1. Il avait alors réalisé cette performance  au sein de la structure du « Gtech Motorsport » de  l'ancienne gloire de la discipline, Will Gollop.

 

Après avoir conquis le titre britannique en 2007, Jordan décida de changer d'horizon et quitta le Rallycross pour rejoindre son père, Mike, dans le « très » mouvementé championnat BTCC. Déjà à son aise, il signera ses deux premières victoires dans la catégorie réservée aux indépendants, avant de rejoindre l'équipe officielle Vauxhall cet hiver.

 

Un début de saison de difficile pour Jordan, amplifié de surcroît, par la crise économique actuelle, avec l'annonce du retrait de Vauxhall dès la présente saison achevée. Ainsi, sur les six courses disputées depuis le début de saison à Thruxton et Donington Park, Jordan a dû renoncer à trois reprises avant de voir s'abattre sur lui le drapeau à damier. Seule la course 2 de Thruxton et une cinquième place, puis la course 1 de Donington, avec une seconde place derrière la référence de la discipline, James Thompson, ont permis à Jordan de marquer des points cette saison.

 

Loin derrière le trio de  tête Neal/Turkington/Giovanardi au classement général, Andrew n'occupe qu'une insignifiante dixième position au championnat. Personne ne se plaindrait de voir débarquer le jeune pilote du Staffordshire en ERC la saison prochaine après son riche apprentissage en circuit. D'ailleurs Jordan n'est pas ingrat envers la discipline et n'hésite pas à souligner que son expérience la plus excitante et la plus impressionnante en sport automobile demeure toujours son passage en D1 au volant de la Focus WRC. Considéré par ses pairs comme un des plus grands espoirs du circuit en Grande-Bretagne, il faudrait néanmoins un « tremblement de terre »  pour espérer revoir Jordan en Rallycross à court terme.

23:47 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : btcc european rallycross erc jordan triple eight | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

13/05/2009

ERC : 2009, l'année "Isachsen"?

Leader de Division 1 après trois épreuves sans jamais parvenir à s'imposer, Sverre Isachsen est pourtant la valeur sure de ce début de saison. Avec 51 points pris sur 60 possibles, l'homme d'Hokksund, réalise, à 39 ans, le meilleur début de saison de sa carrière. Avec sept points d'avance sur Kenneth Hansen, Isachsen peut-il être sacré dès cette saison?

 

Débarqué en ERC lors de la saison 2002 après avoir écumé la fameuse catégorie "Supernational", remportant au passage par deux fois le titre national norvégien (1999 et 2000), Isachsen n'aura pas mis longtemps pour faire ses preuves. Au volant de la vieillissante mais toujours efficace Ford Focus ex-Hunsbedt, et en dépit de nombreux podiums, il devra patienter jusqu'à la saison 2004 pour décrocher son premier succès en ERC lors de la manche suédoise de Holjes.

 

Le paradoxe Isachsen

Meilleur performeur en terme de victoires (9) depuis 2003 derrière Hansen et ses 18 succès, Isachsen n'a pourtant jamais mieux fait qu'une troisième place au classement final du championnat d'Europe (2005 avec 3 victoires). Pire, en 2006, ses quatre victoires en République Tchèque, Pays-Bas, Hongrie et Allemagne, en auraient fait un parfait champion mais il dû se contenter une fois de plus d'une place finale au pied du podium. Oui mais voilà, la clé de la réussite en championnat d'Europe de Rallycross ne s'est jamais mesurée au nombre de succès mais plutôt à la capacité à réaliser des performances solides course après course, en un mot, la régularité. Car contrairement aux apparences, remporter le championnat s'apparente bien plus à une course de fond qu'aux sprints effrénés qui caractérisent si bien la discipline, et Isachsen en est la preuve vivante.

 

Le temps du changement

Alors que ces dernières saisons le norvégien aurait pesté contre lui-même, fâché de ne pas être capable de transformer ses pôles positions en victoires, Isachsen sait désormais que les victoires ne sont pas pour autant synonymes de titre européen. Assommant le début de championnat 2009, seules deux manches qualificatives lui auront échappé (Lydden Hill) au profit de Ludvig Hunsbedt et Michael Jernberg. Mêmes les essais chronométrés n'auront pas permis à la concurrence de ternir la confiance du norvégien avec un parfait trois sur trois. Isachsen sait la route semée d'embûches d'ici au soir de la dernière épreuve Tchèque de Ceska Lipa au mois de septembre prochain, et semble se satisfaire des 17 points de la seconde place. Avec plus de 30 WRC alignées chaque week-end de championnat d'Europe, Isachsen accumule de gros points qui risquent de rapporter « beaucoup » à son propriétaire quand l'heure sera aux comptes de fin de saison.

 

Les chiffres jouent pour lui

Sa domination mise de côté, Isachsen pourra trouver un certain réconfort à consulter les statistiques de l'ERC. Ainsi, depuis 1993, le leader du championnat à l’issue des trois premières épreuves a remporté le graal à 10 reprises sur 16 saisons possibles. Seuls, Schanche en 1995, Hansen en 1996 et 2000, Hunsbedt en 1997, puis Larsson par deux fois (2006 et 2007) avaient réussi à inverser la tendance. Bref, des chiffres qui plaident en la faveur du cas Isachsen. D'ailleurs, signe du hasard, Isachsen entame sa huitième saison d'ERC, soit le temps qu'aura dû patienter Lars Larsson pour remporter son premier titre continental depuis ses débuts en 1999. Certes, le record de précocité dans l'histoire du championnat d'Europe de Rallycross n'est pas prêt de tomber et appartient toujours à Jean-Luc Pailler, qui avait alors coiffé la couronne dès sa première saison complète en ERC, mais ces quelques chiffres devraient néanmoins ravir le norvégien, tout en aiguisant les appétits de ses "collègues"...

 

 

 

15:23 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe rallycross isachsen european championship erc essay | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

10/05/2009

ERC (Essay) : Hunsbedt l'emporte, Isachsen assure

Cette troisième manche du championnat d'Europe de Rallycross aura été riche en rebondissements et en contacts, si bien que jamais la discipline n'aura aussi bien porté son image de sport spectacle pour les spectateurs, et d'extrême pour les pilotes. Si Ludvig Hunsbedt et sa surprenante Volvo de 550 chevaux se sont imposés en division 1, le véritable vainqueur du jour se nomme Sverre Isachsen qui creuse, par là même, un peu plus l'écart au championnat.

 

Une semaine après une épreuve Portugaise qui avait vu le premier succès de la Fiesta WRC d' Andréas Eriksson, l'ERC prenait ce week-end ses quartiers sur le circuit d'Essay dans l'Orne. Premier tracé de la saison sans "joker lap", ce dernier allait également connaître son baptême du feu en inaugurant les premières finales D de l'histoire de la discipline. Ce nouveau point de règlement permettant en effet de qualifier 20 pilotes pour les finales au lieu de 16, quand le nombre de partants dans une division excède 30. Sans réelle possibilité de dépassements, il fallait réussir ses départs pour envisager autre chose que d'éventuelles places d'honneurs.

 

Division 1 : Isachsen fin gestionnaire

Isachsen est définitivement l'homme de ce début de saison. Essais chronométrés et manches qualificatives confondues depuis le début de saison, le norvégien cumule huit premières places pour 10 départs. Et la manche française n'a pas dérogé à la règle, obtenant la pôle position de la finale A au bout des deux premières manches, Isachsen était bien parti pour l'emporter. Et pourtant...Surpris au départ par Hunsbedt, Isachsen opta pour la sécurité en verrouillant sa seconde position derrière son compatriote, et grappille ainsi de gros points au classement général du championnat, où il compte désormais sept points d'avance sur Kenneth Hansen.

 

Hunsbedt et Jernberg : la réaction

Ils faisaient parti des pilotes en grand danger avant l'épreuve. Relégués au delà du Top 5 après deux manches, les "Anciens" se devaient de réagir et ont parfaitement répondu aux attentes. A chaque fois dans le rythme, ils ont été les plus réguliers face au chronomètre avec Pinomaki et Isachsen, et se sont logiquement qualifiés pour la finale A. Jernberg (3ème) et Hunsbedt (1er) se replacent ainsi dans le wagon de tête avec respectivement 12 et 3 points de retard sur le second, Kenneth Hansen.

 

Pailler manque le coche

Le pilote "Peugeot Total" pouvait espérer meilleur dénouement. Meilleur performer sur ce circuit avec 4 victoires européennes, Jean-Luc Pailler était en mesure de coiffer le leadership de l'ERC au soir d'Essay. Malheureusement pour lui, malgré des qualifications honorables sur un circuit où il est quasiment impossible de dépasser à la régulière, Jean-Luc échoue à la 7ème position en s'inclinant en finale B derrière un Lindefjell décidemment coutumier du fait. Comme en Angleterre, le norvégien valida son ticket pour la finale A après une finale B, remportée dans une ambiance électrique à souhait.

 

Les frenchies à la trappe

Avec seulement Jean-Luc Pailler et David Meslier (15ème) pour marquer des points, cela faisait bien longtemps que les pilotes français ne nous avaient pas habitué à pareille disette.Pas facile de s'imposer au milieu de la meute, ainsi, seuls Knapick et Laboulle furent en mesure de se qualifier pour la finale D, sans succès...Certes pour nos bleus, cette épreuve comptait également pour le championnat de France, mais cela ne peut tout expliquer. Difficile pour eux également de s'adapter à "l'Europe" avec des réglementations différentes. A se demander si les responsables français comprennent le sens même de la discipline.


Division 1-A : Peu survole, Bossard s'enfonce

Samuel Peu et sa Saxo S1600 ont suivi la trajectoire d'Isachsen en remportant les deux premières manches qualificatives, la victoire en Finale A en plus. Pour Bossard, en revanche l'affaire se corse un peu plus. Incapable de se qualifier directement pour la Finale A, il échoue derrière Leganov à la 8ème place et compte maintenant 13 points de retard sur Lysen, tout en voyant revenir sur lui la menace Russe Timerzyanov.

 

Division 2 : Borseth acte 2

Seconde victoire dans la poche pour Borseth. Dans une division que certains voient comme moribonde, le norvégien s'impose devant Mertens, surprenant second, et l’expérimenté finlandais, Jokke Kallio. Au championnat, Borseth est en tête (53 pts) devant les belges Sterkens (48 pts) et Mertens (46 pts).

 

Prochain rendez-vous du championnat d'Europe les 30 et 31 mai sur le magnifique circuit Hongrois de Nyirad.

 

Résultats D1 : 1/Hunsbedt – 2/Isachsen – 3/Jernberg – 4/Pinomaki – 5/Hansen – 6/Lindefjell

Championnat : 1/Isachsen 51 – 2/Hansen 44 – 3/Hunsbedt 41 – 4/Pailler 40 – 5/Pinomaki 34

 

Résultats D1-A :1/Peu – 2/Timerzyanov – 3/ Lysen – 4/Guillemette – 5/ Larsson – 6/Cermak

Championnat :1/Lysen 52 – 2/Leganov 43 – 3/Bossard 39 – 3/Timerzyanov 39 – 5/ Johansson 36

 

Résultats D2 1/Borseth – 2/Mertens – 3/Kallio

Championnat : 1/Borseth 53 – 2/Sterkens 48 – 3/Mertens 46

21:56 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross europe essay alençon erc resultats hunsbedt isachsen | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC (Essay) - Toujours pas de victoire pour Isachsen

Division 1

1. Ludvig Hunsbedt (N), Volvo S40 Mk2 T16 4x4
2. Sverre Isachsen (N), Ford Focus ST T16 4x4
3. Michael Jernberg (S), Škoda Fabia Mk2/5J T16 4x4
4. Jussi Pinomäki (FIN), Citroën C4 T16 4x4
5. Kenneth Hansen (S), Citroën C4 T16 4x4
6. Guttorm Lindefjell (N), Škoda Fabia Mk1/6Y T16 4x4

 

 

Division 1A

1. Samuel Peu (F), Citroën Saxo
2. Timur Timerzyanov (RUS), Renault Clio Mk2
3. Mats Lysen (N), Renault Clio Mk2
4. Eric Guillemette (F), VW Polo Mk4
5. Johan Larsson (S), Citroën Saxo
6. Zdeněk Čermák (CZ), Škoda Fabia Mk1/6Y

 

Division 2

1. Knut Ove Børseth (N), Ford Fiesta ST RWD
2. Patrick Mertens (B), VW Polo RWD
3. Jouko Kallio (FIN), Honda Civic Type-R Mk1 RWD
4. Guino Kenis (B), BMW 120
5. Roman Častoral (CZ), Opel Astra OPC RWD
6. Jos Sterkens (B), Ford Focus ST RWD

17:38 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Formula BMW Europe : Bons débuts pour Timmy Hansen à Barcelone

BMW09-Barcelona Timmy väntar träning.jpgEn marge du Grand Prix de Formule 1 de Barcelone se déroulait la première manche de la Formule Bmw Europe dans laquelle le fils de Kenneth Hansen s'est bien illustré. Dans la course 2, disputée ce matin, le suèdois de 16 ans a décroché une brillante 9ème place au général et la seconde position du championnat Rookie.

Victime d'un accrochage hier dans la course 1, l'obligeant a abandonner, Timmy Hansen avait auparavant signé des temps intéressants, obtenant respectivement une 13ème, puis une 10ème place sur la grille de départ des courses 1 et 2. La prochaine manche pour Hansen se tiendra en Angleterre sur le circuit mythique de Silverstone à la mi-juin.

13:34 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : formula bmw europe barcelone grand prix f1 timmy hansen | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC (Essay Alençon)-Manche 2 : Isachsen vers la victoire

 

Cliquez ici pour consulter le classement après deux manches

Sur une piste plus rapide que la veille, Sverre Isachsen, une fois de plus, n'a pas fait de détails en seconde manche. Il s'impose devant Hunsbedt, en verve depuis le Portugal la semaine passée, et qui signe, quant à lui, à nouveau le second meilleur temps. Après deux manches, Jussi Pinomaki est provisoirement qualifié en seconde ligne de la Finale A. Surtout, il domine à nouveau son coéquipier Kenneth Hansen (4ème).

La lutte promet d'être titanesque en 3ème manche entre Eriksson, Nottveit et Pailler qui devront se battre pour un accessit en finale A tout en contenant le retour d'Hansen qui s'élancera dans une série théoriquement moins rapide.

En division 1-A, Peu semble suivre la voie tracée par Isachsen et a obtenu la pôle pour la finale A. Plus besoin pour le français de participer à la dernière manche, il pourra donc observer, depuis la "touche", ses petits camarades bien décidés à ne pas laisser échapper de précieux points pour le championnat. Bossard devra lutter jusqu'au bout et écarter le russe Timerzyanov pour espérer rejoindre Peu sur la première ligne de la finale A. Le leader de la D1-A, Mats Lysen signe son retour en forme avec le deuxième meilleur temps de la seconde manche et devrait être l'objet de toutes les attentions dans la prochaine série.

Résultats Manche 2

Division 1:
1. Sverre Isachsen (N)
2. Ludvig Hunsbedt (N)
3. Jussi Pinomäki (FIN)
4. Kenneth Hansen (S)
5. Michael Jernberg (S)
6. Frode Holte (N)
7. Andréas Eriksson (S)
8. Ole Kristian Nøttveit (N)
9. Jean-Luc Pailler (F)
10. George Tracey (IRL)
11. Stig-Olov Walfridsson (S)
12. Liam Doran (GB)
13. René Münnich (D)
14. Christopher Evans (IRL)
15. Guttorm Lindefjell (N)
16. Jean-Michel Limou (F)
...
Division 1A:
1. Samuel Peu (F)
2. Mats Lysen (N)
3. Johan Larsson (S)
4. Olivier Bossard (F)
5. Eric Guillemette (F)
6. Timur Timerzyanov (RUS)
7. Zdeněk Čermák (CZ)
8. Ildar Rakhmatullin (RUS)
9. Eduard Leganov (RUS)
10. Jaroslav Kalný (CZ)
11. Alexandre Anne (F)
12. David Deslandes (F)
13. Václav Veverka (CZ)
14. Peter Vingerhoets (NL)
15. Pavel Vimmer (CZ)
16. Václav Veverka Jr. (CZ)
...
Division 2:
1. Knut Ove Børseth (N)
2. Guino Kenis (B)
3. Jos Sterkens (B)
4. Patrick Mertens (B)
5. Roman Častoral (CZ)
6. Jouko Kallio (FIN)
7. Josef Iro (CZ)
8. Viktor Mužík (CZ)
9. Ivo Van den Brandt (B

 

11:53 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essay europe rallycross european championship erc live | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC (Essay Alençon) : Première à Essay

On en parlait déjà dans les travées du paddock la saison dernière, mais ce week-end, le circuit d'Essay va avoir droit à son baptème du feu en inaugurant la première finale D de l'histoire du Rallycross. Avec respectivement 33 et 41 partants, la division 1 et 1-A sont les premières concernées.

Cette initative trouve son origine dans une proposition de la commission FIA Off-Road emmenée par Andy Lasure. Ainsi, la règle impose désormais, qu'au delà de 30 partants dans une des divisions du championnat d'Europe de Rallycross, ce sont les 20 premiers pilotes (au lieu de 16) qui sont directement qualifiés pour les finales.

Cependant, la règle reste compliquée a assimiler étant donné que la finale D permettra aux deux premiers de celle-ci de grimper sur la dernière ligne de la finale C. Bref, si cette nouveauté rajoute et profite au spectacle, il faudra désormais se parer de patience pour tenter d'en expliquer les subtilités. Nous y reviendrons d'ailleurs dans les jours prochains pour tenter d'y voir plus clair dans cette véritable fausse-bonne idée.

10:34 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : finale d essay europe rallycross european championship erc live | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

09/05/2009

ERC (Essay Alençon) - Après la Manche 1 : Qui pour stopper Sverre Isachsen ?

 

isachsen jump.jpgDécidemment, Isachsen est l’homme à battre en division 1 en ce début de saison. Il s’est une nouvelle fois payé le luxe de remporter les essais chronométrés et la première manche qualificative sur le circuit d'Essay. Si le norvégien n’a pas encore été en mesure de s’imposer en finale A, il domine outrageusement la concurrence. Si l'on fait le cumul des manches qualificatives et des essais chronométrés (hors finales) auxquels Isachsen a pris part, on se rend rapidement compte qu'il n'a laissé que des miettes à ses adversaires. Ainsi, Isachsen a réalisé sept fois le meilleur temps sur les 9 auxquels il aurait pu prétendre. Comble absolu puisque les deux seuls pilotes ayant été en mesure de recaler Isachsen se nomment Michael Jernberg( lors de la troisième manche qualificative à Lydden Hill) et Ludvig Hunsbedt (dans la seconde manche qualificative) pourtant mal en point au classement général.

 

On ne sera donc pas surpris de constater qu'à l'issue de cette première manche qualificative sur le circuit d'Essay, ce sont justement Hunsbedt et Jernberg qui se placent juste en embuscade derrière le norvégien. Les trois hommes sont suivis par Pinomaki, largement à la mesure de la concurrence sur ce tracé très rapide de l'Orne.

 

Derrière, les français ne sont pas à la fête même si Jean–Luc Pailler signe un 7ème chrono après la disqualification de Grosset-Janin alors qu’il occupait la sixième position. La clé de la réussite réside définitivement dans un départ parfait sur un tracé dépourvu de tour joker. En somme, il faudra être solide pour ne pas se laisser enfermer après le premier gauche du départ.


La division 1-A a tout simplement subi la loi de Samuel Peu et de sa vieillissante Saxo Kit-Car. Le leader, Mats Lysen est relégué à une lointaine 13ème position tandis que son principal rival, Olivier Bossard ne peut mieux faire que le 7ème temps. Ce sont les russes qui sont aux avants postes dans cette catégorie avec Timerzyanov qui réalise tout simplement sa meilleure performance de la saison avec la seconde place à seulement 2/10 de seconde de Peu. Leganov, vainqueur en Angleterre suit le duo de tête à moins d'une seconde.

 

22:51 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : isachsen erc alencon essay manche 1 championnat d'europe erc res | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC (Essay Alençon) : Manche 1 : Isachsen le plus rapide

 

Division 1 Manche 1:
1. Sverre Isachsen (N)
2. Ludvig Hunsbedt (N)
3. Michael Jernberg (S)
4. Jussi Pinomäki (FIN)
5. Andréas Eriksson (S)
6. Jérôme Grosset-Janin (F)
7. Ole Kristian Nøttveit (N)
8. Jean-Luc Pailler (F)
9. Christopher Evans (IRL)
10. Kevin Procter (GB)
11. Liam Doran (GB)
12. Koen Pauwels (B)
13. Jos Kuypers (I)
14. Hervé "Knpaick" (F)
15. David Meslier (F)
16. Jean Juin (F)
...

Division 1A Manche 1 :
1. Samuel Peu (F)
2. Timur Timerzyanov (RUS)
3. Eduard Leganov (RUS)
4. Christian Petrakovits (A)
5. Zdeněk Čermák (CZ)
6. Ulrik Linnemann (DK)
7. Olivier Bossard (F)
8. Ildar Rakhmatullin (RUS)
9. David Johansson (S)
10. David Deslandes (F)
11. Jaroslav Kalný (CZ)
12. Alexandre Anne (F)
13. Mats Lysen (N)
14. Pavel Vimmer (CZ)
15. Václav Veverka (CZ)
16. Eric Guillemette (F)
...

Division 2 Manche 1 :
1. Jos Sterkens (B)
2. Knut Ove Børseth (N)
3. Roman Častoral (CZ)
4. Guino Kenis (B)
5. Patrick Mertens (B)
6. Jouko Kallio (FIN)
7. Josef Iro (CZ)
8. Ivo Van den Brandt (B)
9. Viktor Mužík (CZ)

18:39 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manche 1 alencon essay europe rallycross erc live | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC (Essay Alençon) : Essais chronométrés : Isachsen Bis repetita

__

Division 1:
1. Sverre Isachsen (N)
2. Ludvig Hunsbedt (N)
3. Pavel Koutný (CZ)
4. Michael Jernberg (S)
5. Jussi Pinomäki (FIN)
6. Jean-Luc Pailler (F)
7. Ole Kristian Nøttveit (N)
8. Andréas Eriksson (S)
9. David Meslier (F)
10. Kenneth Hansen (S)
11. Frode Holte (N)
12. Liam Doran (GB)
13. Christopher Evans (IRL)
14. Kevin Procter (GB)
15. George Tracey (IRL)
16. Stig-Olov Wlfridsson (S)
...

Division 1A:
1. Christian Petrakovits (A)
2. Zdeněk Čermák (CZ)
3. Olivier Bossard (F)
4. Eduard Leganov (RUS)
5. David Johansson (S)
6. Mats Lysen (N)
7. Johan Larsson (S)
8. Thommy Tesdal (N)
9. Ulrik Linnemann (DK)
10. Andy Martin (B)
11. Václav Veverka (CZ)
12. Pavel Vimmer (CZ)
13. Marcel Snoeijers (NL)
14. Eric Guillemette (F)
15. Davy Van den Branden (B)
16. Samuel Peu (F)
...

Division 2:
1. Roman Častoral (CZ)
2. Knut Ove Børseth (N)
3. Jos Sterkens (B)
4. Jouko Kallio (FIN)
5. Guino Kenis (B)
6. Patrick Mertens (B)
7. Ivo Van den Brandt (B)
8. Josef Iro (CZ)
9. Viktor Mužík (C

15:45 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essais chronometres alencon essay europe rallycross erc live | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC (Essay Alençon) : Eriksson stoppé

Alors que la saison dernière, la grande faiblesse d’Andréas Eriksson, ou plutôt celle de sa Fiesta, se situait essentiellement autour d’une boîte de vitesse fragile, le suèdois, moteur cassé, a subi ce matin lors des scéances libres une nouvelle déconvenue. Une semaine après le Portugal où le moteur avait déjà dû être remplacer lors du warm-up du dimanche matin, l’équipe du “Ford Team Rs” va devoir de nouveau s’affairer à la tache et ce, avant le début des essais chronométrés prévus pour 15h.

A l’issue des deux premières scéances libres, le trio de tête est emmené par Michael Jernberg, suivent Hansen puis Isachsen. Les écarts sont estrêmement faibles puisque les 16 premiers pilotes de division ont tous signé des chronos dans la même seconde, soulignant, s’il fallait encore le faire, le niveau exceptionnel de l’ERC.

En division 1A, Olivier Bossard mène pour l'instant parfaitement les débats en 35’760 devant le leader du championnat, Mats Lysen, et Alexandre Anne. Dans cette division aussi, la compétitivité de cette catégorie réservée aux S1600 est telle que 12 pilotes sont eux aussi dans la même seconde.

13:30 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essais libres europe rallycross essay alençon erc résultats live | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC (Essay Alençon) : Jernberg et Hunsbedt : destins croisés

Ils sont deux, englués entre les problèmes techniques et la poisse lors des deux premières manches de l'ERC. Ces pilotes doivent réagir à Essay pour éviter de se voir reléguer un peu plus dans les profondeurs du classement. Soyons clair et direct, une non qualification en finale A se traduirait pour eux comme un coup d'arrêt important pour la course au titre et une remise en cause des objectifs fomentés pendant l'inter saison.

Et dire qu'on ne cesse de répéter à travers toute l'Europe du Rallycross que le niveau de compétitivité de l'ERC est impressionnant, mieux même, il n'existe pas un seul championnat au monde, tous sports mécaniques confondus, où 15 pilotes peuvent jouer le podium.

Or c'est bien là que se situe le problème. Ludvig Hunsbedt et Michael Jernberg, respectivement 2ème et 3 ème du championnat 2008, sont en dehors du top 5, après deux épreuves. Pire, Jernberg et sa Skoda Fabia comptent moitié moins de points que le leader du championnat, Sverre Isachsen, et ne se classe que huitième au général avec 17 malheureux points.

Au même stade la saison dernière, Hunsbedt et Jernberg étaient dans le top 3 du classement général à l'issue des deux premières manches du championnat. La situation est d'autant plus critique pour Jernberg qu'avec une 11ème au Portugal, il a joué, de fait, son joker pour la première partie de la saison. Il n'a donc plus droit à l'erreur dans une discipline où la régularité, est le maître mot pour réussir.


Jernberg, supersticieux ?

Pourtant la saison des deux hommes n'est pas aussi catastrophique que ne le laisse paraitre le classement. Ludvig Hunsbedt s'est imposé par deux fois en manches qualificatives, que ce soit au Portugal ou en Angleterre, mais le norvégien n'a jamais pû faire mieux que sixième en finale. Dominé en Angleterre pour son compatriote Guttorm Lindefjell en finale B, Hunsbedt avait fait étalage de toute sa classe au Portugal en décrochant une qualification en première ligne de la finale A, comme pour mieux se venger du rendez-vous britannique manqué. En vain pour Hunsbedt. Comme pour Jernberg, les performances solides affichées lors des manches qualificatives ne suffisent plus cette saison et il leur faudra puiser dans toute leur expérience pour rattraper le retard accumulé.

Si Jernberg reste confiant pour Essay “c’est un circuit rapide qui convient très bien à ma voiture et au pilote”, on sent le pilote frustré de ne pas avoir pu conclure par du concret un début de saison pourtant réussi. Le suèdois plaisantait même sur le site internet de Skoda Suède sur le fait que lors de la saison 2007, après avoir échoué en finale B sur le circuit de Montalegre, il s’était imposé la semaine suivante lors de la manche française à ... Essay et qu’il comptait bien réediter la “chose”...

11:39 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross europe essay alençon erc jernberg hunsbedt | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

07/05/2009

ERC (Essay) : Week-end chargé pour les Hansen

formula bmw illustration.jpgTimmy-Hansen-med-hjalm-2009.jpg

Alors que Kenneth Hansen tentera ce week-end de ravir la première place de Sverre Isachsen au classement général lors de la troisième manche de l’ERC, sur le circuit d’Essay Alençon, cette épreuve risque bien de faire office de test pour les nerfs du suédois.

En effet, avec la première apparition de son fils aîné, Timmy Hansen, 16 ans, au sein de la très disputée et réputée Formule BMW Europe, en marge du Grand Prix de Formule 1 de Catalogne, Hansen père aura certainement autant les yeux rivés sur les performances de sa progéniture que sur ses propres exploits dans l’Orne.

Pilote au sein de la structure « Mucke Motorsport », Timmy, champion de Suède de Karting 2008 a fait le choix de la Formule BMW, qui, ces dernières saisons, s’est positionnée comme un véritable tremplin vers la Formule 1. Hansen Jr aura fort à faire pour, au minimum, égaler les performances réalisées par ses prestigieux prédécesseurs au sein de la série.

Un beau challenge

 

Soulignons au passage que cinq pilotes de F1 actuels parmi les plus incisifs se sont distingués dans ce championnat BMW. De Timo Glock à Adrian Sutil, en passant par Nico Rosberg ou Sebastian Buemi, Timmy Hansen devra surtout s’employer à effacer les fantômes du passé dans son équipe du « Mucke Motorsport ». D’autant plus c’est avec cette structure que celui que l’on compare au nouveau Schumacher, Sebastian Vettel, fit ses premières armes avant de devenir l’une des plus grosses révélations des paddocks F1 de ces dix dernières années. A l’époque (2004), Vettel s’était imposé lors des 18 des 20 épreuves que compte le championnat.

Certains verraient donc sans aucun doute d’un bon œil le fait qu’ Hansen Senior soit plus absorbé par l’actualité du week-end barcelonais que par ses concurrents directs à Essay. Un test pour Kenneth, une opportunité supplémentaire pour ses « adversaires » ? Réponse dimanche soir.

 

14:35 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : formule 1 grand prix barcelone catalogne formula bmw europe cham | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Norden Series : Retour aux sources pour Henning Solberg

henning_leading.jpg

Alors que Motors Tv se faisait l'écho d'une possible apparition de Sébastien Loeb en championnat d'Europe de Rallycross au volant d'une C4 WRC du KHM Motorsport, le site erc24.com confirme quant à lui, la venue de Henning Solberg. Ce dernier prendra part le 16 mai prochain, à la première manche de la toute nouvelle série Nordique sur le tracé d'Arvika.

Les rumeurs couraient déjà depuis quelques temps sur l'arrivée potentielle de l'aîné des Solberg. Avec la réduction du nombre de manches en championnat du Monde des Rallyes à 12 épreuves seulement, l'hypothèse avait déjà été évoquée à plusieurs reprises par l'intéressé lui-même.

Certes, l'objectif avoué du pilote Stobart retourne plus d'une opération de communication, que d'un réel engagement à long terme dans la discipline, mais elle possède au moins le mérite de renforcer l'image du Rallycross après la venue de Marcus Gronholm la saison passée.

La dernière apparition de Solberg en Rallycross remonte à la saison 1995. Henning avait alors pris part à la totalité du championnat d'Europe, avec une Ford Escort Cosworth Groupe N, avant de … pulvériser sa monture en Angleterre à la suite d'une impressionnante série de tonneaux.

Solberg prendra le volant de la Ford Fiesta que pilotait Andréas Eriksson la saison dernière, et nul doute que sa présence permettra de tourner un peu plus les projecteurs sur le Rallycross Norvégien mis à mal par la disparition de son épreuve européenne à Momarken.

 

 

02:16 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rallycross europe erc24.com henning solberg retour rallycross eu | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

05/05/2009

ERC (Essay-Alençon) : Quand Pailler mate Hansen

 

A quelques heures de la troisième manche du championnat d’Europe de Rallycross sur le circuit des ducs d’Essay, retour sur les pilotes ayant marqué de leurs empreintes la manche française de l’ERC.

 

Histoire d’y voir un peu plus clair, nous avons établi trois classements. Si le premier se veut généraliste et ne fait que recenser les hommes qui se sont imposés depuis 1993, période de transition après l’arrêt des groupes B, les deux autres se veulent plus spécifiques. Nous observerons d’une part, des données enregistrées depuis le passage à la période « moderne » de l’ERC, en 2000, et l’évolution d’une réglementation tournée en direction du WRC (par souci de vulgarisation). D’autre part, nous aurons l’occasion de constater, en se concentrant spécifiquement sur les éditions européennes qui ont eu lieu sur le circuit d’Essay, de la relative sélectivité du tracé.

 

 

Jean-Luc Pailler « Maître du Temps »

 

Si Kenneth Hansen a battu tous les records statistiques de la discipline, il en existe un que le pilote suédois ne possède pas, celui du plus grand nombre de victoires lors de la manche française de l’ERC. Ainsi, depuis 1993, c’est Jean-Luc Pailler qui occupe la première place de ce classement officieux avec six victoires, pendant que Kenneth n’en compte que quatre. Mieux, Hansen, aussi surprenant que cela puisse paraître, dut patienter jusqu’en 2000 pour décrocher sa première victoire en division 1 sur les terres mêmes de la marque aux chevrons.

 

Martin « Mr Rallycross » Schanche occupe lui la troisième place avec deux victoires dont une fantastique en 1995 ? à Faleyras. Parti à la faute (et sur le toit…) le dimanche matin au warm up, le « fou génial » norvégien, n’avait obtenu sa victoire quelques heures plus tard, qu’en profitant d’un rapport de vitesse mal amorcé par Pailler. Schanche avait alors choisi de dépasser ce dernier dans l’endroit le plus délicat et le plus rapide du circuit. Imparable, la manœuvre de Schanche à l’époque avait provoqué frissons et cris hystériques devant cette scène surréaliste.

 

Derrière les trois fantastiques, les autres ont souvent dû se contenter des miettes et seuls quatre pilotes (Larsson, Eklund, Jernberg et Hunsbedt) peuvent se targuer de s’être imposé sur le sol français.

 

 

Hansen, définitivement le pilote des années 2000

 

Si sur le long terme, Pailler domine Hansen au nombre de victoires, en revanche, lui comme les autres, n’a jamais été en mesure de contrer l’arrivée de la fameuse Xsara franco-suédoise, alors préfiguration des succès de Citroën en WRC. De 2000 à 2005, seuls Pailler (2003) et Eklund (2005) ont osé contester la supériorité de « His Kennyness ». Cependant, depuis 2006 et l’arrivée de la C4, Hansen n’est jamais parvenu à s’imposer, dépossédé de sa domination à la fois par Larsson (2006), Jernberg (2007) puis par Pailler à Kerlabo la saison dernière.

 

 

Essay, un circuit pour vieux roublards?

 

Fait étonnant, en sept éditions de la manche française du championnat d’Europe organisée sur le tracé de l’Orne, seuls les pilotes historiques de l’ERC ont réussi à décrocher la victoire. Pailler et Hansen sont à égalité avec deux victoires chacun, puis, viennent Per Eklund, Ludwig Hunsbedt et Michael Jernberg, dernier vainqueur en date. Essay, semble surtout destiné aux pilotes les plus expérimentés, à ceux qui savent refréner leurs plus bas instincts pour conserver intactes leurs chances jusqu’au bout. Circuit parmi les plus rapides, les pièges et les tentatives désespérées de dépassements se terminent souvent mal à Essay.

 

Allez, encore quelques jours pour voir si des Eriksson ou Isachsen and Co peuvent briser la loi des chiffres. Premier circuit de la saison sans tour « joker », le circuit des ducs aura la chance d’accueillir une des rares épreuves où le Rallycross pourra s’exprimer dans un esprit « vintage » du meilleur effet, dans une époque où l’uniformisation des tracés et la tyrannie du « joker lap » semblent se confirmer.

 

 

 

Ils ont gagné la manche française :

2008 : Kerlabo : Jean-Luc Pailler

2007 : Essay : Michael Jernberg

2006 : Mayenne : Lars Larsson

2005 : Essay : Kenneth Hansen

2004 : Essay : Per Eklund

2003 : Essay : Jean-Luc Pailler

2002 : Faleyras :Kenneth Hansen

2001 : Loheac :Kenneth Hansen

2000 : Essay :Kenneth Hansen

1999 : Faleyras : Jean-Luc Pailler

1998 : Essay : Ludvig Hunsbedt

1997 : Luneville : Martin Schanche

1996 : Mayenne :Jean-Luc Pailler

1995 : Faleyras : Martin Schanche

1994 : Essay : Jean-Luc Pailler

1993 : Loheac : Jean-Luc Pailler

 

Depuis 1993 :

Pailler = 6 victoires (1993-Lohéac / 1994-Essay / 1996-Mayenne / 1999-Faleyras / 2003-Essay / 2008-Kerlabo)

Hansen = 4victoires (2000 Essay / 2001 Lohéac / 2002 Faleyras / 2005 Essay)

Schanche = 2 victoires (1995 Faleyras/1997 Luneville)

Hunsbedt = 1 victoire (1998 Essay)

Eklund = 1 victoire (2004-Essay)

Larsson = 1 victoire (2006 Mayenne)

Jernberg = 1 victoire (2007 Essay)

 

Depuis 2000 :

Hansen = 4victoires (2000 Essay / 2001 Lohéac / 2002 Faleyras / 2005 Essay)

Pailler = 2 victoires (2003-Essay / 2008-Kerlabo)

Eklund = 1 victoire (2004-Essay)

Larsson = 1 victoire (2006 Mayenne)

Jernberg = 1 victoire (2007 Essay)

 

 

A Essay : en 7 éditions

Pailler = 2 victoires (1994 et 2003)

Hansen = 2 victoires (2000 et 2005)

Jernberg = 1 victoire (2007)

Eklund = 1 victoire (2004)

Hunsbedt = 1 victoire (1998)

 

 

12:55 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : rallycross europe alençon essay circuit des ducs championnat d'e | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC (Montalegre) : Eriksson au bout du suspense

Andréas Eriksson s'est imposé à Montalegre (Portugal) pour la seconde manche du championnat d'Europe de Rallycross. Il devance le norvégien Sverre Isachsen, nouveau leader du championnat, et le pilote « Peugeot Total », Jean-Luc Pailler qui s'affiche de plus en plus comme l'un des candidats au titre.

Trois semaines après la première confrontation de la saison sur le circuit chargé d'histoire de Lydden Hill, les principaux protagonistes s'étaient donnés rendez-vous au nord du Portugal, près de Vila Réal. Un circuit difficile avec des parties terres qui évoluent en permanence, le tout dans un climat de défiance vis à vis de ce long déplacement pour les pilotes nordiques, pas franchement réjouis à l'idée d'effectuer plusieurs milliers de kilomètres, alors qu'aucun pilote Portugais ne participe de manière régulière à l'ERC.

Heureusement le public lusitanien n'est guère revanchard, et ce ne sont pas les 1000 mètres d'altitude qui allaient calmer les « 15 000 » esprits locaux. Les Portugais font partie sans conteste des publics les plus bouillants du championnat d'Europe et étaient nombreux à s'être massé dans les tribunes, au milieu des montagnes arides, portés par l'excitation suscitée par le top du Rallycross européen.

 

Division 1 : Eriksson revient de l'enfer

Dimanche matin, le warm up à peine terminé, peu auraient risqué à miser quelques pièces sur la tête d'Eriksson. Un moteur devenu aphone chamboulait les plans du suédois pourtant auteur d'un troisième chrono révélateur en première manche. Qualifié seulement en pôle position de la finale B, le pilote de la Fiesta WRC a dû s'employer plus que de raison pour résister à la meute, prête à tout, pour s'assurer le dernier ticket disponible de la finale A.

 

Pailler et Anne en forme

Olivier Anne et sa C4 étaient de retour en ERC pour un programme réduit mais dont le Portugal constituait la première étape. Plus en verve que par le passé, le pilote « Yacco » semblait décomplexé et sans aucune pression. Un week-end presque parfait pour ce dernier puisqu’il réalisa par deux fois le second temps en manches qualificatives.

Malheureusement pour lui, Anne, qualifié en seconde ligne de la finale A, ne résistera pas à l'expérience et aux assauts de son compatriote, Jean-Luc Pailler. Ce dernier, tirant profit de toute son expérience, raflera la dernière place du podium juste derrière Sverre Isachsen, réitérant par ce biais, sa performance établie en terres britanniques.

De ce fait, Jean-Luc occupe une probante troisième place au classement général (30 points) et profite ainsi d'un début de championnat réussi pour n'être qu'à quelques encablures d'Isachsen (34 pts), et surtout de Kenneth Hansen (32 pts), étrangement transparent ce week-end, avec une modeste cinquième place. Le pilote « Peugeot Total » voudra sans aucun doute confirmer ses prétentions dès la semaine prochaine lors de la manche française de l'ERC sur le circuit d'Essay (Orne).

 

Lindefjell sauve les meubles

Si Guttorm Lindefjell figure parmi les plus fantasques du championnat, ce n'est pas ce week-end que le pilote norvégien aura eu l'occasion d'écorner son image. Incapable de signer un chrono décent en manches qualificatives, Lindefjell ne réalisera pas mieux qu'un misérable 14ème temps. Tout juste de quoi s'assurer la dernière place disponible pour la finale C...que le norvégien s'emploiera à remporter. Il échouera finalement à la septième place du week-end, trop juste pour venir menacer le vainqueur du jour, Eriksson.

 

Division 1-A : Bossard n’y arrive toujours pas

Le départ de Jussi Pinomaki vers la division 1 avait fait de lui le favori logique pour le titre, mais le pilote français semble ne pas pouvoir prendre la mesure de ses adversaires, eux aussi décomplexé, semble-t-il par l’absence du finnois. Déjà en difficulté en Angleterre avec une quatrième place finale, le pilote de la C2 S1600 avait pourtant mis toutes les chances de son côté en verrouillant la pôle position de la finale A au terme de la dernière manche qualificative. D’ailleurs Bossard ne s’était pas caché que le Portugal passait par une victoire impérative.

Mais comme souvent dans la discipline, les prévisions à court ou à moyen terme possèdent une durée de vie qui ne dépend que du bon vouloir des ses adversaires. Seulement second à l’arrivée, Bossard doit s’incliner devant Mats Lysen. Le jeune norvégien de 17 ans, déjà exceptionnel lors de ses rares apparitions la saison dernière, est en train de battre tous les records de précocité. Il vient d’effacer des tablettes la performance de Morten Jespersen, qui avait dû attendre ses 19 ans pour s’imposer à Buxtehude en 2006.

Lysen, réalise la meilleure opération du week-end portugais puisqu’il profite de sa victoire pour prendre la tête du classement provisoire. Celui que l’on compare déjà, en Norvège, à son illustre aîné, Martin Schanche, semble aussi suivre la même trajectoire qu’un certain Jussi Pinomaki. En effet, le finlandais, lors de sa toute première saison (en 2003) était déjà en mesure de jouer le titre et n’avait échouer que de quelques points face à Guttorm Lindefjell.

 

En division 2, c’est l’ancien handballeur professionnel, Knut Ove Borseth qui s’est imposé sur sa Ford Fiesta après avoir dominé ses concurrents directs tout au long du week-end. Suivent Jos Sterkens, et le belge Guido Kenis.

 

00:19 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rallycross montalegre portugal championnat d'europe european ch | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

03/05/2009

ERC (Montalegre) : La victoire pour Eriksson

Division 1

1. Andréas Eriksson (S), Ford Fiesta Mk7 T16 4x4
2. Sverre Isachsen (N), Ford Focus ST T16 4x4
3. Jean-Luc Pailler (F), Peugeot 207 T16 4x4
4. Olivier Anne (F), Citroën C4 T16 4x4
5. Kenneth Hansen (S), Citroën C4 T16 4x4
6. Ludvig Hunsbedt (N), Volvo S40 Mk1 T16 4x4         

Division 1A
1. Mats Lysen (N), Renault Clio Mk2
2. Olivier Bossard (F), Citroën C2
3. David Johansson (S), Peugeot 206
4. Eduard Leganov (RUS), VW Polo Mk4
5. Zdeněk Čermák (CZ), Škoda Fabia Mk1/6Y
6. Timur Timerzyanov (RUS), Renault Clio Mk2         

Division 2
1. Knut Ove Børseth (N), Ford Fiesta ST RWD
2. Jos Sterkens (B), Ford Focus ST RWD
3. Guino Kenis (B), BMW 120
4. Roman Častoral (CZ), Opel Astra OPC RWD
5. Patrick Mertens (B), VW Polo RWD
6. Jouko Kallio (FIN), Honda Civic Type-R Mk1 RWD

 

18:01 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : resultats portugal montalegre championnat d'europe rallycross er | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC (Montalegre) : Pailler et Anne en seconde ligne

cliquez ici pour suivre le classement à l'issue des trois manches qualificatives

 

Résultats Manche 3

Division 1:
1. Ludvig Hunsbedt (N)
2. Olivier Anne (F)
3. Jean-Luc Pailler (F)
4. Kenneth Hansen (S)
5. Frode Holte (N)
6. Michael Jernberg (S)
7. Andréas Eriksson (S)
8. Jussi Pinomäki (FIN)
9. Ole Kristian Nøttveit (N)
10. Kevin Procter (GB)
11. Per Eklund (S)
12. René Münnich (D)
13. George Tracey (IRL)
14. Guttorm Lindefjell (N)
15. Joaquim Santos (P)
16. Celmo Guicho (P)
-. Ruben Tabiao (P)
-. Sverre Isachsen (N)
-. Pedro Matos (P)
-. Santiago Ares (E)
Division 1A:
1. Olivier Bossard (F)
2. Timur Timerzyanov (RUS)
3. Zdeněk Čermák (CZ)
4. Eduard Leganov (RUS)
5. David Johansson (S)
6. Johan Larsson (S)
7. Alexandre Anne (F)
8. Pavel Vimmer (CZ)
9. Ondřej Smetana (CZ)
10. Andy Martin (B)
11. Václav Veverka (CZ)
12. Mandie August (D)
13. Ildar Rakhmatullin (RUS)
-. Mats Lysen (N)
-. Jaroslav Kalný (CZ)
-. Ulrik Linnemann (DK)
-. José Polonio (P)
-. Stanislav Šusta (CZ)
Division 2:
1. Jos Sterkens (B)
2. Guino Kenis (B)
3. Jouko Kallio (FIN)
4. Roman Častoral (CZ)
5. Josef Iro (CZ)
6. Patrick Mertens (B)
-. Knut Ove Børseth (N)

13:45 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross montalegre portugal championnat d'europe european cha | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

ERC (Montalegre) : Money in the bank


Cliquez ici pour suivre le classement à l'issue des deux premières manches qualificatives

 

 

Sverre Isachsen a décroché la pôle position pour la finale A au terme
de la seconde manche, ce matin, sur le circuit de Montalegre. Sur un circuit réputé  cassant et difficile pour les mécaniques, les pilotes français jouent l'offensive puisque Olivier Anne et Jean-Luc Pailler sont en passe de se qualifier, provisoirement, directement pour la finale A, puisqu'ils occupent respectivement la troisième et la cinquième place.

D'autres pilotes vont devoir batailler ferme pour s'assurer une place décente dans les finales du jour. Pinomaki, Lindefjell, Jernberg et Eriksson sont tous les quatre relégués au délà de la dixième place et ne peuvent prétendre mieux qu'une finale C pour le moment.
Andreas eriksson a dû renoncer à s'aligner au départ de la seconde manche, contraint de changer son moteur, rendu aphone dès le warm up du matin.

Borseth semble intouchable ce week-end en Division 2 tandis qu’en division 1-A, David Johansson remporte la seconde manche. Mais la nouvelle du jour concerne plutôt le retour en forme d'Olivier Bossard. Le pilote "BOS" est en tête après deux manches devant Johansson et Mats Lysen. A noter la réaction de Leganov (3ème) après avoir grillé son joker hier après-midi. La colonie Russe s’affirme d’ailleurs de manière probante, Timerzyanov et Rakhmatullin sont en sixième et huitième position au classement provisoire.

 

 

Résultats Manche 2

Division 1:
1. Sverre Isachsen (N)
2. Olivier Anne (F)
3. Ludvig Hunsbedt (N)
4. Jean-Luc Pailler (F)
5. Kenneth Hansen (S)
6. Ole Kristian Nøttveit (N)
7. Frode Holte (N)
8. Ruben Tabaio (P)
9. George Tracey (IRL)
10. Per Eklund (S)
11. Jussi Pinomäki (FIN)
12. René Münnich (D)
13. Pedro Matos (P)
14. Kevin Procter (GB)
15. Celmo Guicho (P)
16. Guttorm Lindefjell (N)
-. Michael Jernberg (S)
-. Andréas Eriksson (S)
-. Joaquim Santos (P)
-. Santiago Ares (E)

Division 1A:
1. David Johansson (S)
2. Olivier Bossard (F)
3. Eduard Leganov (RUS)
4. Zdeněk Čermák (CZ)
5. Mats Lysen (S)
6. Timur Timerzyanov (RUS)
7. Johan Larsson (S)
8. Ildar Rakhmatullin (RUS)
9. Jaroslav Kalný (CZ)
10. Alexandre Anne (F)
11. Pavel Vimmer (CZ)
12. Andy Martin (B)
13. Ulrik Linnemann (DK)
14. Václav Ververka (CZ)
15. Ondřej Smetana (CZ)
16. Mandie August (D)
-. José Polonio (P)
-. Stanislav Šusta (CZ)

Division 2:
1. Knut Ove Børseth (N)
2. Jos Sterkens (B)
3. Guino Kenis (B)
4. Jouko Kallio (FIN)
5. Roman Častoral (CZ)
6. Patrick Mertens (B)
7. Josef Iro (CZ)

12:08 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross montalegre portugal championnat d'europe european ch | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

02/05/2009

Rallycross Europe Montalegre : Trio Norvégien après la Manche 1

Résultats Manche 1

Division 1:
1. Sverre Isachsen (N)
2. Ludvig Hunsbedt (N)
3. Andréas Eriksson (S)
4. Michael Jernberg (S)
5. Kenneth Hansen (S)
6. Olivier Anne (F)
7. Ole Kristian Nøttveit (N)
8. Jean-Luc Pailler (F)
9. Frode Holte (N)
10. Per Eklund (S)
11. Ruben Tabaio (P)
12. René Münnich (D)
13. Jussi Pinomäki (FIN)
14. Guttorm Lindefjell (N)
15. George Tracey (IRL)
16. Joaquim Santos (P)
17. Celmo Guicho (P)
18. Kevin Procter (GB)
-. Pedro Matos (P)
-. Santiago Ares (E)
Division 1A:
1. Mats Lysen (N)
2. Olivier Bossard (F)
3. David Johansson (S)
4. Johan Larsson (S)
5. Zdeněk Čermák (CZ)
6. Timur Timerzyanov (RUS)
7. Ildar Rakhmatullin (RUS)
8. Jaroslav Kalný (CZ)
9. Ondřej Smetana (CZ)
10. José Polónio (P)
11. Ulrik Linnemann (DK)
12. Pavel Vimmer (CZ)
13. Mandie August (D)
-. Václav Ververka (CZ)
-. Andy Martin (B)
-. Alexandre Anne (F)
-. Eduard Leganov (RUS)
-. Stanislav Šusta (CZ)

Division 2:
1. Knut Ove Børseth (N)
2. Guino Kenis (B)
3. Jos Sterkens (B)
4. Roman Častoral (CZ)
5. Jouko Kallio (FIN)
6. Patrick Mertens (B)
7. Josef Iro (CZ)

20:04 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : european rallycross erc, championnat d'europe, portugal, montalegre | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Rallycross Europe Montalegre : Isachsen récidive

Comme en Angleterre, il y a trois semaines, Sverre Isachsen réalise le meilleur temps des essais chronométrés devant Eriksson et Michael Jernberg. A noter la belle quatrième position du français Olivier Anne, de retour pour quelques manches au sein du Championnat d'Europe. Déjà crédité du meilleur temps dans les deux scéances d'essais libres, Anne devance le norvégien Hunsbedt et Hansen, seuleument sixième.

On retrouve Jean-luc Pailler en huitième position, suivi une fois de plus comme son ombre, par Jussi Pinomaki. Les deux hommes sont relégués à plus d'une seconde d'Isachsen, comme une bonne partie du plateau, puisque seuls quatre pilotes ont réussi à signer un temps dans la même seconde qu'Isachsen.

 

Résultats Essais Chronométrés

 

Division 1:
1. Sverre Isachsen (N)
2. Andréas Eriksson (S)
3. Michael Jernberg (S)
4. Olivier Anne (F)
5. Ludvig Hunsbedt (N)
6. Kenneth Hansen (S)
7. Ole Kristian Nøttveit (N)
8. Jean-Luc Pailler (F)
9. Jussi Pinomäki (FIN)
10. Guttorm Lindefjell (N)
11. Per Eklund (S)
12. Ruben Tabaio (P)
13. Frode Holte (N)
14. Kevin Procter (GB)
15. René Münnich (D)
16. Pedro Matos (P)
17. Joaquim Santos (P)
18. Santiago Ares (E)
19. Celmo Guicho (P)
-. George Tracey (IRL)
Division 1A:
1. Olivier Bossard (F)
2. Mats Lysen (N)
3. Johan Larsson (S)
4. Zdeněk Čermák (CZ)
5. Timur Timerzyanov (RUS)
6. David Johansson (S)
7. Eduard Leganov (RUS)
8. Václav Veverka (CZ)
9. Andy Martin (B)
10. Ildar Rakhmatullin (RUS)
11. Pavel Vimmer (CZ)
12. Jaroslav Kalný (CZ)
13. Ondřej Smetana (CZ)
14. Ulrik Linnemann (DK)
15. Mandie August (D)
-. Stanislav Šusta (CZ)
-. Alexandre Anne (F)
-. José Polónio (P)
Division 2:
1. Jos Sterkens (B)
2. Knut Ove Børseth (N)
3. Jouko Kallio (FIN)
4. Guino Kenis (B)
5. Roman Častoral (CZ)
6. Patrick Mertens (B)
7. Josef Iro (CZ)

18:07 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe rallycross montalegre isachsen portugal essais erc | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

01/05/2009

Rallycross Europe : Seul contre tous

rallyx_3_l.jpg

Dans un communiqué de presse, la firme Cooper Tire, qui produit et commercialise les pneumatiques Avon destinés à la compétition, s’est fendue d’une analyse qui tend à démontrer la supériorité de ses produits sur la concurrence.

En effet, la société basée à Melksham, au Royaume-Uni a mis en évidence que 37 des 38 pilotes ayant marqué des points pour la première manche de la saison, à Lydden Hill, étaient tous chaussés en Avon.

 

Qui est donc ce « dangereux » dissident ?

Difficile de répondre à une telle question puisque même le pilote « Bf Goodrich », Andréas Eriksson avait privilégié l’option « Avon », comme on peut clairement l’observer sur les images.

Si vous avez des suggestions, et, que vous vous sentez une âme d’enquêteur, n’hésitez pas à nous communiquer vos résultats dans la partie « commentaires » du présent blog.

 

10:43 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : portugal, montalegre, avon tires, cooper tires, european rallycross championship, eriksson, lydden hill | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu