Avertir le modérateur

10/05/2009

ERC (Essay) : Hunsbedt l'emporte, Isachsen assure

Cette troisième manche du championnat d'Europe de Rallycross aura été riche en rebondissements et en contacts, si bien que jamais la discipline n'aura aussi bien porté son image de sport spectacle pour les spectateurs, et d'extrême pour les pilotes. Si Ludvig Hunsbedt et sa surprenante Volvo de 550 chevaux se sont imposés en division 1, le véritable vainqueur du jour se nomme Sverre Isachsen qui creuse, par là même, un peu plus l'écart au championnat.

 

Une semaine après une épreuve Portugaise qui avait vu le premier succès de la Fiesta WRC d' Andréas Eriksson, l'ERC prenait ce week-end ses quartiers sur le circuit d'Essay dans l'Orne. Premier tracé de la saison sans "joker lap", ce dernier allait également connaître son baptême du feu en inaugurant les premières finales D de l'histoire de la discipline. Ce nouveau point de règlement permettant en effet de qualifier 20 pilotes pour les finales au lieu de 16, quand le nombre de partants dans une division excède 30. Sans réelle possibilité de dépassements, il fallait réussir ses départs pour envisager autre chose que d'éventuelles places d'honneurs.

 

Division 1 : Isachsen fin gestionnaire

Isachsen est définitivement l'homme de ce début de saison. Essais chronométrés et manches qualificatives confondues depuis le début de saison, le norvégien cumule huit premières places pour 10 départs. Et la manche française n'a pas dérogé à la règle, obtenant la pôle position de la finale A au bout des deux premières manches, Isachsen était bien parti pour l'emporter. Et pourtant...Surpris au départ par Hunsbedt, Isachsen opta pour la sécurité en verrouillant sa seconde position derrière son compatriote, et grappille ainsi de gros points au classement général du championnat, où il compte désormais sept points d'avance sur Kenneth Hansen.

 

Hunsbedt et Jernberg : la réaction

Ils faisaient parti des pilotes en grand danger avant l'épreuve. Relégués au delà du Top 5 après deux manches, les "Anciens" se devaient de réagir et ont parfaitement répondu aux attentes. A chaque fois dans le rythme, ils ont été les plus réguliers face au chronomètre avec Pinomaki et Isachsen, et se sont logiquement qualifiés pour la finale A. Jernberg (3ème) et Hunsbedt (1er) se replacent ainsi dans le wagon de tête avec respectivement 12 et 3 points de retard sur le second, Kenneth Hansen.

 

Pailler manque le coche

Le pilote "Peugeot Total" pouvait espérer meilleur dénouement. Meilleur performer sur ce circuit avec 4 victoires européennes, Jean-Luc Pailler était en mesure de coiffer le leadership de l'ERC au soir d'Essay. Malheureusement pour lui, malgré des qualifications honorables sur un circuit où il est quasiment impossible de dépasser à la régulière, Jean-Luc échoue à la 7ème position en s'inclinant en finale B derrière un Lindefjell décidemment coutumier du fait. Comme en Angleterre, le norvégien valida son ticket pour la finale A après une finale B, remportée dans une ambiance électrique à souhait.

 

Les frenchies à la trappe

Avec seulement Jean-Luc Pailler et David Meslier (15ème) pour marquer des points, cela faisait bien longtemps que les pilotes français ne nous avaient pas habitué à pareille disette.Pas facile de s'imposer au milieu de la meute, ainsi, seuls Knapick et Laboulle furent en mesure de se qualifier pour la finale D, sans succès...Certes pour nos bleus, cette épreuve comptait également pour le championnat de France, mais cela ne peut tout expliquer. Difficile pour eux également de s'adapter à "l'Europe" avec des réglementations différentes. A se demander si les responsables français comprennent le sens même de la discipline.


Division 1-A : Peu survole, Bossard s'enfonce

Samuel Peu et sa Saxo S1600 ont suivi la trajectoire d'Isachsen en remportant les deux premières manches qualificatives, la victoire en Finale A en plus. Pour Bossard, en revanche l'affaire se corse un peu plus. Incapable de se qualifier directement pour la Finale A, il échoue derrière Leganov à la 8ème place et compte maintenant 13 points de retard sur Lysen, tout en voyant revenir sur lui la menace Russe Timerzyanov.

 

Division 2 : Borseth acte 2

Seconde victoire dans la poche pour Borseth. Dans une division que certains voient comme moribonde, le norvégien s'impose devant Mertens, surprenant second, et l’expérimenté finlandais, Jokke Kallio. Au championnat, Borseth est en tête (53 pts) devant les belges Sterkens (48 pts) et Mertens (46 pts).

 

Prochain rendez-vous du championnat d'Europe les 30 et 31 mai sur le magnifique circuit Hongrois de Nyirad.

 

Résultats D1 : 1/Hunsbedt – 2/Isachsen – 3/Jernberg – 4/Pinomaki – 5/Hansen – 6/Lindefjell

Championnat : 1/Isachsen 51 – 2/Hansen 44 – 3/Hunsbedt 41 – 4/Pailler 40 – 5/Pinomaki 34

 

Résultats D1-A :1/Peu – 2/Timerzyanov – 3/ Lysen – 4/Guillemette – 5/ Larsson – 6/Cermak

Championnat :1/Lysen 52 – 2/Leganov 43 – 3/Bossard 39 – 3/Timerzyanov 39 – 5/ Johansson 36

 

Résultats D2 1/Borseth – 2/Mertens – 3/Kallio

Championnat : 1/Borseth 53 – 2/Sterkens 48 – 3/Mertens 46

21:56 Écrit par ERC Blog - 20 minutes | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross europe essay alençon erc resultats hunsbedt isachsen | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu